Commission de la condition de la femme

La Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW) est le principal organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes. La CSW est une commission fonctionnelle du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) créée par la résolution 11(II) du Conseil du 21 juin 1946.

La Commission de la condition de la femme joue un rôle important dans la promotion des droits des femmes. Elle reflète la réalité vécue par les femmes dans le monde entier et contribue à l'établissement des normes mondiales relatives à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes.

En 1996, dans sa résolution 1996/6, le Conseil économique et social des Nations Unies a élargi le mandat de la Commission. Il a en outre décidé que celle-ci devrait jouer un rôle de premier plan dans le suivi et l'évaluation des progrès réalisés et des problèmes rencontrés lors de la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing ainsi que dans l'intégration d'une perspective de genre dans les activités des Nations Unies.

Au cours de la session annuelle de la Commission, d'une durée de deux semaines, des représentants des États membres des Nations Unies, d'organisations de la société civile et d'entités des Nations Unies se réunissent au siège de l'ONU à New York. Ils évaluent les progrès réalisés et les écarts à combler dans la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing de 1995 (document de référence en matière de lutte pour l'égalité des sexes à l'échelle internationale) et la 23e session extraordinaire de l'Assemblée générale qui s'est tenue en 2000 (Beijing +5), ainsi que les nouveaux enjeux qui touchent l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Les États membres conviennent des mesures à adopter pour accélérer les progrès et promouvoir la pleine jouissance par les femmes de leurs droits politiques, économiques et sociaux. Les conclusions et les recommandations de chaque session sont transmises à l'ECOSOC afin qu'il en assure le suivi.

ONU Femmes appuie tous les aspects du travail de la Commission. Nous facilitons également la participation de représentants de la société civile à ses activités.

Méthodes de travail

La Commission adopte des programmes de travail pluriannuels pour évaluer les progrès réalisés et émettre de nouvelles recommandations en vue d'accélérer la mise en œuvre le Programme d'action. Ces recommandations prennent la forme de conclusions négociées et concertées sur un thème prioritaire.

En vertu de ses méthodes de travail actuelles, fixées par les résolutions 2006/9 et 2009/15 du Conseil économique et social, lors de chaque session, la Commission :

  • tient un débat général sur la situation concernant l'égalité des sexes, et identifie les objectifs atteints, les lacunes constatées et les défis à relever pour ce qui est de la mise en œuvre des engagements clés ;
  • se concentre sur un thème prioritaire s’inspirant de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing et des textes issus de la vingt-troisième session extraordinaire de l’Assemblée générale ;
  • organise une table ronde de haut niveau en vue de mettre en commun les expériences vécues, les enseignements tirés et les pratiques ayant fait leurs preuves s'agissant du thème prioritaire ;
  • évalue les progrès réalisés au niveau de la mise en œuvre des conclusions concertées d'une session précédente ;
  • convoque des groupes de discussion interactifs sur les moyens et les initiatives permettant d'accélérer la mise en œuvre des engagements pris précédemment et de renforcer les capacités concernant l’intégration d’une perspective de genre dans tous les programmes et politiques adoptés ;
  • discute des nouvelles questions ayant des incidences sur l'égalité des sexes ;
  • examine à huis clos le rapport de son Groupe de travail sur les communications ;
  • convient de mesures visant à promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes par l'adoption de conclusions concertées et de résolutions ;
  • aide les autres organes intergouvernementaux et mécanismes du système des Nations Unies à mieux intégrer la perspective de genre dans leur travail ;
  • célèbre la Journée internationale de la femme, habituellement le 8 mars.

Programme de travail pluriannuel

La Commission a élaboré son premier programme de travail pluriannuel en 1987. Celui-ci contenait des thèmes de discussion et d'action prioritaires destinés à ses sessions annuelles, conformément à la résolution 1987/24 du Conseil économique et social. Des programmes de travail pluriannuels ont ensuite été adoptés en 1996 dans la résolution 1996/6 du Conseil économique et social, en 2001 dans la résolution 2001/4 du Conseil économique et social, en 2006 dans la résolution 2006/9 du Conseil économique et social, et en 2009 dans la résolution 2009/15 du Conseil économique et social. Un nouveau programme de travail doit être adoptée par l'ECOSOC en 2013. Depuis 2006, la Commission a ajouté au programme de travail un thème d'examen annuel, afin d'évaluer la mise en œuvre des conclusions concertées d'une session précédente.

Conformément à la dernière résolution, qui date de 2009, les thèmes prioritaires et d'examen pour la période 2010-2014 sont les suivants :

  • 2010 : Examen de la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d'action de Beijing et des textes issus de la vingt-troisième session extraordinaire de l'Assemblée générale ainsi que sa contribution à la mise au point d'une perspective de genre qui permette d'atteindre pleinement les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).
  • 2011 : Thème prioritaire : l'accès et la participation des femmes et des filles à l'éducation, à la formation, aux sciences et aux technologies, y compris pour la promotion de l'égalité d'accès au plein-emploi et à un travail décent. Thème à évaluer : l'élimination de toutes les formes de discrimination et de violence à l'égard des petites filles, thème de la 51e session de la Commission de la condition de la femme.
  • 2012 : Thème prioritaire : l'autonomisation des femmes rurales et leur rôle dans l'élimination de la pauvreté et de la faim, dans le développement et face aux défis actuels. Thème à évaluer : le financement de la promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes, thème de la 52e session de la Commission de la condition de la femme.
  • 2013 : Thème prioritaire : l'élimination et la prévention de toutes les formes de violences envers les femmes et les filles. Thème à évaluer : le partage égal des responsabilités entre les hommes et les femmes, y compris les soins dispensés dans le contexte du VIH/sida, thème de la 53e session de la Commission de la condition de la femme.
  • 2014 : Thème prioritaire : les résultats obtenus et les difficultés rencontrées dans la réalisation des OMD en faveur des femmes et des filles. Thème à évaluer : l'accès et la participation des femmes et des filles à l'éducation, à la formation, aux sciences et aux technologies, y compris pour la promotion de l'égalité d'accès au plein-emploi et à un travail décent, thème de la 54e session de la Commission de la condition de la femme.