Inondations au Pakistan en 2010 – Évaluation rapide des besoins en matière de genre pour les communautés touchées

À la suite des inondations de l'été 2010 qui ont affecté la vie et les moyens de subsistance de millions de Pakistanais, l'UNIFEM a œuvré pour que des considérations de genre soient pleinement intégrées dans les opérations d'aide et de secours. L'UNIFEM s'est tout particulièrement attachée à contribuer à l'évaluation des conditions de vie et des besoins des femmes et des filles dans les zones inondées, ainsi qu'à empêcher, surveiller et combattre la violence fondée sur le sexe au sein des populations vulnérables.

Cette évaluation rapide des besoins en matière de genre analyse les tendances émergentes et les données, au départ :

  • d'une enquête sur les besoins en matière de genre menée auprès de 253 personnes ;
  • du mécanisme rapide d'évaluation multi-secteur (McRAM - Multi-cluster Rapid Assessment Mechanism) mis en œuvre par le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH) ;
  • de 141 études de cas recueillies dans tout le Pakistan par l'UNIFEM au lendemain des inondations ;
  • d'autres sources d'informations auxiliaires, telles que les publications de diverses organisations sur les conséquences des inondations, ainsi que de coupures et dossiers de presse.

Le rapport d'évaluation dresse le tableau des préoccupations liées au genre dans l'ordre chronologique, depuis le début des inondations jusqu'aux camps de réfugiés ; il recense les lacunes au niveau de l'information et attire l'attention sur les problèmes qui se poseront dans les premières étapes de la reconstruction. Il est divisé en deux grandes catégories de besoins pratiques et stratégiques en matière de genre :

  • la protection des droits liés aux besoins fondamentaux de l'existence ;
  • la protection de la vie, de la sécurité, de l'intégrité et de la dignité.

Consulter en ligne

  • Le rapport complet
  • Le rapport de synthèse

Bibliographic information

Publication type: Assessments

UN Women office involved in publication: UN Women Headquarters

Publication year: 2010

Number of pages: 80