Amélioration de la situation des femmes dans le système des Nations Unies : Rapport du Secrétaire général (2017)

En application de la résolution 70/133 de l’Assemblée générale, le présent rapport (A/72/220) porte sur la situation des femmes dans le système des Nations Unies pour la période allant du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2015. Depuis la fin de la période couverte par le rapport précédent (1 er janvier 2012 au 31 décembre 2013), la représentation des femmes parmi les administrateurs et fonctionnaires de rang supérieur dans le système des Nations Unies est passée de 41,6 % à 42,8 %.

Toutefois, le rapport inversement proportionnel existant entre l’ancienneté et la représentation des femmes persiste et seules 26,8 % des femmes atteignent la catégorie la plus élevée (hors cadre). La représentation des femmes est la plus élevée pour les postes de début de carrière (P -1 et P-2) et ces derniers ont également enregistré les hausses les plus importantes, respectivement de 5 points et 1 point de pourcentage, depuis la fin de la période considérée dans le rapport précédent. La représentation des femmes à la classe P -3 est restée à 45 % et a augmenté de 2 points de pourcentage aux classes P-4 et P-5. Les classes D-1 et D-2 ont augmenté d’un point chacune, mais le nombre de femmes en termes de chiffres absolus a baissé. La représentation des femmes aux postes hors cadre s’est maintenue à 27 %, malgré une hausse marginale du nombre de femmes. En raison de la fréquence des stagnations et des régressions de 2005 à 2015, l’accroissement annuel moyen pour l’ensemble des postes d’administrateurs et fonctionnaires de rang supérieur n’a été que de 0,6 point de pourcentage.

Afin de tirer parti des progrès accomplis, qui ont néanmoins été lents et inégaux jusqu’à présent, le Secrétaire général recommande dans le présent rapport que les chefs d’entité accordent une plus grande priorité à la question, que les cadres supérieurs appliquent les politiques existantes avec plus de rigueur, que des mesures spéciales soient prises, que le contrôle et la responsabilité soient renforcés, que des perspectives d’évolution de carrière et de renforcement des capacités soient offertes et que les politiques relatives à l’égalité des sexes soient harmonisées. Il est indispensable de créer un environnement porteur pour attirer, garder et faire progresser les femmes qualifiées à l’ONU et de mettre en place des politiques et des pratiques qui tiennent compte des disparités hommes-femmes concernant la sélection du personnel, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et l’avancement professionnel.

Visionnez / téléchargez

Informations bibliographiques

Thèmes : Coordination du système des Nations Unies ; Les femmes dans le système des Nations Unies ; Responsabilisation dans le système des Nations Unies ; Suivi, évaluation et rapports ; Égalité des sexes et autonomisation de la femme ; Intégration d’une démarche antisexiste

Type de ressource : Rapports institutionnels

Bureau d’ONU Femmes impliqué dans la production : Siège d’ONU Femmes

Année de publication : 2017

Nombre de pages : 33 plus annexes

Entités éditrices : Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes

Organes directeurs : Assemblée générale des Nations Unies