Partenariats pour l’intégration d’une perspective de genre au sein du système des Nations Unies

IANWGE banner

La mise en œuvre d’un travail interinstitutions en matière d’autonomisation des femmes et d’égalité des sexes date de la première Conférence mondiale sur les femmes organisée à Mexico en 1975. Un comité interinstitutions a été mis sur pied en 1996, et il a été suivi par l’établissement du Réseau interinstitutions des Nations Unies pour les femmes et l’égalité des sexes (IANWGE) en 2001. Comptant 60 représentants des bureaux, des départements, des institutions spécialisées, des fonds et des programmes des Nations Unies, il s’agit du plus grand réseau de points de contact sur les rapports hommes-femmes du système des Nations Unies. L’IANWGE compte des points de contact sur les rapports hommes-femmes dans toutes les organisations et institutions du système des Nations Unies.

L’IANWGE tire profit de l’expertise de ses membres (voir la liste) afin d’assurer efficacement la mise en œuvre, la coordination et la responsabilité du travail pour l’égalité des sexes du système des Nations Unies. Le réseau promeut et surveille également l’intégration d’une perspective de genre au sein du système des Nations Unies, notamment en ce qui concerne son travail normatif et opérationnel. Il assure le partage des expériences, il harmonise les approches et minimise la duplication des initiatives de promotion de l’égalité des sexes, il s’intéresse aux problèmes émergents et nouveaux afin de s’assurer que leurs aspects liés au genre soient abordés de manière cohérente, et enfin, il assure le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées par les organes intergouvernementaux en matière de genre pour en garantir la coordination optimale.

Depuis la création d’ONU Femmes, la directrice ou le directeur exécutif de l’organisation, actuellement Phumzile Mlambo-Ngcuka, préside également à l’IANWGE. La directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes, Åsa Regnér, intervient en tant que vice-présidente du réseau. Aparna Mehrotra, directrice de la division de la coordination du système des Nations Unies à ONU Femmes, en est le secrétaire.

Contact secrétariat : , Spécialiste de coordination interinstitutions, Division de la coordination du système des Nations Unies, ONU Femmes.

Sessions annuelles

La session annuelle de l’IANWGE a lieu au cours du premier trimestre de chaque année, généralement la semaine précédant l’ouverture de la session annuelle de la Commission de la condition de la femme (CSW). Ces sessions annuelles facilitent l’échange d’informations ainsi que l’évaluation des efforts mis en œuvre par l’ONU en matière d’égalité des sexes au cours des douze mois précédents. Elles permettent de recueillir des réactions, d’affiner les activités et d’assurer le suivi de l’action menée. La session aborde aussi les problèmes émergents ; ses résultats sont souvent intégrés dans la CSW. Il est attendu de ces sessions qu’elles aboutissent à un consensus sur les messages clés relatifs aux rapports entre les sexes qui pourront être utilisés comme plaidoyer auprès des États membres des Nations Unies et de la société civile.

Rapports des sessions annuelles (en anglais):

Reunions des groupes d’experts

En 2013, ONU Femmes, en collaboration avec le réseau, a également organisé la réunion d’un groupe d’experts afin d’analyser et de mettre à jour les recommandations de l’ensemble du système en matière de mise en œuvre de l’intégration d’une perspective de genre dans les programmes.