ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Coordination mondiale

Au niveau mondial, ONU Femmes agit par l'intermédiaire d'organes interinstitutions de haut niveau des Nations Unies pour promouvoir l'intégration des perspectives de genre dans les politiques générales ainsi que dans celles qui concernent des questions ou des secteurs spécifiques. Dans les forums inter-gouvernementaux, tels que les grandes conférences internationales, nous coordonnons les contributions des diverses entités des Nations Unies en faveur d'engagements accrus envers l'égalité des sexes au niveau international.

Conseil des chefs de secrétariat des Nations Unies

Les principaux organes mondiaux de coordination des Nations Unies comprennent le Conseil des chefs de secrétariat des Nations Unies, présidé par le Secrétaire général, et ses trois piliers : le Comité de haut niveau sur les programmes, le Comité de haut niveau sur la gestion et le Groupe des Nations Unies pour le développement. Ils établissent la politique globale des Nations Unies, qu'il s'agisse de directions stratégiques ou de questions opérationnelles et programmatiques spécifiques. ONU Femmes collabore avec eux afin de s'assurer que ces politiques incluent des perspectives tenant compte de l'égalité des sexes, de sorte que les engagements fermes pris au niveau de la structure soient traduits dans l'ensemble du système des Nations Unies.

Réseau interinstitutions des Nations Unies pour les femmes et l'égalité des sexes

Le Réseau interinstitutions des Nations Unies pour les femmes et l'égalité des sexes, ou IANWGE, est un des autres forums qui contribuent au travail de coordination des Nations Unies pour l'égalité des sexes. Présidé par ONU Femmes, il participe à la coordination des efforts en faveur de l'égalité des sexes de 25 organisations des Nations Unies, notamment en plaidant pour l'intégration des questions de genre et en établissant des normes à ce sujet. Chaque année, le réseau se réunit avant la session annuelle de la Commission de la condition de la femme pour évaluer les activités de l'année écoulée, émettre des commentaires et proposer des actions d'amélioration et de suivi. Une série de groupes de travail prennent en charge les questions prioritaires.

Équipe spéciale du GNUD sur l'égalité des sexes

Dans le cadre de sa mission consistant à garantir que les programmes de développement nationaux des Nations Unies intègrent les règles et les actions relatives à l'égalité des sexes, le Groupe des Nations Unies pour le développement a créé l'Équipe spéciale du GNUD sur l'égalité des sexes. Présidé par ONU Femmes, celui-ci rassemble les conseillers principaux pour l'égalité des sexes venant des organismes essentiels de l'ONU, comme le Programme des Nations Unies pour le développement, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance et le Fonds des Nations Unies pour la population. En leur proposant une série d'outils et de savoir-faire variés, l'Équipe spéciale aide les bureaux nationaux des Nations Unies à intégrer dans leurs programmes des dispositions sur l'égalité des sexes et à en contrôler les résultats.

Comités exécutifs

D'autres groupes interinstitutions importants pour la tâche de coordination d'ONU Femmes se consacrent à des causes spécifiques liées à l'égalité des sexes. Le Comité exécutif pour les affaires économiques et sociales et le Comité exécutif pour la paix et la sécurité en font partie.

La campagne du Secrétaire général « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes »

La campagne mondiale du Secrétaire général Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes, coordonnée par ONU Femmes, est une importante initiative commune des Nations Unies. Cette campagne rassemble des entités des Nations Unies et divers groupes de personnes afin de sensibiliser l'opinion publique, de renforcer la volonté politique et les ressources disponibles, et de plaider l'éradication de toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles partout dans le monde.

Par le biais d'initiatives mondiales, régionales et nationales, la campagne s'adresse aux gouvernements, à la société civile, aux organisations de femmes, aux hommes, aux jeunes, au secteur privé, aux célébrités sportives ou artistiques, aux médias et au système des Nations Unies dans sa globalité. Sa plateforme de mobilisation sociale, Dites NON – Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes, en Juillet 2013 avait enregistré plus de 5,6 millions d'actions mises en place dans le monde entier.

En 2012, Tous UNiS a réuni de jeunes activistes, des personnalités sportives, des avocats des droits humains, des journalistes et des vedettes de variétés pour un raid de cinq jours à l'assaut du Kilimandjaro, en Tanzanie. Cet événement a démontré que des gens peuvent s'unir pour « déplacer des montagnes » et vaincre ensemble la violence omniprésente. Au Hanoi Children’s Palace (Centre des enfants de Hanoï), au Viet Nam, un autre projet de Tous UNiS a rassemblé des artistes, des jeunes et des activistes pour réaliser des peintures et des décors muraux collectifs illustrant leur volonté commune de mettre fin à la violence. Dans la foulée, un concours de peinture pour enfants a été mis en place et a récolté plus de 2 millions de contributions dans tout le pays, dont une centaine ont été exposées au musée des femmes.

Campagne des Nations Unies contre la violence sexuelle en temps de conflit

Le travail de Tous UNiS trouve un auxiliaire précieux dans la Campagne des Nations Unies contre la violence sexuelle en temps de conflit qui rassemble 13 entités des Nations Unies, dont ONU Femmes.

Error: