12 domaines critiques

icons for Beijing Declaration's 12 critical areas of concern Women and media Women and poverty Women and the economy Women in armed conflict Violence against women The girl child Women and health Women and education and training Women in power and decision-making Institutional mechanisms for the advancement of women Human rights Women and the environment

Cliquez sur chaque image pour plus d’informations


Le Programme d’action de Beijing de 1995 a fait ressortir 12 domaines critiques dans lesquels des mesures urgentes étaient nécessaires pour assurer aux femmes et aux hommes, aux filles et aux garçons une égalité accrue et plus de possibilités. Ceci a aussi expliqué concrètement comment les pays pouvaient susciter un changement. ONU Femmes coopère avec les gouvernements et divers partenaires afin que ce changement se concrétise pour les femmes et les filles du monde entier. Voici quelques-unes de nos initiatives portant sur chacun des 12 domaines critiques de Beijing:


Les femmes et la pauvreté

Beijing+20 icon poverty

Lorsqu’une femme est pauvre, ses droits ne sont pas protégés et elle est confrontée à une double discrimination, en raison de son genre et de sa situation économique. Cette femme, sa famille, sa communauté et l’économie en souffrent.

femmes et pauvrete - infographie
ONU Femmes organise une multitude de campagnes qui proposent aux femmes une formation, un prêt et l’acquisition de compétences pratiques pour les autonomiser sur le plan économique, leur donner la parole, renforcer les services sociaux et sensibiliser l’opinion publique aux droits des femmes. En voici quelques exemples:

Un paysage modifié par la création de chantiers exclusivement féminins en Inde

Women mark the area to be dug by workers and oversee the work’s completion in Village Satavasa, Lalitpur, Uttar Pradesh. Photo: UN Women/Gaganjit Singh Chandok

En Inde, les interventions d’ONU Femmes ont atteint plus de 100 000 femmes pauvres et marginalisées de 29 districts. Grâce à un projet soutenu par le Fonds pour l’égalité des sexes d’ONU Femmes, plus de 30 000 femmes rurales marginalisées dirigent aujourd’hui des chantiers, sont à même de faire en sorte que les salaires soient versés et font valoir leurs droits.

« J’ai pu acheter un matelas et souscrire une assurance santé pour ma famille et moi » – agricultrice rwandaise

Rwandan women smiling

Grâce au programme Champs Écoles Paysans/annes, plus de 350 agricultrices et agriculteurs ont suivi une formation de six mois en nutrition et techniques agricoles modernes, et ont pu développer des compétences commerciales tout en créant des coopératives et des groupements d’épargne.

Lisez notre Gros plan sur les femmes et la pauvreté dans le cadre de Beijing+20.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des femmes et de la pauvreté.


L’éducation et la formation des femmes

Beijing+20 icon education

Pour que les femmes puissent accéder à l’égalité des sexes et devenir des agentes du changement, l’éducation est un facteur indispensable. Bien que les femmes et les filles bénéficient actuellement d’une éducation bien plus poussée que jamais, il reste des lacunes à combler. Celles ayant reçu une éducation sont un atout pour la société dans laquelle elles vivent. Elles apportent des contributions appréciables à des économies florissantes et contribuent de manière significative à l’amélioration de la santé, de la nutrition et de l’éducation de leurs familles. L’éducation et la formation constituent aussi des outils de la lutte contre les stéréotypes sexistes préjudiciables.

ONU Femmes défend le droit des femmes à l’éducation dans tous les domaines. Nous soutenons des programmes éducatifs visant à promouvoir l’égalité des sexes et les droits des femmes et à revoir les programmes et politiques scolaires officiels, et nous contribuons à la formation des enseignants, des élèves et des parents. 

Le programme « Voix opposées à la violence » mobilise la jeunesse

WAGGGS India community visit

À Pune, dans l’ouest de l’Inde, plus de 50 formatrices et animatrices nationales, appartenant au mouvement des Guides de la région Asie-Pacifique, se sont réunies pour le premier « Atelier régional de formation de formatrices et formateurs » centré sur « Voix opposées à la violence », un programme éducatif non formel unique qui enseignera aux jeunes comment mettre fin à la violence contre les filles et les femmes.

Combler l’écart entre les genres dans le domaine des sciences et technologies en République dominicaine

Science and Math in the Dominican Republic

Surmonter les stéréotypes, inciter les filles à s’intéresser aux mathématiques, et réduire l’écart entre les sexes en République dominicaine, tel est l’objectif du projet « Genre et technologies de l’information et de la communication : égalité et équité en E-République dominicaine », appuyé par le Fonds pour l’égalité des sexes d’ONU Femmes.

Lisez notre Gros plan sur l’éducation et la formation des femmes dans le cadre de Beijing+20.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet de l’éducation et de la formation des femmes.


Les femmes et la santé

Beijing+20 icon health

Les femmes doivent être en bonne santé pour réaliser leur plein potentiel. La santé englobe une nutrition adéquate, les droits en matière de sexualité et de procréation, la santé mentale ainsi que l’absence de violence. 

ONU Femmes plaide pour que les États coordonnent mieux les services de santé destinés aux femmes et aux filles, notamment aux victimes de violences, et soutient ses partenaires non-gouvernementaux qui leur offrent des services essentiels. Nous œuvrons afin de faire cesser les pratiques qui mettent les femmes et les filles en danger, comme le mariage des enfants, l’excision et les restrictions alimentaires. Nous nous efforçons de faire en sorte que les besoins des femmes soient pris en compte lors des crises humanitaires médicales, et nous soutenons et autonomisons les femmes vivant avec le VIH et le sida.

L’action d’ONU Femmes face à la crise provoquée par Ebola

woman in Sierra Leone holding Ebola info card

ONU Femmes facilite la mobilisation et la sensibilisation, et coordonne les efforts des Nations Unies pour répondre aux besoins des femmes dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola. De la coopération avec les stations de radio locales et les dirigeants traditionnels à des fins de sensibilisation et de prévention à la préparation de matériel pédagogique pour la formation des agents sanitaires, nos activités et nos programmes se concentrent tout particulièrement en Libéria et Sierra Leone.

Les femmes vivant avec le VIH/sida prennent un nouveau départ dans les villages du Cambodge

Mom feeding her pigs. Photo courtesy: Cambodia Health Education Media Service and Cambodian HIV/AIDS Education and Care.

Grâce à un programme du Fonds pour l’égalité des sexes, plus de 1300 femmes pauvres vivant avec le VIH/sida ont déjà bénéficié de conseils sanitaires et de soins à domicile, elles ont pu acquérir des compétences pratiques et obtenir des subventions pour lancer leur propre entreprise. De ce fait, leurs familles bénéficient d’une meilleure nutrition et d’une sécurité alimentaire accrue. Par l’entremise de groupes d’entraide, elles ont aussi acquis une meilleure connaissance de leurs droits.

À venir – En avril 2015, nous publierons un Gros plan sur les femmes et la santé dans le cadre de Beijing+20.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des femmes et de la santé.


La violence envers les femmes

Beijing+20 icon violence against women

La violence fait souffrir les femmes et les filles et les empêche de s’épanouir de multiples façons. Depuis la Conférence de Beijing, les deux tiers des pays signataires ont adopté des lois visant à mettre fin à la violence domestique, ce qui représente une avancée historique. Et pourtant, des femmes du monde entier sont encore confrontées à des lacunes tant dans le domaine législatif que sur le plan de la protection juridique mis en œuvre et de l’accès aux services essentiels. 

L’élimination de la violence à l’égard des femmes est l’une des grandes priorités d’ONU Femmes. Nous encourageons un meilleur accès des femmes à des services plurisectoriels destinés aux rescapées, englobant la sécurité, le logement, la santé, la justice et d’autres services essentiels. Nous plaidons pour que de nouvelles lois soient adoptées, et nous contribuons à orienter les politiques et les plans d’action afin d’intensifier les investissements en matière de prévention – le moyen le plus avantageux à long terme pour mettre fin à la violence envers les femmes en s’attaquant à ses causes profondes.

La nouvelle loi entraîne l’action, donnant à beaucoup une protection

purple ribbon

Avec le soutien d’ONU Femmes, l’ex-République yougoslave de Macédoine a adopté une nouvelle loi contre la violence domestique en août 2014, qui élargit la définition de la violence envers les femmes et qui introduit la formation en matière d’égalité des sexes dans le système éducatif officiel et pour les prestataires de services de la société civile.

Le jeu et les enfants, une nouvelle piste à suivre pour mettre fin à la violence sexuelle

Young girls at discussion in Cairo

Au Caire, un projet pilote a recours au jeu et à la musique pour apprendre aux enfants à refuser la violence. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme global « Villes sûres », qui a débuté en 2011 afin de prévenir la violence sexuelle dans les espaces urbains et d’y répondre, avec le soutien d’ONU Femmes et de partenaires locaux.

Lisez notre Gros plan sur la violence envers les femmes dans le cadre de Beijing+20 ainsi qu’une compilation d’ONU Femmes.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet de la violence envers les femmes.


Les femmes et les conflits armés

Beijing+20 icon armed conflict

Les guerres et conflits armés anéantissent les familles et les sociétés. Les femmes et les filles en sortent particulièrement vulnérables. Les violences sexuelles sont très répandues et souvent utilisées comme tactique de guerre. 

Les programmes d’ONU Femmes concernant les femmes, la paix et la sécurité permettent aux femmes de participer à tous les aspects des négociations, à la consolidation de la paix et à la reconstruction afin de bâtir des sociétés inclusives. Nous apprenons aux forces de maintien de la paix à détecter la violence sexuelle liée aux conflits, à y répondre et à y mettre fin, tout en appuyant la réforme des institutions judiciaires et chargées de la sécurité, et en veillant à ce que les services publics satisfassent pleinement les besoins des femmes.

Des lauréates du prix Nobel de la paix se rendent en Colombie pour parler de la violence sexuelle

Les lauréates du prix Nobel de la paix Shirin Ebadi et Jody Williams ont rendu visite à des rescapées colombiennes de violences sexuelles subies au cours d’un conflit qui dure depuis plus de 50 ans. Elles ont également rencontré le Président Juan Manuel Santos, à qui elles ont demandé d’accorder une attention accrue à ces crimes au cours du processus de paix historique qui a débuté à La Havane. 

« J’ai été obligée de devenir l’une de ses 27 “épouses” »

Evelyn Amony

À 12 ans, Evelyn Amony a été enlevée par le groupe rebelle ougandais connu sous le nom d’Armée de résistance du Seigneur, qui a commis diverses atrocités pendant 30 ans. Aujourd’hui, elle préside un réseau pour la défense des femmes ougandaises touchées par la guerre. Avec l’aide financière d’ONU Femmes, celui-ci a encouragé le Parlement ougandais à adopter une résolution historique concernant les femmes touchées par la guerre, le 9 avril 2014.

Lisez notre Gros plan sur les femmes, la paix et la sécurité.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des femmes et des conflits armés.
N’oubliez pas notre Gros plan sur les femmes et les conflits armés, qui sera publié en juin 2015 dans le cadre de Beijing+20.


Les femmes et l’économie

Beijing+20 icon economy

Que ce soit au sein des entreprises, dans les exploitations agricoles, comme entrepreneuses ou employées, ou par tous les soins non rémunérés qu’elles dispensent et par leur travail à la maison, les femmes apportent une contribution énorme à l’économie. La discrimination basée sur le genre condamne souvent les femmes à des emplois précaires et mal rémunérés, et ne permet qu’à une faible minorité d’entre-elles d’atteindre des postes élevés.

Pour que les femmes puissent contribuer pleinement à l’économie et en tirer profit, ONU Femmes gère de nombreux programmes en faveur de l’autonomisation économique des femmes. Nous plaidons pour que les femmes puissent obtenir des emplois décents, posséder des terres, accumuler des actifs et influencer les institutions et les politiques publiques qui déterminent la croissance et le développement. Nous collaborons aussi avec nos partenaires pour faire disparaître la violence et le harcèlement sexuel des lieux de travail. 

Broderies et semis font fleurir l’autonomie en Asie centrale

Central Asia Chairwoman

Grâce à un programme régional, des familles de travailleuses et travailleurs migrants au Kirghizistan et au Tadjikistan reçoivent une formation, des ressources financières et des microcrédits, leur permettant de devenir des entrepreneuses et entrepreneurs autonomes. Plus de 520 000 travailleurs migrants et leurs familles bénéficient d’un grand choix de services tels qu’une assistance juridique et un enseignement. Ce programme favorise également l’élaboration de politiques et le dialogue sur la migration. 

Les femmes sont porteuses d’espoir au camp de réfugiés de Dadaab

Somali women refugees raking

Un projet axé sur les moyens de subsistance mis en œuvre avec l’appui d’ONU Femmes contribue à prévenir la violence basée sur le genre dans le plus grand camp de réfugiés au monde. Les femmes vulnérables y sont formées à la gestion d’entreprise et à l’agriculture génératrice de revenus, de sorte qu’elles ne doivent pas parcourir de longues distances à pied pour aller chercher de la nourriture ou d’autres produits. Six serres ont aussi été achetées, et les femmes ont commencé à préparer la terre pour les cultures.

Lisez notre Gros plan sur les femmes et l’économie dans le cadre de Beijing+20.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des femmes et de l’économie


Les femmes au pouvoir et dans la prise de décisions

Beijing+20 icon decision making

Une fois qu’elles accèdent à un poste de leadership, les femmes font la différence. Néanmoins, elles sont sous-représentées aussi bien comme électrices qu’aux plus hauts postes, au sein des assemblées élues, dans l’administration publique ou encore dans le secteur privé ou le monde universitaire.

ONU Femmes milite en faveur de réformes garantissant le juste accès des femmes à la prise de décisions. Nos programmes axés sur le leadership et la participation aident les femmes souhaitant exercer un mandat politique à développer leurs compétences, et nous organisons des programmes d’éducation civique et de sensibilisation des électeurs à l’égalité des sexes ainsi que des campagnes de sensibilisation. Nous travaillons avec les équipes de pays des Nations Unies, les syndicats et la société civile afin de faire respecter les droits des femmes lors des élections, et notamment leur droit de voter et de mener campagne sans subir de violence électorale. Par l’intermédiaire du Fonds pour l’égalité des sexes, nous soutenons aussi des groupes de femmes locaux et nous aidons les femmes à se faire entendre à différents points de vue.

Renforcer l’expression démocratique

Traoré Nana Sissako, president of the women’s oversight platform for Mali's elections, displays her National Identification Number voter card.

De l’Azerbaïdjan au Zimbabwe, ONU Femmes est active dans plus de 70 pays de par le monde. Du plaidoyer en faveur de modifications constitutionnelles ou de lois instaurant des quotas aux programmes éducatifs et de diagnostic en passant par la formation des futures politiciennes, nous nous employons à mieux faire entendre les femmes et à renforcer leur leadership et leur participation politique.

La Constitution tunisienne : une percée pour les droits des femmes

A plaque for Place de 14 janvier, 2011, a plaza in Tunis named after a meeting place during the revolution. Photo: Arne Hoel / World Bank

Suite à la révolution et à des mois de protestation en 2011, l’Assemblée constituante de Tunisie a adopté une nouvelle Constitution en janvier 2014, véritable tremplin du changement pour l’égalité des sexes dans les États arabes. Il s’agit là du résultat de plusieurs mois de plaidoyer mené par des groupes de la société civile soutenus par ONU Femmes et d’autres organisations.

Lisez notre Gros plan sur les femmes au pouvoir et dans la prise de décisions dans le cadre de Beijing+20.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des femmes au pouvoir et dans la prise de décisions.


Mécanismes institutionnels œuvrant à la promotion de la femme

Beijing+20 icon institutionalized mechanisms

Les institutions spécialisées jouent un rôle important, car elles orientent les lois, politiques et programmes et elles font progresser l’égalité des sexes. Des lois et politiques solides couplées à des mécanismes renforcés visant à coordonner les différents acteurs et à assurer l’application efficace de ces lois et politiques peuvent faire évoluer les choses. 

ONU Femmes coopère avec les gouvernements pour élaborer des plans d’action nationaux en connaissance de cause, garantir une budgétisation favorisant l’égalité des sexes et renforcer la coordination entre divers acteurs afin de mener des actions concrètes et durables. Nous travaillons en partenariat avec les gouvernements, les organismes des Nations Unies, les organisations de la société civile et d’autres institutions. Ensemble, nous nous employons à renforcer les capacités et à sensibiliser davantage l’opinion publique. Nous soutenons l’élaboration de politiques reposant sur des éléments concrets, et nous plaidons pour celles-ci. À cette fin, ONU Femmes insiste sur la nécessité de disposer de données désagrégées par sexe et a joué un rôle important dans la préparation des 52 indicateurs de la condition féminine.

Le Cambodge s’attaque à la violence sexiste à l’aide d’un plan comportant plusieurs volets

2nd NAPVAW

ONU Femmes a appuyé la formulation du 2e Plan d’action national de prévention de la violence envers les femmes et de lutte contre celle-ci adoptée par le Cambodge, grâce à un processus participatif guidé par des recherches et par les avis des rescapées. Un groupe de travail multisectoriel regroupant les principaux ministères de tutelle, des organisations de la société civile et des partenaires de développement va maintenant pouvoir diriger sa mise en œuvre.

Au Maroc, les budgets répondent aux besoins des femmes

A beneficiary of the Lalla Fatima Zahra Alaazizia Complex

Au Maroc, les dépenses réalisées par les autorités reflètent de plus en plus les besoins des femmes et des filles, et une nouvelle loi de finances organique adoptée en janvier 2014 par le Conseil du Gouvernement a inscrit la prise en compte du genre dans l’ensemble du processus de budgétisation. 

Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des mécanismes institutionnels œuvrant à la promotion de la femme.


Les droits humains des femmes

Beijing+20 icon human rights

Les femmes et les filles doivent pouvoir bénéficier du plein exercice de tous leurs droits humains. La Déclaration et le Programme d’action de Beijing confirment que la protection et la promotion des droits humains incombent aux gouvernements et qu’il s’agit de considérations essentielles dans le travail des Nations Unies.

ONU Femmes fournit une assistance technique aux États afin de les aider à rédiger des lois, des politiques et des plans nationaux qui défendent les droits des femmes et qui les protègent contre leur violation. Nous encourageons la signature de traités internationaux tels que la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), nous faisons pression sur les décideurs politiques pour qu’ils adoptent des lois convenables, et nous collaborons avec nos partenaires pour former et éduquer les responsables policiers et judiciaires qui doivent les appliquer.

En Palestine, des procureures et procureurs spécialisés garantissent l’accès des femmes à la justice

Palestine Mehwar Centre

ONU Femmes forme une équipe de 15 procureurs généraux spécialisés qui s’occupera des cas de violence domestique et de violence basée sur le genre en Palestine. Nous supportons aussi l’élaboration de procédures opérationnelles permanentes, et nous renforçons la coordination avec les prestataires de services, de sorte que les rescapées de la violence aient accès à la justice.

Mettre fin à l’impunité pour les féminicides en Amérique latine

ONU Femmes et le Bureau des droits de l’homme de l’ONU ont élaboré un Modèle de protocole pour guider les enquêtes relatives à des meurtres liés au genre. Plusieurs pays d’Amérique latine se préparent à appliquer ce Protocole, dont le but est d’améliorer le traitement des victimes et de mettre fin à l’impunité pour les assassins des dizaines de milliers de femmes et de filles tuées en Amérique latine chaque année.

Lisez notre Gros plan sur les femmes au pouvoir et dans la prise de décisions dans le cadre de Beijing+20.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des droits fondamentaux de la femmes.


Les femmes et les médias

Beijing+20 icon media

Les médias jouent un rôle important, car ils peuvent perpétuer ou remettre en question les normes sociales qui excusent la discrimination ou la violence envers les femmes. Ils peuvent présenter les femmes comme des objets, ou au contraire mettre en avant de fortes femmes, dirigeantes ou simples protagonistes, qui peuvent ainsi devenir des modèles pour le public.

ONU Femmes collabore étroitement avec les médias, qui sont parmi ses meilleurs alliés pour promouvoir les droits des femmes. Outre notre collaboration avec les médias en vue de faciliter une bonne couverture médiatique des droits des femmes, nous menons des recherches sur l’image des femmes aussi bien dans les médias d’information que dans l’industrie du divertissement. De plus, l’entente « Media Compact » pour Beijing+20 s’emploie à améliorer et affiner l’image des femmes dans les nouvelles. En outre, nous organisons des ateliers et des formations spécifiques pour les journalistes du monde entier afin de les encourager à réaliser des reportages sensibles au genre. 

Adapter la fréquence : les femmes sur les ondes

Karine Poirier

À l’occasion du 20e anniversaire de la Conférence de Beijing, ONU Femmes et l’association mondiale des radiodiffuseurs communautaires mènent une campagne de sensibilisation aux questions cruciales grâce à une série de coproductions. Elles offrent ainsi une perspective comparative de divers endroits du monde entier, entre 1995 et 2015.

Des journalistes présentent des récits de survivantes en Géorgie

Georgia EVAW Exhibit

Lors d’ateliers organisés par ONU Femmes, les journalistes ont été formées à la prise en compte des sexospécificités dans le journalisme et à la couverture médiatique de la violence envers les femmes. Ces journalistes ont ensuite écrit ou produit des récits narrant l’histoire de rescapées de la violence domestique, qui ont été intégrés à une exposition interactive et à une représentation théâtrale.

Restez à l’écoute ! En mai 2015, nous publierons un Gros plan sur les femmes et les médias dans le cadre de Beijing+20.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des femmes et des médias.


Les femmes et l’environnement

Beijing+20 icon environment

Les changements climatiques touchent plus particulièrement les femmes, puisque bien souvent, ce sont elles qui puisent l’eau, qui pêchent et qui cultivent des terres ravagées par les inondations. Et pourtant, leur voix ne pèse pas lourd quand il s’agit de planification et de gestion environnementales. Elles ont également moins accès à la terre et aux ressources productives. 

ONU Femmes cherche à faire participer activement les femmes à tous les niveaux du processus décisionnel concernant l’environnement, prendre en compte leurs préoccupations et leurs points de vue dans les politiques et les programmes d’actions et mettre en place des mécanismes permettant d’évaluer l’impact que peuvent avoir les politiques de développement et environnementales sur les femmes. Nous participons à des forums internationaux, nous suivons les négociations et nous poursuivons activement la sensibilisation afin que les décisions prises fassent référence à l’égalité des sexes, aux droits des femmes et à la contribution des femmes à l’atténuation des changements climatiques et à l’adaptation à ceux-ci.

Les femmes sont au premier rang de la gestion des catastrophes dans le Pacifique 

Fijian solar engineers

Que ce soit en donnant aux femmes des îles Fidji une formation d’ingénieur en énergie solaire, ou en participant au plan d’intervention humanitaire après un violent cyclone aux îles Tonga, ONU Femmes collabore avec les professionnels du changement climatique et de la gestion des catastrophes à travers le Pacifique. 

Les femmes des Caraïbes protègent leurs récoltes par des technologies vertes

Protecting their crops through green technologies, Caribbean women fend for themselves

Grâce à des ateliers portant sur des méthodes de culture plus durables, les agricultrices de la Barbade, de la Grenade et de la Jamaïque découvrent un moyen plus stable et plus fiable de gagner leur vie. Elles y apprennent à conserver l’eau et à récolter l’eau de pluie, ainsi que l’importance de la protection de l’environnement pour préserver leur moyen de subsistance.

Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet des femmes et de l’environnement.
Lisez notre Gros plan sur les femmes et l’environnement dans le cadre de Beijing+20.


La petite fille

Beijing+20 icon girl child

Des formes de violence et des pratiques préjudiciables spécifiques, telles que les mutilations génitales féminines et l’excision, le repassage des seins et le mariage des enfants, touchent tout particulièrement les filles. C’est aussi le cas des sévices sexuels.

ONU Femmes s’emploie à autonomiser les filles et les jeunes femmes afin qu’elles puissent réaliser leurs rêves, affronter la discrimination et prévenir la violence sous toutes ses formes. Nous sensibilisons aux droits des filles, nous soutenons des programmes qui marchent destinés aux éducateurs, aux parents et aux pères en particulier, ainsi qu’aux leaders religieux. Pour faire progresser l’éducation des filles, leur santé et leur bien-être, nous plaidons auprès des gouvernements et d’autres partenaires, luttant en faveur d’un monde où les filles pourront vivre à l’abri de la peur, de la violence et de la discrimination.

En Chine, des initiatives aident les filles délaissées à se protéger

In China, girl learns how to identify human body parts

En raison de la croissance économique accélérée de la Chine, de nombreux parents partent vivre en ville, rendant leurs « filles délaissées » plus vulnérables à la violence sexuelle. Grâce à un programme financé par le Fonds d’affection spéciale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, ONU Femmes a déjà contribué à la formation de 500 enseignants, 5000 étudiants et 2200 tuteurs afin de prévenir les sévices sexuels sur des enfants. 

Échapper au fléau de la mutilation génitale féminine en Tanzanie 

Tanzanian Kids

Dans une école pour filles massaïs, basée à proximité du village d’Arusha, en Tanzanie, les filles qui risquent d’être victimes de mutilations génitales féminines et de mariage précoce se voient offrir une chance de terminer leurs études, grâce à un partenariat avec ONU Femmes. Les filles y reçoivent une bourse et sont accueillies en pension complète afin de leur permettre d’atteindre un niveau d’études minimal.

Lisez notre Gros plan sur la petite fille dans le cadre de Beijing+20.
Ce que dit la Déclaration de Beijing au sujet de la petite fille.

CSW59 Gros plan

Du 9-20 Mars 2015, la 59e session de la Commission sur la condition de la femme examinera les progrès accomplis et les défis qui subsistent dans la mise en œuvre de l'historique Déclaration et Programme d'action de Beijing, 20 ans plus tard. Et aussi