ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Faits et chiffres sur les femmes rurales

La pauvreté

  • Les pays  souffrant le plus de la faim sont également ceux qui ont les niveaux les plus élevés d’inégalité des sexes (2009 Index sur la faim dans le monde. « The Challenge of Hunger: Focus on Financial Crisis and Gender Inequality. »  IFPRI Publication 62.)
  • L’inégalité des sexes est à la fois une cause et une conséquence majeure de la faim et de la pauvreté: on estime que 60 pour cent des personnes souffrant de la faim chronique sont les femmes et les filles (Politique et stratégie du PAM en matière d’égalité des sexes).
  • En Amérique latine, 110 femmes âgées de 20 à 59 ans vivent dans des logements ruraux en mauvaise condition pour 100 hommes en Colombie,  114 femmes pour 100 hommes sont dans cette situation au Chili. En Afrique sub-saharienne (Cameroun, Malawi, Namibie, Rwanda et  Zimbabwe) on estime que plus de 120 femmes âgées de 20 à 59 ans pour 100 hommes vivent dans des logements en mauvaises conditions (rapport d’ONU Femmes Progrès 2011).

L’ agriculture

  • On estime que si les femmes disposaient du même accès aux ressources de productions que les hommes, elles pourraient accroitre le rendement de leurs fermes de 20 à 30 pour cent, ce qui permettrait à environ 100 à 150 millions de personne d’échapper à la faim FAO (2011). La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture: Le rôle des femmes dans l’agriculture, combler le fossé des sexes pour soutenir le développement, Rome).
  •  Un ’accès égal aux ressources  devrait accroitre la productivité agricole totale de 2.5 à 4 pour cent, et contribuer à la fois à la sécurité alimentaire et à la croissance économique, FAO (2011). La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture: Le rôle des femmes dans l’agriculture, combler le fossé des sexes pour soutenir le développement, Rome).Des estimations apportées par l’OCDE ces dernières années révèlent que seulement 5 pour cent des aides dans le secteur agricole ont porté  principalement sur l’égalité des sexes. (OCDE, rapport 2011 sur la coopération pour le développement)
  • Les femmes constituent la moitié de la main d’œuvre agricole dans les pays les moins  avancés (FAO, Le rôle des femmes dans l’agriculture).

Droits à la terre

  • Dans les pays en développement dont les données sont disponibles, on estime que seulement  10 à 20 pour cent des propriétaires  terriens sont des femmes, FAO (2011). La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture: Le rôle des femmes dans l’agriculture, combler le fossé des sexes pour soutenir le développement, Rome).

La force de travail

  • Dans la plupart des pays, les femmes qui vivent en zone rurale et qui ont un travail salarié sont plus susceptible que les hommes, d’avoir un emploi saisonnier, à temps partiel et moins rémunéré, pour le même travail, FAO (2011). La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture: Le rôle femmes dans l’agriculture, combler le fossé des sexes pour soutenir le développement, Rome).

L’accès au crédit

  • La proportion des femmes travaillant dans de petites exploitations agricoles qui ont accès au crédit est de 5 à 10 pour cent inférieure à celle des hommes travaillant dans le même secteur.  FAO (2011). La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture: Le rôle des  femmes dans l’agriculture, combler le fossé entre les  sexes pour soutenir le développement, Rome).
  • En Afrique sub-saharienne rurale, les femmes qui travaillent dans de petites entreprises agricoles ont accès à moins de 10 pour cent des crédits disponibles, (UN (2011). Rapport décennaux du Secrétaire général sur l’évaluation de la mise en œuvre du programme d’action de Bruxelles en faveur despays les moins avancés pour la décennie 2001-2010, A/66/66.)

La santé

  • Seul un tiers des femmes rurales reçoit des soins prénatals contre 50 pour cent des femmes dans l’ensemble des pays en développement. (Nations Unies, rapport sur les  Objectifs du Millénaire pour le développement 2010 et 2011 (New York, 2010 et 2011), disponible sur www.un.org/millenniumgoals/reports.shtml.)

Infrastructure et TIC

  • Dans les PMA, le taux d’électrification est de10 à 40 pour cent, et le pourcentage de la population disposant d’un accès amélioré à l’eau potable dans les zones rurales est compris entre 9 et 97 pour cent. On constate des disparités significatives entre les zones rurales et urbaines. Les populations des PMA comptent sur les feux en plein air et sur les fours traditionnels (par exemple le bois, les déchets des récoltes, et le charbon de bois) pour gagner leur vie et nourrir leurs familles. Les femmes parcourent de longues distances à pied chaque jour pour collecter des combustibles (et de l’eau) (ONUDI (2011). Contribution pour la conférence PMA IV sur l’accès à l’énergie).
  • L’accès aux nouvelles technologies est essentiel pour le maintien et l’amélioration de la productivité agricole. Cependant un fossé entre les sexes existe quand on examine l’usage  d’ une grande variété de technologies agricoles y compris les machines et les outils, les variétés de plantes  et les races d’animaux, les engrais, les mesures de luttes antiparasitaires et la gestion des techniques. Les technologies permettant l’amélioration de la productivité et le gain en temps peuvent aussi aider les femmes.

Liens connexes