News
Articles
1215 résultats trouvés
Sélectionner des filtres
Sujet
Pays
1 - 20 de 1215 résultats

Où je me tiens : « Les filles doivent contribuer à l’innovation et à la technologie »

mardi 23 avril 2019

À 16 ans, Jakomba Jabbie est l’une des plus ardentes voix qui s’expriment en faveur de l’éducation de toutes les filles de Gambie, particulièrement en matière de sciences et de technologies. L’éducation est importante, surtout pour les filles. Elle permet de développer la confiance en soi, de mettre en valeur ses talents personnels et de s’exprimer en faveur de ses propres droits. Si nous ne sommes pas éduquées, nous ne serons pas conscientes de nos droits et de nos responsabilités. Ce sont les enseignants qui déclenchent tout. Ils demandent ce que l’on veut faire dans... Et aussi

Communiqué de presse : Un ministre sur cinq est une femme d’après la nouvelle Carte des femmes UIP/ONU-Femmes

mardi 12 mars 2019

La participation des femmes aux prises de décisions politiques continue d'augmenter lentement, avec de légères améliorations depuis 2017, selon les données figurant dans l'édition 2019 de la carte biennale des femmes en politique UIP/ONU-Femmes. La carte a été lancée lors d'une conférence de presse à l’occasion de la session de la Commission de la condition de la femme (CSW63) au Siège de l'ONU à New York. Et aussi

Message du secrétaire général à l’occasion de la journée internationale des femmes

jeudi 7 mars 2019

L’égalité des genres et les droits des femmes sont fondamentaux pour progresser à l’échelle planétaire sur la voie de la paix, de la sécurité, des droits de l’homme et du développement durable. Et aussi

Communiqué de presse : La commémoration de la Journée internationale des femmes sera l’occasion de célébrer les personnes et les activistes qui innovent en faveur de l’égalité des sexes

jeudi 7 mars 2019

La technologie et l’innovation jouent désormais un rôle essentiel dans notre vie quotidienne, et il semble difficile d’imaginer le développement au XXIe siècle sans elles. Le thème cette année de la Journée internationale des femmes, « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement », donne l’occasion d’explorer comment l’innovation peut favoriser l’égalité des sexes, stimuler l’investissement dans des systèmes sociaux sensibles au genre et améliorer les infrastructures et les services publics pour répondre aux besoins des femmes et des filles. Et aussi

Prendre la route de l’égalité des sexes au Cameroun

mercredi 6 mars 2019

Le « Projet Genre et Route » d’ONU Femmes, financé par la Banque de développement des États de l’Afrique centrale et le gouvernement camerounais, vise à atteindre au moins 20 000 femmes des communautés rurales établies aux abords de cette route d’ici 2020 pour les préparer à un avenir meilleur. Ce projet leur apporte des compétences financières et entrepreneuriales ainsi que des techniques agricoles améliorées et il leur facilite l’accès aux services publics et au droit foncier. Et aussi

El Alto, une ville sûre pour les femmes et les filles en Bolivie

mercredi 6 mars 2019

À El Alto, le nouveau programme « Ville sûre » vise à renforcer la sécurité et à améliorer la qualité de vie des femmes en élaborant et en mettant en œuvre une approche locale pour prévenir et combattre la violence sexuelle dans les espaces publics. Et aussi

Repenser l’urbanisme, les infrastructures et la sécurité en Europe de l’Est

mercredi 6 mars 2019

Le fait de faciliter la participation des femmes aux consultations publiques a influencé de façon les prises de décision au niveau local relatives aux services publics et aux infrastructures durables. Et aussi

Les travailleuses migrantes privées de prestations sociales apprennent à épargner aux Philippines

mercredi 6 mars 2019

Chaque année, près de 172 000 femmes philippines quittent leur pays en tant que travailleuses migrantes, en quête de meilleurs revenus pour subvenir aux besoins de leurs familles. La recherche a prouvé que les travailleuses migrantes étaient davantage susceptibles d’envoyer de l’argent à leurs familles que les hommes. Ce constat s’inscrit peut-être dans le prolongement du rôle traditionnel des femmes qui prennent soin de leur foyer. Et aussi

Les femmes se lèvent : comment l’activisme des femmes a fait du monde ce qu’il est aujourd’hui

mercredi 6 mars 2019

Poursuivez votre lecture pour découvrir comment est née la Journée internationale des femmes et pour en apprendre davantage sur ces femmes qui se lèvent, ici et maintenant. Et aussi

Déclaration : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement »

mercredi 6 mars 2019

Déclaration de Phumzile Mlambo-Ngcuka, Sous-Secrétaire générale des Nations Unies et Directrice exécutive d’ONU Femmes, à l’occasion de la Journée internationale des femmes Et aussi

Écouter, croire, soutenir : l’importance de la santé mentale pour les survivantes de la violence

mardi 5 mars 2019

Pour chaque femme qui a été victime de la violence, la guérison du traumatisme est un processus unique, qui commence toujours par un partage de son histoire. Suite au traumatisme qu’elles ont subi, de nombreuses survivantes souffrent de problèmes émotionnels ou mentaux qui nécessitent un traitement adapté, global et professionnel. Mais trop souvent, ce service de santé essentiel n’est pas disponible ou accessible pour une vaste majorité de survivantes, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Et aussi

Une nouvelle loi en Albanie permettra aux victimes de la violence domestique d’accéder à des logements à bas prix

mardi 5 mars 2019

« Mais pourquoi ne s’en va-t-elle pas ? », voilà une question malheureusement trop souvent posée au sujet des femmes qui vivent une relation marquée par la violence. La question s’accompagne souvent de sentiments d’incrédulité... Si la situation était vraiment si insupportable, pourquoi n’est-elle pas partie ? Et aussi

Les femmes des zones rurales au Kirghizistan améliorent leur qualité de vie en disposant d’eau, de technologies et de meilleures infrastructures

lundi 4 mars 2019

Shakhodat Teshebayeva, une femme de 50 ans qui vit à Khalmion, un village du sud du Kirghizistan situé à la frontière avec l’Ouzbékistan, est le seul soutien de sa famille. Elle est ouvrière agricole et travaille 8 à 10 heures par jour dans les champs. Elle ne rechigne pas à travailler dur, mais récemment, c’est devenu impossible en raison de l’intensification de la crise de l’eau. Et aussi

Où je me tiens : « Je n’ai jamais abandonné et j’apprends tous les jours »

lundi 4 mars 2019

Selon les dernières données de la Banque mondiale, 1,7 milliard d’adultes dans le monde ne sont toujours pas bancarisés, une proportion de 56 pour cent d’entre eux étant des femmes. La tendance se poursuit en Afrique où près de 95 millions de personnes adultes non bancarisées reçoivent des paiements en espèces en échange de leurs produits agricoles et 65 millions épargnent en ayant recours à des méthodes semi-formelles. Faute d’accès aux services bancaires et de compétences en matière financière – notamment pour épargner, préparer un budget ou gérer l’endettement – les femmes qui sont déjà pauvres n’ont que peu voire aucun moyen d’investir, de bénéficier d’une retraite ou de constituer une réserve pour faire face aux situations d’urgence. En cas de crise humanitaire, ces défis s’aggravent. Esperance Mutegwaraba, âgée de 61 ans, a fui pour échapper au conflit en République démocratique du Congo en 2012, tout comme 30 000 autres réfugiés. Et aussi

Protection sociale: le long chemin des travailleuses domestiques au Guatemala

mercredi 27 février 2019

Une bénéficiaire du Fonds pour l’égalité des sexes d’ONU Femmes se bat pour qu’elles obtiennent de meilleurs salaires, une assurance santé et des conditions de travail sûres. Et aide les travailleuses domestiques victimes d’exploitation à porter plainte au tribunal. Et aussi

Dans les zones rurales de Géorgie, les femmes demandent la création d’écoles maternelles: en voici la raison

mercredi 27 février 2019

Dans les villages reculés de l’ensemble de la Géorgie, l’amélioration des routes et la création d’écoles maternelles sont une priorité pour les femmes, ce qui est tout à fait compréhensible. Le temps que les mères peuvent consacrer chaque jour à un travail rémunéré est limité et qu’elles doivent parcourir de longues distances pour bénéficier de services de garde d’enfants à un coût abordable. Et aussi

La Directrice Exécutive adjointe d’ONU Femmes participe à la réunion du Conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes du G7 à Paris

mercredi 20 février 2019

Åsa Regnér, Directrice Exécutive adjointe d’ONU Femmes, a participé le 19 février à la réunion du Conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes du G7 au Palais de l’Elysée, représentant ainsi Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice Exécutive d’ONU Femmes. Et aussi

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, ONU Femmes exhorte les leaders et activistes à « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement »

vendredi 8 février 2019

L’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes met en lumière les services publics, la sécurité de revenus, les espaces sécurisés et la technologie pour faire avancer la situation des femmes et des filles Et aussi

Message conjoint de Mmes Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, et Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU-Femmes, à l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science

vendredi 8 février 2019

Ces derniers temps, de jeunes femmes et filles du monde entier font entendre leur voix et appellent à agir contre le changement climatique partout sur la planète. Lorsque la jeune suédoise Greta Thunberg, âgée de 16 ans, a exhorté les participants au Forum économique mondial, en Suisse, à agir « comme si notre maison était en feu », elle se faisait l’écho d’un sentiment partagé par de nombreux jeunes de son âge. Et aussi

Déclaration : Prendre des mesures pour éliminer les mutilations génitales féminines d’ici à 2030

mardi 5 février 2019

Dans une déclaration conjointe à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines, la directrice exécutive d’ONU Femmes Phumzile Mlambo-Ngcuka, la directrice exécutive du FNUAP Natalia Kanem et la directrice exécutive de l’UNICEF Henrietta H. Fore ont réaffirmé leur volonté de mettre fin à cette violation des droits humains. Et aussi

1 - 20 de 1215 résultats