Le gouvernement marocain publie une étude approfondie sur la violence sexiste

Date: 10 Jan 2011

Selon une étude appuyée par ONU Femmes et dévoilée le 10 janvier 2011 lors d'une conférence de presse à Rabat, environ 60% des femmes marocaines interrogées ont déclaré avoir récemment subi une forme quelconque de violence. Un quart d'entre elles ont confié avoir été victime de violences sexuelles au cours de leur existence.

Conduite par la Haute Commission de planification (HCP) marocaine, de juin 2009 à janvier 2010, l'étude s'est focalisée sur un échantillon de 8,300 femmes gées de 18 à 65 ans venant de tout le Maroc et sur les violences qu'elles ont subies au cours de l'année précédant l'enquête. Cette étude qui couvre le territoire dans son ensemble est la première du genre.

L'étude révèle que 6 des 9,5 millions de femmes marocaines gées de 18 à 65 ans ont connu une forme quelconque de violence en 2009. De toutes les formes de violence qui ont fait l'objet d'une enquête, les abus fréquents et généralisés sont les violences psychologiques dont 48,4% des femmes (4,6 millions de femmes) reconnaissent avoir été victimes. L'atteinte aux libertés est civiles, évoquée par 32% des femmes sondées (soit 3 millions de femmes) et la violence liée à l'application des lois, citée dans 17,3% des cas (1,2 million de femmes), font également partie des formes de violences les plus fréquentes.

Le responsable de la HCP, Ahmed Lahlimi, a expliqué que si la violence prend des formes diverses, elle varie également en intensité selon les régions et les facteurs socioéconomiques. L'enquête a montré, par exemple, que la violence contre les femmes est trois fois plus importante dans les régions urbaines que dans les régions rurales. Les femmes divorcées qui travaillent et les femmes au chômage au foyer sont davantage confrontées à la violence.

Les résultats de l'enquête montrent que la violence contre les femmes n'est plus un tabou dans la société marocaine, estime Lahlimi.

ONU Femmes a aidé la HCP à réaliser l'étude, dans le cadre du Programme multisectoriel de lutte contre la violence sexiste par l'autonomisation des femmes et des filles au Maroc.

Pour de plus amples informations, contacter Florence Basty, ONU Femmes, Spécialiste du suivi des programmes et de l'établissement des rapports, Maroc, florence.basty[at]unwomen.org, +212 5 37 63 53 33