ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Le Sud-Soudan vote en faveur de l’indépendance

Error:

Date: 07 February 2011

Le Sud-Soudan vote en faveur de l'indépendance

Une électrice du Sud-Soudan exhibe son doigt maculé d'encre et sa carte d'électeur, après avoir voté lors d'un référendum historique sur l'indépendance organisé le 9 janvier à Omdurman, près de Khartoum, la capitale du Soudan. Les femmes représentent près de 51% des 3,9 millions d'électeurs enregistrés au Sud-Soudan. (Photo : ONU/Paul Banks)

Presque 99% des électeurs du Sud-Soudan ont choisi de se séparer du nord de la région, a indiqué aujourd'hui la Commission référendaire du Sud-Soudan (SSRC), lors de l'annonce des résultats finaux du vote. Selon la Commission, 51% des 3,9 millions de Sud-Soudanais inscrits sur les listes électorales sont des femmes. Les données ventilées par sexe relatives aux résultats finaux du vote ne sont pas encore disponibles.

Afin d'assurer que le processus d'inscription sur les listes électorales prenne en compte la question du genre, ONU Femmes a fourni un appui substantiel au gouvernement du Sud-Soudan, au SSRC, au Bureau référendaire du Sud-Soudan (SSRB) ainsi qu'à 37 associations de la région avant et pendant le vote de janvier. ONU Femmes a en particulier participé à la création d'une unité spéciale au sein de la SSRC dédiée aux questions de genre. Cette unité composée de huit membres est chargée de promouvoir la participation des femmes au référendum par le biais de conférences, de documents éducatifs, de campagnes médiatiques visant particulièrement les femmes et également grce à l'instauration d'un dialogue Nord-Sud sur le référendum au sein de la société civile.

Le fait d'informer directement les femmes sur leurs droits en tant qu'électrices ainsi que sur le référendum lui-même a été un élément clé du programme référendaire lancé par ONU Femmes, en particulier au Soudan pays qui n'avait pas connu d'élections depuis 24 ans avant les élections d'avril l'an dernier. Un autre défi à relever était d'agir malgré l'illettrisme de la population. Au Sud-Soudan 92% des femmes sont analphabètes.

ONU Femmes a donc travaillé aux côtés des organisations de la société civile du Nord comme du Sud-Soudan pour transmettre ces messages aux femmes. A titre d'exemple, ONU Femmes a aidé 24 organisations de la société civile du Sud-Soudan à sensibiliser les femmes dans chacun des districts des dix états de la région, par le biais d'une campagne de porte-à-porte réalisée dans les villages ainsi que dans des lieux publics, tels que les lieux de culte. Cette campagne d'information a également consisté à sensibiliser les électeurs, à mettre en exergue les problèmes liés à la protection des électrices et à encourager les hommes à pousser les femmes à aller voter.

Dans le Nord du Soudan, ONU Femmes a aidé un certain nombre d'organisations de la société civile à mener à bien des actions d'information et d'éducation civique et électorale en direction des communautés fortement peuplées par les Soudanais du Sud, y compris les camps de réfugiés.

« La stratégie de face-à-face a été très utile, nous permettant de bien clarifier les questions de nos interlocutrices » souligne Kevina Aber, Coordinatrice de programmes pour le Réseau d'autonomisation des femmes du Sud-Soudan (Southern Sudan Women's Empowerment Network - SSWEN) - une organisation qui a travaillé aux côtés d'ONU Femmes pour éduquer les femmes du Sud-Soudan. « Cela a conduit les femmes à s'inscrire en masse ».

Outre ces campagnes directes auprès des femmes, ONU Femmes a travaillé avec des représentants de la société civile à former la police et les membres des mécanismes de protection communautaire informels afin de mieux prendre en compte la sécurité des femmes au cours du processus électoral. L'entité a également travaillé à mobiliser les segments principaux de la société du Sud-Soudan pour appuyer les femmes. Cela est notamment passé par la mise en place d'un dialogue avec les représentants religieux et traditionnels sur le rôle que ces derniers peuvent jouer et la sur la promotion des droits politiques des femmes. ONU Femmes a également dialogué avec des avocates sur la manière dont les femmes peuvent efficacement contribuer aux activités pendant et après le référendum.

Le Projet référendaire d'ONU Femmes est financé en vertu du panier de fonds pour le référendum géré par le PNUD, et appuyé par 10 donateurs: les Pays-Bas, le Royaume-Uni, le Japon, le Canada, la Norvège, l'Union européenne, la Suède, le Danemark, la France et l'Australie.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Gudrun Fridriksdottir, ONU Femmes, Consultante pour les rapports et la communication, Soudan, gudrun.fridriksdottir[at]unwomen.org, +249 (0) 917571071