Nigéria: Suivre la violence électorale contre les femmes en temps réel

Date : 25 April 2011

Au cours du dernier tour des élections aux sièges de gouverneurs et aux Chambres de l'Assemblée nationale du Nigéria, le 26 avril, ONU Femmes suivra les élections en temps réel afin de contrôler la violence contre les femmes.

ONU Femmes, en partenariat avec l'Institute for Democracy in Africa (IDASA), suit ce type de violences au Nigéria depuis le début du processus électoral en 2011, au cours duquel plus de 500 personnes sont mortes en raison des violences électorales, suite aux élections présidentielles qui ont eu lieu dans le pays au début du mois.

Le contrôle fait partie d'une étude et initiative pilote en cours au Nigéria, en Ouganda et au Zimbabwe, destinée à suivre les cas de violence en temps réel contre les femmes en politique.

Les jours de scrutin, des volontaires spécialement formés utilisent un outil pour passer des appels d'un centre désigné afin de collecter des informations en temps réel sur la violence contre les femmes auprès des observateurs et contrôleurs des élections sur le terrain. Lorsque de tels cas de violences contre les femmes sont signalés, ONU Femmes met les victimes en relation avec les mécanismes de réponse, dont les institutions de l'Etat et la société civile. ONU Femmes met également en contact ces femmes avec la Fédération des avocats (FIDA), qui peut leur proposer divers services pro bono.

Les résultats de l'étude pilote doivent contribuer aux rapports finaux sur les élections qui seront réalisés par les observateurs nationaux et internationaux.