ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

La Secrétaire d’Etat américaine et la Directrice exécutive d’ONU Femmes discutent du rôle des femmes dans les démocraties émergeantes

Error:

Date: 07 April 2011

La participation politique, l'autonomisation économique et la fin de la violence contre les femmes, telles ont été les thèmes essentiels pour l'égalité des sexes abordés lors d'une rencontre avec les législateurs américains.

Washington, D.C. Au cours de sa première visite officielle dans la capitale des États-Unis en tant que Sous-Secrétaire générale des Nations Unies et Directrice exécutive d'ONU Femmes, la nouvelle entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation de la femme, Mme Michelle Bachelet a appelé les hauts dirigeants américains à continuer de promouvoir les droits de la femme et leur leadership à travers le monde, y compris dans les situations de transition au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Lors d'une réunion aujourd'hui avec la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, les discussions se sont focalisées sur le besoin de promouvoir la participation des femmes et la transparence dans les processus de réforme en cours dans la région. En Egypte et en Tunisie, les femmes ont joué un rôle clé dans le mouvement vers la démocratie. Le respect de leurs droits juridiques ainsi que leur participation aux prises de décisions au sein des structures de transition sont cruciales. La situation en Afghanistan, où ONU Femmes et le gouvernement américain appuient de longue date le droits des femmes, était également à l'ordre du jour.

Au cours de sa visite officielle de deux jours à Washington D.C., Mme Bachelet a rencontré d'autres hauts dirigeants américains: la Sous-secrétaire à la Démocratie et aux Affaires mondiales, Maria Otera ; l'Ambassadrice pour les questions internationales des femmes, Melanne Verveer ; les membres du Comité des relations extérieures du Sénat, dont la Sénatrice Barbara Boxer ; et les membres des différents groupes du Congres chargés de traiter les questions des femmes, dont la co-Présidente Jan Schakowsky. Outre le renforcement de la participation politique des femmes, les réunions ont également souligné le besoin urgent d'accélérer l'autonomisation économique des femmes à travers le monde.

Lors de ces discussions, Mme Bachelet a salué l'action des responsables américains en ce qui concerne la priorité accordée aux initiatives visant à mettre fin à la violence à l'encontre les femmes dans le cadre de la politique intérieure et étrangère, et également l'appui financier accordé au Fonds d'affection spéciale des Nations Unies pour mettre fin à la violence contre les femmes, géré par ONU Femmes au nom du système des Nations Unies. Mme Bachelet a également souligné le rôle déterminant joué par les États-Unis en 2008 pour faire passer la résolution 1820 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui qualifie la violence sexuelle liée aux conflits comme tactique de guerre et lie cet enjeu à la paix et à la sécurité internationale.

Attirant l'attention sur la participation des femmes à la consolidation de la paix, Mme Bachelet a souligné que la nomination de médiatrices de haut niveau devait être une prochaine étape cruciale pour les organisations internationales comme l'ONU et l'UE, afin d'assurer que les préoccupations des femmes soient intégrées dans les pourparlers de paix. ONU Femmes travaille avec le Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies sur la formation des soldats du maintien de la paix issus des principaux pays contributeurs de troupes à la prévention de la violence sexuelle liée aux conflits et aux réponses à apporter. ONU Femmes participe également à la préparation d'une feuille de route destinée à l'ensemble du système des Nations Unies en vue de faire progresser l'application de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui affirme le rôle essentiel de la participation des femmes dans le règlement des conflits.

Dans le cadre de sa visite dans la capitale américaine, Mme Bachelet a également participé à des manifestations de l'Organisation des États américains, de la Banque interaméricaine de développement et du Conseil des relations internationales.

Contact presse: Mme Oisika Chakrabarti, Spécialiste médias: +1 646 781-4522, oisika.chakrabarti[at]unwomen.org