ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Le Secrétaire d’État britannique pour le développement international et la Directrice exécutive d’ONU Femmes se focalisent sur les priorités communes en vue de faire avancer les droits des femmes et le développement

Error:

Date: 16 May 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate.

L'autonomisation économique comme axe du développement durable et de la réduction de la pauvreté dans le monde

Londres — Michelle Bachelet, Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive d'ONU Femmes, l'entité nouvellement créée des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, attire l'attention sur le besoin urgent d'investir dans l'égalité des sexes, lors de sa première visite officielle au Royaume-Uni. En soulignant le fait qu'investir dans les femmes n'est pas seulement l'action juste à prendre, mais aussi la plus intelligente et capitale pour une croissance économique durable et la réduction de la pauvreté, Mme Bachelet demande instamment aux dirigeants d'accélérer les actions qui feront avancer les droits des femmes. Les discussions se focalisent sur un éventail de questions qui vont du renforcement de l'autonomisation économique des femmes de façon durable, mettant fin à la violence envers les femmes — une pandémie mondiale — jusqu'au soutien au leadership des femmes dans le monde entier, y compris au cours des transitions qui ont lieu à travers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

La Directrice exécutive d'ONU Femmes Michelle Bachelet rencontre le Secrétaire d'Etat britannique pour le développement international Andrew Mitchell afin de discuter des priorités communes pour faire avancer les droits des femmes et le développement, à Londres, le 16 mai 2011.

La Directrice exécutive d'ONU Femmes Michelle Bachelet rencontre le Secrétaire d'Etat britannique pour le développement international Andrew Mitchell afin de discuter des priorités communes pour faire avancer les droits des femmes et le développement, à Londres, le 16 mai 2011. (Photo: Russell Watkins/DFID.)

Mme Bachelet est arrivée au Royaume-Uni après sa participation à la Conférence sur les pays les moins avancés à Istanbul, en Turquie, où elle a rencontré les dirigeants mondiaux et mis en exergue les besoins sociaux et économiques des femmes, notamment des femmes rurales, et discuté des stratégies visant à libérer leur potentiel économique.

ONU Femmes, la plus jeune des agences de l'ONU, est devenue opérationnelle le 1er janvier 2011 et a fusionné quatre parties auparavant distinctes du système des Nations Unies, qui portaient exclusivement sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Mme Bachelet a salué le soutien continu apporté par le Royaume-Uni à ONU Femmes ainsi que la décision du pays de placer les femmes et les filles au cœur de l'assistance au développement, ce qui favorisera et soutiendra le changement social et économique.

Lors de sa rencontre avec le Secrétaire d'État britannique pour le développement international Andrew Mitchell, l'accent a été mis sur les priorités communes, telles que les moyens efficaces de lutter contre la violence envers les femmes par le biais de la prévention et de la protection, d'une meilleure prise de conscience, du travail en partenariat avec les hommes et les garçons, et d'une amélioration de l'accès à la justice pour les femmes. L'autonomisation économique des femmes, une autre priorité commune, a été également mise au premier rang dans l'ordre du jour. Mme Bachelet a souligné que les pays devaient donner la priorité aux femmes vivant dans la pauvreté, telles que les femmes rurales, qui continuent à vivre et à travailler en ne bénéficiant que d'un accès très limité aux opportunités et aux ressources économiques.

Au cours de sa visite de trois jours, Mme Bachelet a également rencontré des hauts fonctionnaires britanniques, notamment la ministre de l'Intérieur et secrétaire d'Etat pour les Femmes et l'Egalité Theresa May ; le ministre délégué pour le Développement international Alan Duncan ; la porte-parole de l'opposition dans le domaine du développement international Harriet Harman ; et la Sous-secrétaire d'Etat parlementaire pour l'Egalité et ministre de la Prévention de la violence à l'égard des femmes d'outre-mer Lynne Featherstone. Mme Bachelet s'adressera aux membres du Parlement lors d'une manifestation organisée au Parlement britannique mardi prochain, où seront présents des parlementaires de plusieurs partis, organisée par l'ardent défenseur d'ONU Femmes, l'organisation de la société civile Voluntary Services Overseas (VSO).

La visite de Mme Bachelet comprend également des réunions avec la société civile et le secteur privé, une conférence publique à la London School of Economics, et un lancement officiel d'ONU Femmes au Royaume-Uni, organisé par le Comité National du Royaume-Uni pour ONU Femmes et VSO.

Vidéo