Journée internationale des veuves – 23 juin 2011

Date : 23 June 2011

Message de Michelle Bachelet, Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive d'ONU Femmes, à l'occasion de la première commémoration de la Journée internationale des veuves, le 23 juin 2011.

Les femmes qui perdent leurs époux subissent une grande perte, mais elles continuent de contribuer de manière cruciale à la vie de leurs familles et de leurs sociétés. En cette première Journée internationale des veuves, nous saluons leurs accomplissements, pour ce qui est de continuer à prendre soin des enfants, à gérer leurs foyers et leurs emplois, et à maintenir leurs rôles leader. Nous le faisons avec le plus grand respect, car elles le font tout en faisant face à l'adversité, non seulement en raison de leur chagrin, mais aussi à cause des conventions sociales discriminatoires qui, dans de bien trop nombreuses sociétés, relèguent toujours les veuves dans des positions d'invisibilité et de marginalisation.

La première Journée internationale des veuves est une étape importante au niveau mondial vers la fin de cette discrimination, et pour promouvoir la protection universelle de leurs droits. Aujourd'hui, ONU Femmes est aux côtés de l'Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution à affirmer que les veuves doivent se voir garantir les droits qui leurs ont été accordés en vertu de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes ainsi que des autres accords internationaux.

Car la réalité est que, dans le monde, le déni des droits universellement reconnus fait que de nombreuses veuves finissent dans la misère. Certaines ne peuvent pas hériter des actifs, même si cela est essentiel à leur survie. D'autres sont expulsées de leurs foyers et communautés. Confrontées au défi consistant à s'adapter à leur nouvelle réalité de fournisseur et parent unique de leurs enfants, elles constatent souvent que les systèmes de services sociaux offrent peu ou pas d'appui, qu'il s'agisse des soins aux enfants ou de l'acquisition de compétences pour trouver un emploi.

On compte aujourd'hui 245 millions de veuves dans le monde, environ 115 vivant dans l'extrême pauvreté. A cause des conflits armés et de l'épidémie de sida, leur nombre continue d'augmenter de manière disproportionnée. Et pourtant, beaucoup trop souvent, aucune voix collective ne se fait entendre en faveur de leurs droits ou pour appeler à leur protection.

En cette Journée internationale des veuves, ONU Femmes demande instamment à tous les défenseurs de l'égalité des sexes de nous rejoindre et de faire entendre leurs voix afin que des mesures soient prises pour autonomiser les veuves dans le cadre des efforts visant à promouvoir le niveau économique des femmes, en particulier en renforçant leurs droits à le terre, à la propriété et à l'héritage.

Ces dernières années, un nombre croissant de pays ont appuyé ces droits. Lorsque toutes les femmes ont des chances égales d'être des membres brillantes et estimées de leurs sociétés, le monde sera beaucoup plus proche de notre objectif commun de prospérité et de paix partagées.

Documents connexes: