ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Déclaration de la Directrice exécutive d’ONU Femmes Michelle Bachelet sur l’adoption de la Convention et des recommandations de l’OIT sur le travail décent pour les travailleurs domestiques

Error:

Date: 16 June 2011

C'est un moment historique pour les travailleurs domestiques dans le monde. La Convention et les recommandations de l'OIT sur le travail décent pour les travailleurs domestiques établissent un précédent, étant la première Convention uniquement consacrée au travail domestique et définissant le travail domestique comme un « travail » faisant partie intégrante du développement. Elles présentent des normes au niveau des droits de l'homme pour les travailleurs domestiques dans le contexte de l'ordre du jour pour un travail décent, dans le cadre duquel il sera possible d'agir en tant que gouvernements engagés et employeurs et travailleurs responsables.

ONU Femmes félicite les Etats membres de l'OIT, les employeurs et leurs organisations, les syndicats, les organisations de travailleurs domestiques et les autres groupes de la société civile pour leur engagement et leurs efforts inébranlables en vue d'assurer l'adoption de cette Convention historique. C'est une question de justice sociale et de dignité. C'est une reconnaissance très attendue du travail extraordinaire réalisé par des millions de travailleurs domestiques à travers le monde.

On estime que les travailleurs domestiques constituent entre 4 et 10% de la main-d'œuvre des pays en développement et environ 2% de celle des pays industrialisés. Derrière ces chiffres se cachent des personnes, le plus souvent une femme ou une fille qui travaillent sans relche pour que d'autres puissent prendre un emploi rémunéré, améliorer leur bien-être matériel et émotionnel, et vivre dans un niveau relatif de confort. Si la fourniture par l'Etat des services de soins et d'autres services sociaux est insuffisante, le travail domestique comble cette lacune, permettant d'instaurer un meilleur équilibre entre le travail et la vie familiale pour de nombreuses familles.

L'autre face de ce scénario est la résistance et la détermination manifestées par ces femmes pour trouver des moyens de survivre, et même de prospérer. Les femmes sont souvent les bouées de sauvetage de leurs familles et de leurs communautés dans leur propre pays et à l'étranger, contribuant au développement grce à leurs compétences, à leur travail, à leur consommation et à leurs dépenses fiscales, ainsi que par le biais de leurs transferts financiers et sociaux.

La question du travail décent pour les travailleurs domestiques est d'importance particulière pour ONU Femmes. Notre Plan stratégique identifie l'autonomisation économique des femmes comme une priorité thématique, par laquelle nous nous engageons à travailler en partenariat avec l'OIT et d'autres pour appuyer les priorités nationales sur le travail décent, la constitution d'actifs et l'extension des protections du travail pour toutes les travailleuses, y compris les travailleuses migrantes et les travailleuses domestiques.

ONU Femmes travaillera étroitement avec les Nations Unies, les gouvernements et toutes les parties prenantes pour appuyer la ratification de la Convention et des recommandations de l'OIT sur les travailleurs domestiques, et pour appuyer l'élaboration et la mise en œuvre des législations, politiques et programmes qui encouragent le travail décent pour les travailleurs domestiques de tous les pays.