Le compte à rebours 2011 vers les OMD

Date: 23 Sep 2011

Remarques de Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU Femmes lors de la manifestation « Compte à rebours 2011 vers les OMD » le 21 Septembre 2011 à New York.

[Vérifier à l'écoute]

Merci Femi Oke.

C'est un grand plaisir de me trouver parmi vous aujourd'hui pour ce compte à rebours vers les OMD. Je salue les pays qui sont en train de progresser à cet égard, y compris ceux qui sont mis en exergue cet après-midi. Et je suis fière de représenter les Nations Unies pour réaffirmer notre engagement collectif en vue d'aider les pays à atteindre ces objectifs et buts.

Nous savons qu'investir dans les filles et les femmes peut permettre d'améliorer les résultats au niveau de l'ensemble des 8 objectifs du Millénaire pour le développement. Je suis heureuse de constater que les deux parrains de cette manifestation, le DFID et l'USAID, ont mis les femmes au cœur de leurs stratégies internationales du développement.

Les femmes constituent la majorité des pauvres, et le fait d'investir dans leur bien-être et de protéger leurs droits a un effet multiplicateur, apportant des bénéfices à toute la société.

Lorsque les femmes sont éduquées et en bonne santé, leurs enfants le sont aussi, comme nous le voyons au Pérou. Et lorsque les femmes ont accès aux ressources, les pays sont en mesure de réduire la pauvreté et la faim, comme nous le voyons au Brésil, où les femmes et les familles ont bénéficié de transferts en espèces sous conditions. Ces bonnes pratiques doivent être partagées.

Je salue les politiques menées à bien en Zambie, y compris la réinscription scolaire des filles enceintes, ainsi qu'en Gambie, car la promotion de l'éducation des filles et de la parité entre les sexes à l'école auront un effet de ricochet.

Lorsque vous autonomisez une fille, vous autonomisez une nation.

Je félicite l'Ethiopie et le Népal d'avoir amélioré la santé des femmes et d'avoir élargi l'accès aux services de santé en matière de reproduction, et le Vietnam pour avoir subventionné des prêts aux foyers les plus pauvres en vue d'améliorer l'accès à l'eau et aux installations sanitaires.

Au moment de procéder à ce compte à rebours vers les OMD, nous devons reconnaître que la contribution des femmes est essentielle pour une économie verte, le développement durable et l'élimination de la pauvreté.

Au fur et à mesure de nos avancées, nous pouvons continuer notre progression en éliminant la discrimination à l'égard des femmes au niveau du droit et de la pratique, et en assurant que les politiques et stratégies sont sensibles au genre et ciblées sur les besoins et les réalités des femmes.

Ainsi que les études de cas mises en exergue ici le montrent, nous devons promouvoir l'accès égal aux ressources, aux services sociaux, aux opportunités et au leadership. Et que cela passe par la fin des redevances, l'instauration de quotas de représentation des femmes au sein des parlements ou l'utilisation de transferts en espèces sous conditions, on a démontré la nécessité de prendre des mesures spéciales pour promouvoir un accès universel, en s'assurant que la voix des femmes est entendue, en promouvant le leadership des femmes et en touchant et impliquant les personnes pauvres.

Au moment de procéder à ce compte à rebours vers les OMD, nous n'avons plus de temps à perdre. Il est temps de libérer le potentiel inexploité des femmes et des filles.

ONU Femmes travaille avec ses partenaires à travers le monde pour faire avancer l'autonomisation des femmes et les objectifs du Millénaire pour le développement. Et nous travaillons avec le système des Nations Unies dans son ensemble à assurer que les femmes et les filles jouent pleinement leur rôle, et que l'égalité des sexes soit un principe directeur des initiatives déployées en faveur du développement international.

Une fois encore, je félicite tous les pays et partenaires pour les progrès en train d'être réalisés, et je vous remercie de votre engagement en faveur du développement.