Les femmes dans le domaine des sciences et des technologies dans les pays musulmans

Date : 20 September 2011

Message de Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU Femmes, lors du forum international sur les Femmes dans le domaine des sciences et technologies dans les pays musulmans, Kuala Lumpur, Malaisie, 20 Septembre 2011.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

C'est avec grand plaisir que je m'adresse à vous à l'occasion de ce forum international sur les femmes dans le domaine des sciences et des technologies dans les pays musulmans. Le thème de ce forum est étroitement lié à celui de la Journée internationale de la femme de cette année, et à celle de la session annuelle de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies. Cette année nous avons été mis au défi de réfléchir de manière critique sur l'accès des femmes et des filles à l'éducation, la formation, la science et la technologie.

Nous savons que l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes peuvent uniquement devenir une réalité à partir du moment où nous investissons les ressources nécessaires à l'éducation et à la formation des femmes et des filles. Si les femmes ont rejoint le monde du travail en plus grand nombre au cours de cette dernière décennie, elles figurent disproportionnellement à l'extrémité inférieure de l'économie mondiale.

Peu de femmes sont responsables d'institutions scientifiques, dirigent de grosses sociétés de technologie ou deviennent membres de comités scientifiques. Les femmes sont également sous-représentées dans le domaine de la recherche et du développement, que ce soit dans le milieu universitaire, le secteur public ou les compagnies privées.

Je pense que nous sommes d'accord qu'il est temps que la situation change. La science, la technologie et l'innovation peuvent faciliter les efforts pour l'éradication de la pauvreté et la réalisation de la sécurité alimentaire, l'amélioration de la santé, et la promotion de l'autonomisation des femmes. Pour relever ces défis, nous devons libérer le pouvoir de la participation des femmes dans les sciences et technologies. Selon un récent rapport de l'UNESCO, les femmes musulmanes continuent à prendre la tête dans le domaine des sciences et le taux de femmes diplômées dans le domaine scientifique est souvent supérieur à celui des femmes en occident.

Ma propre expérience m'a enseigné qu'il n'y a aucune limite à ce que les femmes peuvent accomplir— si l'on donne des opportunités et un accès aux ressources sur un pied d'égalité. Je tiens également à souligner l'importance que les modèles jouent quand on intègre des nouveaux domaines. Et je sais que le monde musulman a fait des contributions historiques et durables dans le domaine de la science et n'est pas dépourvu de femmes intelligentes qui réalisent un travail acharné.

Nous savons également tous que nous vivons dans une ère d'avancées technologiques. Ces dernières années, des ordinateurs toujours plus petits, des téléphones portables et des énergies alternatives-ont été introduits dans les maisons et dans les lieux de travail, ce qui a modifié notre façon de vivre, de travailler et ce que nous sommes capables de faire. De plus, les médias sociaux ont permis de promouvoir les changements sociaux et politiques comme nous en avons été témoins avec le « printemps arabe ».

L'amélioration de l'accès des femmes à la technologie peut encourager l'avancée des femmes et stimuler la démocratie et une croissance économique plus large.

Pour avancer, je vous incite à explorer les façons d'intégrer plus de femmes au développement et à l'utilisation des technologies et à encourager plus de femmes scientifiques à entrer dans la sphère politique où leur voix sera entendue.

Toute notre équipe d'ONU Femmes se tient à vos côtés et vous souhaite le plus grand succès.