Les leaders politiques attirent l’attention sur le rôle central de la participation politique des femmes dans la démocratie

Date : 19 September 2011

Communiqué de Presse d'ONU Femmes

At a high-level side event during the 66th session of the UN General Assembly in New York, women political leaders made a strong call for increasing women's political participation and decision-making across the world. (Photo: UN Women/Hilary Duffy.)

Dans le cadre de la 66e session de l'Assemblée Générale des Nations Unies à New York, des femmes leaders politiques ont lancé un appel fort pour augmenter la participation politique des femmes et la prise de décision de par le monde. (Photo: ONU Femmes/Hilary Duffy.)

Nations Unies, New York - Les femmes représentent moins de dix pourcent des leaders mondiaux. Dans le monde entier, moins d'un membre du parlement sur cinq est une femme. Le seuil critique de 30 pourcent de représentation féminine dans les parlements a été atteint ou dépassé dans seulement 28 pays. Au cours d'un évènement de haute importance, aujourd'hui, dans le cadre de la 66e session de l'Assemblée Générale des Nations Unies à New York, des femmes leaders politiques ont lancé un appel fort pour augmenter la participation politique des femmes et la prise de décision de par le monde. Soulignant que la participation des femmes est fondamentale pour la démocratie et essentielle pour l'accomplissement du développement durable et de la paix dans tous les contextes - en temps de paix, à travers des situations conflictuelles ou post-conflictuelles, mais également en période de transitions politiques - Lesdits leaders ont signé une déclaration conjointe contenant des recommandations concrètes sur les moyens de faire progresser la participation des femmes en politique. « C'est une véritable démonstration de solidarité que nous voyons représentée ici aujourd'hui parmi ce groupe de femmes importantes autour de moi » a dit Michelle Bachelet, Sous-Secrétaire-Générale et Directrice Exécutive d'ONU Femmes, lors de l'évènement. « Nous sommes liées par un objectif commun - ouvrir la voie aux femmes afin qu'elles participent à toutes les décisions qui affectent, non seulement leurs propres vies, mais également le développement de notre monde, au niveau global, régional, national et local. En utilisant pleinement l'intelligence de la moitié du monde - l'intelligence des femmes - nous améliorons nos chances de trouver des solutions réelles et durables aux défis auxquels nous sommes confrontés. »

Les signataires de la déclaration conjointe comprennent (en date du 10 octobre):

Son Excellence Dilma Rousseff, Présidente du Brésil ; Son Excellence Kamla Persad-Bissessar, Premier Ministre de la République de Trinité et Tobago ; Son Excellence Hillary Rodham Clinton, Secrétaire d'Etat des Etats Unis d'Amérique ; Madame la Baronne Catherine Ashton, Haute-Représentante de l'Union Européenne pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité et Vice-Présidente de la Commission Européenne ; Son Excellence Roza Otunbayeva, Présidente de la République du Kyrgyztan ; Son Excellence Tarja Halonen Présidente de la République de Finlande; Mme. Trinidad Jiménez, Ministre des Affaires Etrangères de l'Espagne; Dr. Aurelia Frick, Ministre des Affaires Etrangères de la Principauté du Liechtenstein ; Son Excellence Lilia Labidi, Ministre des Affaires des femmes de la République de Tunisie ; Leire Pajín, Ministre de la santé, de l' Égalité et de la Politique Sociale de l'Espagne; L' Honorable Theresa May, Ministre de l'Intérieur et secrétaire d'Etat pour les Femmes et l'Egalité; Patricia Janet, Baronne Scotland d'Asthal, Royaume Uni; Dr. Asha-Rose Migiro, Vice-Secrétaire générale de l' ONU; Helen Clark, Sous-Secrétaire-Générale et Administratrice du Programme des Nations Unies pour le Développement ; et Michelle Bachelet, Sous-Secrétaire-Générale et Directrice Exécutive de l'Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes.

Détails de l'évènement : http://j.mp/WomLeaders
Pour plus de photos de l'évènement, cliquez ici.

Déclaration Conjointe
Aux fins d'améliorer la participation politique des femmes

New York, le 19 septembre 2011

Nous soussignées, Chefs d'Etats et de Gouvernements, Ministres étrangères, Hautes-Représentantes, et Hautes-Responsables des Nations Unies, affirmons que la participation politique des femmes est fondamentale à la démocratie et essentielle à l'accomplissement du développement durable et de la paix.

Nous réaffirmons le droit fondamental des femmes de participer au Gouvernement de leur pays, directement ou par l'intermédiaire de représentants librement choisis, sur des bases égales à celles des hommes, et réaffirmons que chaque Etat doit prendre des mesures positives aux fins de respecter et promouvoir le droit égal des femmes de participer, dans tous les domaines et à tous les niveaux, à la vie politique.

Nous soulignons l'importance cruciale de la participation politique des femmes dans tous les contextes, incluant les périodes de paix, de conflits ou à n'importe quelle étape de transition politique.

Nous reconnaissons la contribution essentielle des femmes de par le monde pour l'accomplissement et le maintien de la paix internationale et de la sécurité, ainsi que le plein exercice des droits fondamentaux ; la promotion du développement durable et l'éradication de la pauvreté, de la faim et de la maladie. Même si nous nous inquiétons que des femmes dans chaque région du monde continuent d'être largement marginalisées des prises de décisions, souvent résultant de lois, de pratiques et de comportements discriminatoires, ainsi que de la pauvreté qui affecte disproportionnellement les femmes.

Nous réaffirmons notre engagement envers les principes d'égalité en droit et de dignité de la personne humaine envers les femmes, consacrés par la Charte des Nations Unies, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, et autres instruments de protection des droits de l'Homme pertinents. Nous appelons tous les Etats à ratifier et remplir leurs obligations issues de la Convention des Nations Unies sur l'élimination de toutes les formes de Discriminations à l'égard des femmes (CEDAW) et de mettre en œuvre pleinement la résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécurité, sur les femmes, la paix et la sécurité ainsi que toute autre résolution des Nations Unies pertinente.

Nous appelons tous les Etats, y compris ceux qui sortent d'un conflit ou qui font face à des transitions politiques, à éliminer toutes les barrières discriminatoires subies par les femmes, particulièrement par les femmes marginalisées, et nous encourageons tous les Etats à prendre des mesures efficaces pour éliminer les facteurs empêchant les femmes de participer à la politique, comme la violence, la pauvreté, le manque d'accès à une éducation et à des soins de qualité, le double fardeau du travail rémunéré et non rémunéré, et à promouvoir activement la participation politique des femmes, y compris par des mesures positives appropriées.

Nous réaffirmons et exprimons notre soutien inconditionnel au système des Nations Unies, pour son rôle important dans la promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes, et remercions ONU Femmes ainsi que son mandat à cet égard.

Contacts médias:

  • Jelena Vujic, Délégation de l'UE à l'ONU, +1 212 401-0123, jelena.vujic [at]
    eeas.europa.eu
  • Gustavo Sénéchal, Mission du Brésil, +1 212 372-2614, gsenechal [at] delbrasonu.org
  • Melissa Boissière, Mission de Trinité et Tobago, +1 212 697-7620, mboissiere [at]
    trinbago.org
  • Stanislav Saling, PNUD, + 1 212 906-5296, stanislav.saling [at] undp.org
  • Oisika Chakrabarti, ONU Femmes, +1 646 781-4522, oisika.chakrabarti [at]
    unwomen.org