ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Discours de Michelle Bachelet à l’école NEST+m, dans le cadre de la manifestation « UN4U » 2012

Error:

Date: 19 October 2012

Discours de Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU Femmes, à l'école NEST+m, dans le cadre de la manifestation »UN4U » 2012. New York, le 19 octobre 2012.

[Vérifiez à l'écoute]

Merci. J'étais ici.

Je suis ravie de me trouver ici. J'ai une fille de 20 ans, elle avait donc votre ge il y n'y a pas si longtemps.

Je sais que beaucoup d'entre vous avez entendu parler des Nations Unies, et êtes même des vétérans de Simul'ONU. Je suis sûre que vous vous tenez informés de ce qui se passe dans le monde. J'ai hte d'entendre vos questions et vos intéressants commentaires aujourd'hui.

Les Nations Unies sont tellement plus que ce qu'on peut apprendre dans un manuel scolaire ou en classe. Voilà pourquoi cette journée constitue également une occasion pour moi d'entendre ce que vous avez à dire.

Lorsque l'Organisation des Nations Unies a été créée en 1945, les fondateurs ont rédigé une Charte qui dit : ça suffit. Nous devons travailler ensemble. Nous ne pouvons pas nous contenter d'attendre et d'accepter les injustices, les inégalités et les menaces qui pèsent sur la paix parce que c'est comme ça. Ils ont déclaré : J'étais ici. Et ils ont fait changer les choses en présentant une vision pour les générations à venir.

C'est le véritable cœur du travail des Nations Unies, depuis 67 ans. Parce que les gens - tout comme vous - ont constaté la réalité et ils ne s'en sont pas contentés. Ils ont posé les bonnes questions : comment peut-on faire cesser les conflits de manière pacifique ? Quels sont les droits de base de tout être humain, et comment pouvons-nous les protéger ? Quelles sont les causes profondes de la pauvreté et de la faim, et comment pouvons-nous les combattre ?

Ils ont demandé : que puis-je faire ?

Aujourd'hui, je suis Directrice exécutive d'une nouvelle organisation : ONU Femmes. Nous travaillons dans les pays à travers le monde, et j'ai rencontré tant de femmes, de tous horizons. Je me suis entretenue avec d'innombrables femmes qui ont le courage de faire le bilan de « la réalité » et qui - en dépit de la discrimination, des injustices et de la menace de violence - se dressent pour affronter la question : comment puis-je améliorer les choses ?

ONU Femmes se tient aux côtés de ces femmes. Nous travaillons avec les gouvernements, les organisations non gouvernementales, les dirigeants communautaires et les particuliers pour nous attaquer aux nombreux défis auxquels sont confrontées les femmes, et nous assurer que les droits des femmes sont protégés. Et nous travaillons dur pour veiller à ce que les pays comprennent le message : pas un problème, depuis les changements climatiques jusqu'au développement économique, en passant par la promotion de la paix et de la démocratie, ne peut être résolu sans la pleine et égale participation des femmes.

Je vous dirai une chose que j'ai apprise : nous avons accompli des progrès incroyables en 67 ans, et même depuis ma naissance. Aujourd'hui, plus de filles que jamais vont à l'école, le droit de vote des femmes est virtuellement universel, et les femmes sont devenues Chefs d'État.

Je sais - comme vous tous - que bien davantage peut être réalisé. Et je ne m'adresse pas seulement aux filles présentes dans cette salle. L'égalité des sexes et le développement humain ne demeurent rien d'autre que des objectifs nobles si les femmes et les hommes - vous - ne s'engagent pas à les réaliser.

Je mentionnerais juste un exemple pour illustrer mon propos. Le monde est toujours sous le choc après la tentative de meurtre d'une jeune écolière et militante pakistanaise nommée Malala. Malala représente symboliquement toutes les filles autour du monde qui sont privées de leur droit à l'éducation. L'éducation des femmes est davantage qu'un droit : elle peut littéralement sauver la vie d'une fille. Elle lui donne les moyens d'affirmer ses propres droits et de créer des opportunités pour un avenir meilleur.

Aucune fille - ni personne - ne devrait avoir à payer de sa vie le respect de ses droits. Aucune fille ne devrait se trouver en danger, comme le sont de nombreuses filles de par le monde, juste parce qu'elle veut aller à l'école. Bien qu'elle ait été consciente des risques encourus, Malala s'est exprimée contre les injustices faites aux filles au sein de sa communauté. Elle l'a fait quotidiennement, une fois franchies les portes de son école. Elle défiait les forces qui essayaient de la priver de ses chances d'avenir. Elle n'était qu'une fille, mais à chaque pas, elle savait qu'elle luttait pour toutes les filles du monde.

Aujourd'hui, le monde est à l'écoute. Aujourd'hui, nous pouvons nous tourner vers Malala et dire : nous sommes nombreux, mais nous nous tenons derrière toi comme un seul homme. Voilà comment tout peut commencer, par l'action d'une seule personne. Je suis heureuse de commémorer l'anniversaire des Nations Unies avec vous aujourd'hui, et de célébrer ce que chacun d'entre vous peut faire - et fera. Le monde vous attend.

Merci de votre attention.