La Directrice exécutive d’ONU Femmes appelle à l’application immédiate de lois progressistes sur les droits des femmes en Inde

Date: 03 Oct 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE D'ONU FEMMES

Pour diffusion immédiate

03 octobre 2012

Le renforcement de la participation politique et des opportunités économiques des femmes seront au centre de cette visite de trois jours.

New Delhi, 3 octobre — Au cours de sa première visite officielle en Inde, la Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive d'ONU Femmes Michelle Bachelet va attirer l'attention sur les efforts visant à promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, notamment au niveau local.

Mme Bachelet saluera l'Inde, la plus grande démocratie du monde, pour la mise en place d'une législation et d'initiatives progressistes, incluant le Projet de loi sur le harcèlement sexuel, l'Acte sur la violence domestique et l'Acte national pour la garantie de l'emploi rural assurant aux femmes un salaire égal à travail égal. Elle appellera à prendre des mesures fortes pour améliorer l'application de ces lois progressistes, afin que toutes les femmes, à tous les niveaux économiques, puissent en bénéficier.

« Avec une population d'1,22 milliard de personnes, l'Inde peut faire figure de leader mondial à tous les niveaux. Les progrès réalisés en Inde constituent non seulement un pas en avant pour ce pays, mais aussi pour le reste du monde », explique Mme Bachelet. « Il est crucial de libérer le potentiel des femmes et d'accroître leur participation politique et économique et leur leadership au sein des bureaux de district, des conseils d'administration des entreprises, des Lok Sabha et des panchayats des villages.

Un message clair sera ainsi adressé au monde entier, montrant que l'Inde ouvre la voie à la démocratie, aux femmes et à l'égalité » souligne-t-elle. En Inde, le fait de réserver des sièges aux femmes au niveau local a favorisé leur engagement politique à tous les échelons. Aujourd'hui, plus de 40 pour cent des sièges des conseils locaux sont occupés par des femmes.

On estime que plus d'1,5 million de femmes ont été élues dans ces panchayats. Elles sont en charge de la gestion des services publics et règlent les différends relatifs à des questions variées, telles que la violence à l'égard des femmes et des filles et les droits de propriété. Mme Bachelet appellera l'Inde à renforcer les résultats positifs obtenus au niveau local en adoptant la législation prévoyant de réserver un tiers des sièges du parlement aux femmes.

Dans les discussions tenues avec les plus hauts responsables et dirigeants indiens, le secteur privé et la société civile, et lors d'une réunion organisée dans un Gram Sabha avec les représentantes élues et les femmes locales, l'accent sera également mis sur l'accès des femmes aux opportunités économiques et aux ressources. En Inde, la participation des femmes à la main-d'œuvre n'est que de 22 pour cent. Bien que 79 pour cent des femmes rurales travaillent dans le domaine agricole, plus de 90 pour cent d'entre elles se trouvent dans le secteur informel, ne bénéficiant guère de protection sociale et disposant d'un accès limité à la propriété foncière.

Durant sa visite de trois jours, Mme Bachelet prononcera le discours d'ouverture à la Conférence mondiale de l'Union interparlementaire sur les Présidentes de parlements, le 3 octobre à New Delhi. Elle rencontrera également les responsables du secteur privé lors du panel de haut niveau organisé par la Confédération de l'industrie indienne.

Mme Bachelet lancera un Centre régional d'excellence unique pour les représentantes élues au niveau local, au cours du Sommet national du leadership organisé par le gouvernement de l'Inde à Jaipur. Ce Centre permettra de favoriser les initiatives de promotion de l'investissement dans le leadership des femmes en Asie du Sud.