Journée mondiale de l’habitat: transformer nos villes pour autonomiser les femmes et les filles

Date: 01 Oct 2012

Une femme traverse un terrain abandonné en se rendant à son travail. Crédit photo: Tanya Anand / ONU Femmes

La Journée mondiale de l'habitat est célébrée le premier lundi du mois d'octobre. Le thème de cette année « des villes en changement, des opportunités qui se construisent », donne l'occasion de réfléchir à la manière dont nous pouvons collaborer ensemble en vue de rendre nos communautés plus conviviales et plus sûres pour tous, notamment pour les femmes et les enfants.

Davantage de personnes déménagent en zone urbaine avec l'espoir d'y trouver des opportunités de travail. Mais les faits montrent que les femmes et les hommes ne peuvent pas en jouir sur un pied d'égalité.

Des études réalisées l'an dernier par ONU Femmes dans cinq grandes capitales mettent en exergue que les femmes et les filles sont quotidiennement victimes du harcèlement sexuel ou de violences dans les espaces publics, ce qui les conduit à rester confinées à l'intérieur la nuit tombée.

À l'occasion de cette Journée internationale de l'habitat, la Directrice exécutive d'ONU Femmes Michelle Bachelet souligne qu'aucune ville ne saurait être considérée comme sûre, intelligente ou durable tant que la moitié de sa population - femmes et filles - ne peut profiter des espaces publics sans craindre la violence. Au cours de ces deux dernières années, ONU Femmes a travaillé étroitement avec les gouvernements locaux, les organisations locales et les institutions des Nations Unies à promouvoir les initiatives « Villes sûres ». Elles proposent des mesures pratiques qui font une réelle différence, telles qu'un meilleur éclairage des rues, une meilleure signalisation et des endroits publics plus propres.

Récits connexes