ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Allocution de Mme Michelle Bachelet devant le Comité national japonais pour ONU Femmes

Error:

Date: 12 November 2012

Allocution de Mme Michelle Bachelet devant le Comité national japonais pour ONU Femmes. Tokyo, Japon, 13 novembre 2012.

[Seul le text prononcé fait foi]

Bonsoir. Je suis heureuse d'être des vôtres ce soir. Ma visite dans votre pays a été extraordinaire.

Je tiens tout d'abord à remercier et à complimenter le Comité national japonais pour ONU Femmes et sa présidente, Mme Makiko Arima. Je vous présente mes félicitations et mes vœux les meilleurs à l'occasion du 20e anniversaire de votre création !

Et je tiens aussi à remercier le Miyagi Jo-Net de ses efforts de reconstruction après le séisme, grce aux fonds mobilisés par le Comité national japonais.

Je me réjouis de ce que vous vous soyez joints à nous, toutes et tous, ce soir et je rends hommage à la force et à la résilience du peuple japonais dont nous avons tous été témoins au lendemain de la triple catastrophe de mars 2011.

Durant mon bref séjour ici, j'ai déjà eu l'occasion de rencontrer tant de personnes et d'organisations inspirantes, depuis des lycéennes et lycéens jusqu'à des dirigeantes et dirigeants d'entreprises, qui embrassent la cause de l'autonomisation des femmes et qui œuvrent activement pour faire progresser le Japon dans ce domaine.

J'ai eu le privilège de rencontrer le Premier ministre, S.E.M. Noda, et le ministre des Affaires étrangères, S.E.M. Gemba, et de m'entretenir avec eux du renforcement de notre partenariat avec le Japon et d'initiatives qui s'appuieront sur l'excellent travail réalisé par le Japon en faveur de l'égalité des sexes, tant sur le plan national qu'à l'étranger.

J'ai aussi eu le privilège de participer à l'illumination de la Tour de Tokyo avec S.E.M. Nakatsuka et la Directrice générale du Bureau de l'égalité des sexes, Mme Samura, pour marquer le début des semaines de la Campagne d'élimination de la violence à l'égard des femmes. De sorte qu'à présent, même le ciel de Tokyo attire l'attention de son flambeau pourpre sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Être témoin visuel des efforts de mobilisation des dirigeants gouvernementaux, des organisations de femmes et d'autres personnes concernées pour mettre un terme à la violence à l'égard des femmes inspire de grands espoirs pour le travail que nous accomplissons à ONU Femmes. Je félicite le Japon des mesures qu'il a prises pour combattre la violence à l'égard des femmes au Japon au moyen du Troisième Plan fondamental pour l'égalité des sexes et de sa législation sur la violence domestique, le harcèlement sexuel, la violence sexuelle et la traite des personnes.

Le Japon brille vraiment en tant que partenaire des efforts de la communauté internationale visant à éliminer la violence à l'égard des femmes et à faire progresser la paix, la justice et l'égalité.

Au cours de ma visite, j'ai également rencontré la Ligue des parlementaires d'ONU Femmes pour parler de l'importance de la participation des femmes à la politique et pour affirmer une fois encore le rôle crucial des parlementaires pour l'élaboration de lois et de budgets favorables à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes.

ONU Femmes est investie d'un mandat universel et s'emploie à renforcer le leadership des femmes en politique, à accroître leur participation à la vie économique, à mettre fin à la violence et à la discrimination à leur encontre, à étendre leur rôle dans le domaine de la paix et de la sécurité, et à appuyer les plans et les budgets favorables aux progrès de l'égalité des sexes dans les pays.

Ici au Japon, la communauté des affaires s'est avérée être, elle aussi, un solide soutien à la participation des femmes à la vie économique. Lors de mon entretien d'aujourd'hui avec la Keizai Doyukai, l'association a confirmé la volonté des entreprises privées de relancer l'économie japonaise. Elle a aussi confirmé la conscience de la part des entreprises de la nécessité d'agir pour assurer l'égale participation des femmes au marché du travail et l'égalité des chances sur ce marché. Le Japon possède le plus grand nombre de signataires des Principes d'autonomisation des femmes qui améliorent l'égalité des chances dans le secteur privé.

J'ai vu ce que font au Japon tous les secteurs d'activité pour promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Et je tiens à rendre un hommage tout particulier au Comité national du Japon pour ONU Femmes.

Le Comité national du Japon est, de longue date, notre partenaire et je suis reconnaissante envers ses membres de leur attachement à ONU Femmes et de leur soutien.

Votre détermination à cet égard est visible dans les actions que vous entreprenez pour sensibiliser à l'égalité des sexes, la paix et la sécurité, pour promouvoir les Principes d'autonomisation des femmes auprès des entreprises et de leurs PDG, pour mobiliser des fonds en faveur de programmes importants pour les femmes en Asie et du Fonds d'affectation spéciale de l'ONU pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes.

Votre détermination est visible de même dans vos actions de mobilisation l'an dernier, après le séisme et le tsunami, pour réunir des fonds pour les personnes durement affectées par la catastrophe. L'un des groupes associés à ces efforts était le Miyagi Jo-Net qui, nous présentera ce soir certains aspects de leurs remarquables travaux.

L'excellent travail que vous fournissez en tant que Comité national pour ONU Femmes et votre contribution à l'égalité des sexes dans le domaine du développement international ont été reconnus par le ministre des Affaires étrangères du Japon.

Ce travail est particulièrement important, car il est aujourd'hui bien compris que l'autonomisation des femmes et l'égalité des sexes contribuent à la durabilité économique, environnementale et sociale.

Le Japon a été cette année une voix dominante lors de la réunion de la Commission de la condition de la femme aux Nations Unies, avec sa résolution sur le rôle des femmes dans les catastrophes naturelles. Cette résolution puise à l'expérience propre du pays au lendemain du grand séisme de l'Est du Japon, face à la dévastation en résultant, et elle lance un appel vigoureux en faveur de l'autonomisation des femmes dans le cadre de la réduction et de la gestion des risques de catastrophe.

Nous accueillons avec satisfaction tous les efforts du Japon visant à accroître la résilience dans les zones sujettes aux catastrophes, et notamment son parrainage de la résolution de l'Assemblée générale sur la coopération internationale en matière d'aide humanitaire à la suite de catastrophes naturelles.

Je félicite aussi le Japon d'avoir fait une priorité de la participation des femmes à la politique en co-parrainant la résolution sur le sujet adoptée par consensus l'an dernier par l'Assemblée générale des Nations Unies.

Le Japon est également un chef de file de la promotion du rôle des femmes dans la consolidation de la paix et la réforme du secteur de la sécurité en tant que composante de sa contribution à l'instauration de la paix dans le monde. En particulier, ses contributions financières et l'aide spécialisée qu'il apporte aux efforts de reconstruction dans divers pays au lendemain de catastrophes naturelles ou de conflits, notamment en Haïti et en Afghanistan, sont d'une utilité de premier plan pour permettre à ces pays de s'orienter vers la paix et la stabilité.

De concert avec ses partenaires, ONU Femmes appuie actuellement l'amélioration de la réalisation des engagements concernant les femmes, la paix et la sécurité dans près de 40 pays. Elle s'attache à cet effet à renforcer les coalitions de femmes en faveur de la paix et leur participation aux processus de paix; elle œuvre avec des soldats de la paix pour repérer et prévenir les violences sexuelles liées aux conflits; et elle fournit des appuis pour développer les institutions des secteurs de la justice et de la sécurité qui protègent les femmes et les filles de la violence et de la discrimination.

ONU Femmes espère coopérer avec le Japon pour définir les normes de la sécurité des femmes au Soudan du Sud et pour veiller à la participation active des femmes à l'application de l'accord de paix de Mindanao aux Philippines.

Dans mes missions dans de nombreux pays de par le monde, j'ai été témoin des efforts déployés par des milliers de personnes, d'organisations et de dirigeants gouvernementaux pour instaurer des changements réels et durables en faveur de l'autonomisation des femmes dans tous les aspects des activités de leur société. Il existe à présent d'innombrables études qui arrivent à cette même conclusion que les pays et les entreprises les plus égalitaires entre les femmes et les hommes ont également des niveaux supérieurs de performance.

Étant ici au Japon, j'ai vu la force et la profondeur de votre détermination de faire de l'égalité des sexes une réalité vécue.

Je vous remercie et j'attends avec intérêt la poursuite et le renforcement de notre coopération pour améliorer les conditions de vie des femmes.