ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Communiqué de presse: Des pays de toutes les régions annoncent de nouvelles initiatives pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes

Error:

Date: 14 December 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE D'ONU FEMMES
Pour diffusion immédiate
Le 14 Decembre 2012

Douze pays répondent à l'appel lancé par ONU Femmes pour intensifier les efforts visant à mettre fin à la pandémie

New York, le 14 décembre — Au moment où le Forum international sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes s'achève à New York aujourd'hui, 12 pays ont annoncé de nouvelles initiatives concrètes pour s'attaquer à cette flagrante violation des droits de l'homme. Répondant à un appel lancé par ONU Femmes en vertu de l'initiative ENGAGEONS-NOUS, des pays de toutes les régions se sont engagés à prendre des mesures variées, parmi lesquelles : la fourniture de services améliorés aux rescapées, le lancement de campagnes nationales de plaidoyer et d'éducation, des initiatives pour lutter contre le harcèlement sur le lieu de travail, des Plans nationaux d'action et d'autres interventions novatrices.

La réunion internationale, un Forum des parties prenantes de haut niveau organisé les 13 et 14 décembre, vise à parvenir à un consensus et à identifier des stratégies communes sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes et des filles. Les voix et les expériences des rescapées font partie intégrante de ces discussions.

ENGAGEONS-NOUS est une nouvelle initiative d'ONU Femmes lancée en préparation de la prochaine Commission de la condition de la femme, et à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Elle demande aux gouvernements de prendre de nouveaux engagements nationaux concrets pour mettre fin à ce fléau, qui seront présentés au niveau mondial. ENGAGEONS-NOUS intervient à un tournant important où, malgré la réalisation de progrès significatifs, la violence à l'égard des femmes et des filles perdure. Aujourd'hui, 125 pays sont dotés de lois qui pénalisent la violence domestique, ce qui constitue une avancée importante par rapport à la situation dix ans auparavant. Pourtant, jusqu'à sept femmes sur dix continuent d'être visées par la violence physique et/ou sexuelle, et 603 millions de femmes vivent dans des pays où la violence domestique n'est toujours pas considérée comme un crime.

« Aucun pays ne peut affirmer que la violence à l'égard des femmes et des filles n'existe pas en son sein. Celle-ci est une horrible réalité dans toutes les nations, dans toutes les strates de la société, des villages jusqu'aux centres urbains. Mais il est possible de mettre fin à cette pandémie, si nous nous rassemblons et luttons contre elle grce à un leadership déterminé et à des politiques solides. Par le biais d'ENGAGEONS-NOUS, plusieurs pays montrent déjà la voie, et je les félicite de leur leadership » a déclaré Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU Femmes.

Figurent au nombre des pays ayant signé l'initiative ENGAGEONS-NOUS au cours de ces deux premières semaines :

- Allemagne : s'engage à ratifier et à mettre en œuvre la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes;
- Australie : s'engage à adopter une approche de tolérance zéro vis-à-vis de la violence domestique et des abus sexuels;
- Autriche : s'engage à ratifier et à mettre en œuvre la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes;
- Belarus : s'engage à lutter contre la traite humaine et la violence domestique;
- Danemark : s'engage à mettre un accent particulier sur la violence à l'égard des jeunes femmes;
- Finlande : s'engage à améliorer l'accès des femmes à la justice;
- France : s'engage à ratifier et à mettre en œuvre la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes, et à adopter une nouvelle loi;
- Grèce : s'engage à ratifier et à mettre en œuvre la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes;
- République de Corée : s'engage à renforcer les poursuites judiciaires contre les auteurs de violences à l'égard des femmes, à améliorer la protection des rescapées et à mettre en œuvre des programmes éducatifs;
- République dominicaine : s'engage à élargir et à renforcer les programmes visant à prévenir et à répondre à la violence à l'égard des femmes et des filles;
- Togo : s'engage à renforcer sa Stratégie nationale pour mettre fin à la violence basée sur le genre; et
- États-Unis d'Amérique : s'engagent à prendre des mesures concrètes pour prévenir et répondre à la violence à l'égard des femmes et des filles.

De par le monde, de fortes attentes sont placées sur les gouvernements, afin qu'ils prennent de nouveaux engagements et adoptent des cadres qui permettront de promouvoir pleinement l'élimination de la violence à l'égard des femmes et des filles au cours de la 57e session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies.

Suivez ENGAGEONS-NOUS sur Twitter via @SayNO_UNiTE et le mot-clé #SayUcommit.
Couverture complète : http://www.unwomen.org/fr/news-events/in-focus/in-focus-lets-end-violence-against-women/