Déclaration de Michelle Bachelet à la presse à Jakarta, Indonésie

Date : 04 December 2012

Déclaration de Michelle Bachelet à la presse à Jakarta, Indonésie.

[L'Allocution prononcée fait foi.]

Assalamualaikum warahmatullahi wabarakatuh

Bonjour, merci beaucoup d'être ici cet après-midi.

C'est ma première visite en Indonésie en ma qualité de Directrice exécutive d'ONU Femmes, visite que j'attendais avec beaucoup d'intérêt.

Je voudrais adresser mes sincères remerciements au Gouvernement et au peuple d'Indonésie pour leur hospitalité et leur accueil chaleureux. J'ai été très inspirée par votre diversité, votre détermination et vos réformes démocratiques. Nous avons beaucoup à apprendre de vous et espérons poursuivre et élargir notre collaboration.

Au cours de mon séjour à Jakarta, j'ai rencontré des responsables gouvernementaux, des Oulémas et des membres de la société civile. Un peu plus tôt dans la journée, j'ai participé à une réunion de l'Organisation de la coopération islamique - il s'agit de la Quatrième Conférence ministérielle sur les femmes et le développement. À cette occasion, j'ai souligné l'importance de l'autonomisation des femmes, leur dignité et leur égalité.

La promotion de l'égalité et de l'autonomisation des femmes constitue un réel espoir pour notre avenir commun. Lorsque les femmes jouissent de l'égalité des chances et de la participation, les sociétés et les économies réalisent une croissance saine et vigoureuse.

Cette année, je retiens trois priorités pour ONU Femmes : promouvoir la participation politique et le leadership des femmes, élargir les opportunités économiques des femmes et mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles.

L'année dernière, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution sur la participation politique des femmes. La résolution appelle tous les pays à accroître le nombre de femmes à tous les niveaux de la prise de décision politique. Les nations s'accordent sur le fait qu'il est essentiel de réaliser l'égalité, le développement durable, la paix et la démocratie.

Aujourd'hui les femmes constituent la moitié de la population mondiale. Pourtant, elles restent sous-représentées dans les fonctions de leadership. Les femmes représentent tout juste 20 pour cent des parlementaires au niveau mondial et 18 pour cent des parlementaires ici en Indonésie.

ONU Femmes encourage activement la prise de mesures spécifiques temporaires, comme les quotas, avec pour but d'atteindre au moins 30 pour cent de femmes au parlement, conformément aux conventions internationales. Nous avons besoin de plus de femmes leaders qui œuvrent aux côtés des hommes à l'édification de sociétés durables sur les plans économique, environnemental et social.

Les femmes ont également besoin d'égalité des chances dans le domaine économique. Lorsque les femmes sont en mesure de participer pleinement à l'économie, la croissance économique devient plus vigoureuse, inclusive et durable.

Il est temps de supprimer les obstacles qui empêchent les femmes et les économies d'aller de l'avant. Aujourd'hui les salaires des femmes représentent entre 70 - 90 pour cent de ceux des hommes dans la plupart des pays, et les femmes continuent de supporter de multiples fardeaux et faire face aux discriminations au foyer et dans les lieux de travail.

En Indonésie, le taux d'activité des femmes sur le marché du travail est de 51 pour cent contre 84 pour cent pour les hommes. Alors que la participation des femmes à l'emploi formel augmente, elles sont plus généralement exposées aux emplois précaires dans de mauvaises conditions de travail et en l'absence de prestations sociales ou de régimes de sécurité sociale. En favorisant le principe de salaire égal pour un travail égal, l'égalité des chances et des politiques permettant de concilier les responsabilités familiales et professionnelles telles que les services aux enfants, les femmes peuvent jouer pleinement leur rôle dans l'économie.

L'augmentation du taux d'activité des femmes peut se traduire en un potentiel économique considérable pour l'Indonésie.

Les Nations Unies estiment que la limitation de la participation des femmes à la force de travail dans la région Asie-Pacifique coûte à l'économie environ 89 milliards de dollars américains chaque année.

En fait, les données émanant de 135 pays dans toutes les régions montrent que l'autonomisation des femmes et la réduction des inégalités de genre renforcent la productivité et la croissance économique.

Il est également nécessaire d'agir d'urgence pour mettre un terme aux violences faites aux femmes et aux filles, problème qui affecte l'ensemble des pays. ONU Femmes travaille avec les pays du monde entier dans le but de prévenir et mettre fin à la violence à l'égard des femmes. L'Indonésie a adopté une Loi sur la violence domestique en 2004. Un engagement plus fort est nécessaire pour fournir des services aux victimes et mettre un terme à la culture de l'impunité et au silence afin de veiller à ce que la loi soit appliquée.

Je remercie le peuple et le Gouvernement d'Indonésie pour leur engagement en faveur de la paix, la démocratie, la justice et l'égalité.

Je vous remercie et je suis disposée à répondre à vos questions.