ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Wipro, partenaire d’ONU Femmes pour renforcer le rôle des femmes dans le monde de l’entreprise

Error:

Date: 20 December 2012

New Delhi et Bangalore, Inde— Wipro Limited s'est engagé à apporter son soutien au renforcement du rôle des femmes dans l'entreprise et s'est joint à six autres grandes entreprises indiennes en tant que signataire des WEP (Principes d'autonomisation des femmes). CARE India, Global Compact Network et ONU Femmes ont joint leurs efforts en Inde pour encourager les entreprises du secteur privé à devenir signataires de ces principes. Le consortium mènera des recherches pour identifier les insuffisances dans les politiques actuelles des entreprises qui limitent la participation et l'implication des femmes dans les lieux de travail.

« Le traitement des femmes et des hommes sur un pied d'égalité n'est pas seulement une bonne chose à faire - c'est aussi une bonne affaire pour les entreprises. Pour aller de l'avant, nous devons reconnaître le pouvoir des femmes, en tant que contributrices, moteurs de la croissance des marchés et consommatrices, surtout dans le secteur privé, » a déclaré Anne F. Stenhammer, Directrice régionale des programmes du Bureau sous-régional d'ONU Femmes en Asie du Sud.

« Nous avons toujours été à l'avant-garde de la promotion de l'égalité des sexes. Il est impératif que les entreprises deviennent des employeurs qui souscrivent au principe de l'égalité d'accès à l'emploi à la fois dans l'esprit et dans la pratique. Nous veillons à ce qu'il n'y ait aucun parti-pris sexiste chez Wipro. Cela nous permet de mener nos affaires dans de meilleures conditions, » affirme T.K Kurien, Directeur exécutif responsable des technologies de l'information chez Wipro Limited.

Les six signataires indiens se sont engagés à créer des lieux de travail qui tiennent compte des besoins des femmes, garantissent l'égalité des chances pour les femmes et investissent dans la formation des compétences. « Cette initiative encouragera d'autres à suivre l'exemple et à garantir de meilleures conditions de travail et opportunités pour les femmes. Aujourd'hui, il y a en Inde une grande lueur d'espoir de faire avancer l'agenda de l'autonomisation des femmes dans le secteur privé, » a ajouté Mme Stenhammer.

Il est essentiel que le secteur privé en Inde, aux côtés des organisations de la société civile et du gouvernement, joue un rôle dans la promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes au niveau national. Selon un rapport du cabinet McKinsey en 2011, Les femmes comptent : une perspective asiatique, utiliser les talents féminins pour accroître la performance des entreprises, l'Inde connait le plus grand écart en termes d'égalité des sexes entre les titulaires de diplômes universitaires et les professionnels débutants : 42 pour cent des diplômés sont des femmes mais seulement 29 pour cent des professionnels débutants sont de sexe féminin.

Le taux d'activité des femmes en Inde, qui est actuellement de 24 pour cent (Office national des statistiques - NSSO, Gouvernement indien, 2009-10), est l'un des plus faibles au monde. Dans un tel scénario, les entreprises doivent mettre en œuvre des politiques volontaristes qui assurent l'inclusion des talents, compétences et énergies des femmes - allant des postes de cadres aux ateliers de production et à la chaîne logistique.

Depuis la mise en place des Principes d'autonomisation des femmes (WEP), plus de 466 entreprises de par le monde ont signé la Déclaration d'appui d'ONU Femmes et fixé leurs propres priorités, buts et approches programmatiques en vue de remplir leurs propres mandats.