ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Le premier film pakistanais distingué d’un Oscar explore les initiatives visant à éliminer la violence à l’acide dans le pays

Error:

Date: 27 February 2012

Lors de la cérémonie des Oscars de cette année, le Prix du Meilleur court métrage documentaire a été décerné à un film pakistanais sur la violence à l'acide. Saving Face (Sauver la face), réalisé par Sharmeen Obaid Chinoy et Daniel Junge, suit le travail réalisé par un chirurgien anglo-pakistanais auprès de l'Acid Survivors Foundation (« Fondation pour les victimes de l'acide » ou ASF par ses sigles anglais), qui fournit des services chirurgicaux et de soutien gratuits aux victimes d'attaques à l'acide. Le court métrage explore également les manières holistiques dont l'ASF-Pakistan a travaillé pour autonomiser les femmes pakistanaises et éliminer la violence à l'acide avec le soutien d'ONU Femmes, entre autres partenaires et donateurs.

En plus de ses services de réadaptation, l'ASF-Pakistan lutte en faveur d'une législation sur les jets d'acide et les brûlures. L'organisation a participé activement à des consultations facilitées par un certain nombre de partenaires internationaux, dont ONU Femmes, en vue d'élaborer trois lois en la matière. La première loi a été adoptée à l'unanimité et promulguée en décembre 2011, et les attaques à l'acide constituent désormais un crime contre l'Etat, passible d'une amende d'un million de roupies et d'une peine de prison allant de 14 ans à la perpétuité.

L'élimination de la violence à l'égard des femmes est l'un des domaines d'action prioritaires d'ONU Femmes et du système des Nations Unies à l'échelle mondiale ; l'organisation a longtemps soutenu des efforts visant à l'éliminer, y compris la violence à l'acide. Au Cambodge, par exemple, le travail effectué par l' Acid Survivors Trust International (Fonds international pour les victimes de l'acide) - un des bénéficiaires du Fonds d'affectation spéciale des Nations Unies pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes - appuie les organisations locales qui travaillent avec les victimes de brûlures et se bat également en faveur de l'adoption et de la mise en œuvre d'une législation à cet égard à l'échelle nationale et internationale.

L'attribution de l'Oscar à Sharmeen Obaid Chinoy et à son équipe permet de mettre en exergue cette question et d'encourager les efforts nationaux actuellement déployés en vue de faire adopter et mettre en œuvre la Loi de 2012 sur les agressions à l'acide et les brûlures par les assemblées provinciales pakistanaises.