Campagne Tous UNiS : des représentants des pays d’Afrique escaladent le Kilimandjaro pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes

Date: 05 Mar 2012

Mont Kilimandjaro, Tanzanie — Le 5 mars 2012, 74 hommes, femmes et jeunes gens ont commencé l'ascension du Mont Kilimandjaro, la plus haute montagne d'Afrique (5 895 m), afin de poursuivre un objectif humanitaire extraordinaire. Représentant 36 pays d'Afrique, 14 agences des Nations Unies, des entreprises, des organisations de défense des droits de la femme et des organisations de la société civile, cette ascension de trois jours s'inscrit dans le cadre d'une campagne continentale pour éradiquer la violence contre les femmes et les filles. Cette initiative est placée sous l'égide de Tous UNiS en Afrique, la composante africaine de la campagne mondiale Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes lancée par le Secrétaire général des Nations Unies.

Placée sous la devise « Parler haut, Monter haut », cette expédition vise à :

  • Sensibiliser une nouvelle fois le public au problème de la violence dont des femmes et des filles sont victimes en Afrique et qui affecte le développement, la paix et la sécurité sur le continent ; et
  • S'assurer de l'engagement de la part de gouvernements africains, d'organisations de la société civile, du secteur privé et des partenaires au développement à agir et prévenir les actes de violence contre les femmes ainsi qu'à offrir des services aux survivantes et mettre un terme à l'impunité des auteurs de tels actes d'ici à 2015.

La violence contre les femmes et les filles demeure aujourd'hui une grave violation des droits humains et représente un sérieux problème de développement autour du monde. Ses impacts sur des femmes et des familles sont dévastateurs et ses coûts compromettent le développement et la progression de sociétés entières. On estime que 40 à 60 pour cent des agressions sexuelles qui se produisent au sein de la famille sont commises contre des filles de 15 ans ou moins ; la mutilation génitale des femmes est pratiquée dans 28 pays d'Afrique et représente 90 % du nombre des cas mondiaux. Dans certains pays d'Afrique, elle atteint des taux de 99 %, tandis que dans l'Est de la République démocratique du Congo, femmes et jeunes filles continuent à être victimes d'effroyables violences sexuelles et sont utilisées comme des armes de guerre.

À Marangu Gate, Son Excellence Jakaya Mrisho Kikwete, Président de la République de Tanzanie, a donné le coup d'envoi de l'expédition. Les grimpeurs prévoient de gagner le sommet le 8 mars, date de la Journée internationale de la femme. Au moment du départ, le président Kikwete leur a déclaré : « Je veux que vous montiez au sommet de cette montagne et qu'avec toute la force de vos poumons, vous poussiez un grand cri. Que l'écho de vos voix retentisse jusqu'à nos oreilles afin que nous puissions vous entendre des hauteurs. Car, le silence ne peut plus être toléré. » Dans son allocution, le chef de l'État tanzanien a fustigé la prévalence des actes de violence contre les femmes et les filles et leurs impacts négatifs, soulignant qu'ils sapaient les efforts de l'Afrique pour réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement. Il a fait remarquer qu'au niveau régional, l'Afrique avait mis en place les cadres de politique nécessaires pour réaliser l'objectif de mettre fin à la violence contre les femmes. Il a invité tous les gouvernements à prendre des mesures concrètes pour donner suite aux engagements existants, notamment à inscrire l'objectif d'éradication de la violence contre les femmes et les filles aux cadres nationaux de planification et à prévoir des financements suffisants pour assurer une action soutenue.

S'exprimant pour sa part au nom des agences des Nations Unies participant à la campagne Tous UNiS en Afrique, M. John Hendra, Sous-Secrétaire général et Directeur exécutif adjoint d'ONU Femmes, a déclaré « Dans l'esprit de Julius Nyerere, le premier Président de Tanzanie, nous avons tous la responsabilité de porter le flambeau sur le sommet du Kilimandjaro et dans le monde entier pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles. »

Il a également rappelé que la violence contre les femmes et les filles constituait un lourd fardeau pour tous les pays du monde car elle entraîne des coûts et des conséquences catastrophiques non seulement au niveau des droits de l'homme et de la vie des personnes affectées, mais également au niveau de sociétés et d'économies nationales. « Ces actes de violence se traduisent par des millions de dollars en pertes de salaires et de productivité, en frais de conseils de santé, en dépenses de police et de justice, sollicitant chaque année des budgets publics déjà fort grevés », a-t-il ajouté.

« La conquête du sommet du Kilimandjaro représente une victoire sur l'adversité, et pendant les jours à venir, cette escalade soulignera toute l'importance de créer un changement social et positif, » a déclaré Michael J. Connery, président-directeur général de la United Nations Federal Credit Union (UNFCU). Il a déjà gravi le Kilimandjaro trois fois et est depuis longtemps associé à ONU Femmes et à l'Initiative Kilimandjaro. Basée à New York, l'UNFCU est une coopérative financière détenue par les fonctionnaires de l'ONU. Elle participe au financement de cette ascension et assure les participants grce au soutien de Clements Worldwide, un assureur à haut risque.

Les grimpeurs se sont fait l'écho de ces messages. « L'ascension sera rude et pénible, mais j'atteindrai le sommet. Il en sera de même, pour nous autres femmes, de la lutte pour l'émancipation. Elle sera peut-être longue et pénible, mais nous y arriverons », a dit en souriant Betty Ncube, gée de 29 ans et originaire de Harare, au Zimbabwe.

L'ascension a été organisée par le système des Nations Unies en collaboration avec la Commission de l'Union Africaine, de l'ONG Kilimandjaro Initiative, qui est basée à Nairobi, et GlobalBike Inc., une organisation américaine à but non lucratif, avec l'appui du gouvernement de la Tanzanie et d'autres associés.

# # #

À propos de Tous UNiS en Afrique
Tous UNiS en Afrique est la composant régionale de la campagne mondiale Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes du Secrétaire général des Nations Unies. Le but de la campagne est de mobiliser les gouvernements et de les aider à tenir leurs engagements à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles. Tous UNiS en Afrique a été lancée par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, et le Président de la Commission de l'Union Africaine, Jean Ping, le 30 janvier 2010 à Addis Abeba, en Éthiopie.

Tous UNiS en Afrique est une initiative interagences regroupant 11 organismes des Nations Unies (ONU Femmes, l'UNFPA, l'UNECA, l'UNICEF, le PNUD, l'UNHCR, l'OHCHR, le PAM, le BIT, DPKO et ONU-Habitat). Elle aide l'Union africaine et des états membres à coordonner régulièrement initiatives d'envergure pour éliminer la violence envers les femmes et les filles. Cette campagne est coordonnée par ONU Femmes et l'UNFPA. Pour en savoir plus sur l'ascension et Tous UNiS en Afrique, visitez africaunitecampaign.org

À propos de la Kilimandjaro Initiative (KI)

Basée à Nairobi, l'ONG Kilimandjaro Initiative est, comme son nom l'indique, inspirée du Mont Kilimandjaro, la plus haute montagne de l'Afrique. Chaque année, KI organise une ascension vers le sommet de l'Afrique afin de rassembler des jeunes et des responsables communautaires du monde entier. Cet événement annuel vise à sensibiliser le public à certains des problèmes sociaux auxquels les jeunes sont confrontés. Elle vise aussi à encourager le dialogue interculturel. À ce jour, plus de 150 jeunes grimpeurs des régions défavorisées de l'Afrique de l'Est, y compris du bidonville de Kibera, ainsi que du Brésil, ont réalisé l'ascension et sont devenus des leaders dans leurs communautés respectives. Suivez l'ascension sur ki.org/facebook ou sur Twitter @TChallenKI

À propos de la United Nations Federal Credit Union (UNFCU)

L'UNFCU propose un large éventail de produits flexibles d'épargne, d'emprunt, d'investissement et d'assurance, ainsi que de services de conseil. Elle prône une culture de la responsabilité sociale de l'entreprise. L'adhésion y est offerte aux fonctionnaires des Nations Unies et de leurs agences spécialisées, ainsi qu'aux fonctionnaires retraités et aux membres de leurs familles. Les membres de l'UNFCU résident dans plus de 200 pays et territoires. Siégeant à New York, l'UNFCU dispose de succursales à Genève, Vienne, Nairobi et Rome. Pour plus de précisions, veuillez visiter son site à www.unfcu.org. Suivez l'ascension et les activités de responsabilité sociale de l'UNFCU sur facebook à unfcu.org/facebook.

À propos de Globalbike, Inc.

« Change le monde en faisant du vélo 2012 » est un projet de Globalbike, Inc., une organisation à but non lucratif de la Caroline du Sud. Elle composée uniquement de bénévoles et protégée par le statut 501c3. Sa mission est de valoriser le pouvoir transformateur du vélo afin de créer un changement social positif dans le monde en développement. Fondée en 2007, Globalbike déploie aujourd'hui plus de 700 bicyclettes dans huit différents pays et deux continents. Globalbike achète tous ses vélos localement et travaille avec des agences locales au sein de chaque communauté pour identifier les récipiendaires de bicyclettes qui sont utilisées dans le cadre de bonnes œuvres au sein de leurs communautés. Suivez le tour sur @globalbike.