L’impasse à la Commission de la condition de la femme s’avère « fortement regrettable »

Date: 16 Mar 2012

La Directrice exécutive d'ONU Femmes, Michelle Bachelet, a déploré que la 56ème session de la Commission de la condition de la femme s'achève sans avoir pu aboutir à des conclusions concertées.

Au cours de cette 56ème session de la Commission de la condition de la femme, nous avons assisté à des débats passionnés et dynamiques avec un très haut niveau de participation des gouvernements et de la société civile.

Malheureusement, nous avons aussi été témoins de l'impossibilité de parvenir à un consensus sur les conclusions concertées relatives à notre question prioritaire, l'autonomisation des femmes rurales. Nous nous sommes heurtés à une impasse, ce qui est fortement regrettable.

Cette situation est malheureuse, et je tiens à exprimer ma déception, déception partagée par de nombreuses femmes partout dans le monde, notamment les femmes et les filles rurales auxquelles cette séance a été consacrée.

Les débats de ces deux dernières semaines nous ont donné l'espoir que les parties prenantes étaient prêtes à accorder une attention prioritaire et les ressources indispensables pour favoriser l'autonomisation des femmes et l'égalité des sexes dans toutes ses dimensions, y compris la santé sexuelle et en matière de reproduction et l'accès à la technologie et à d'autres domaines importants.

J'espère sincèrement que malgré l'échec concernant l'adoption de conclusions concertées, les États membres respecteront leurs engagements et leurs responsabilités en vue d'améliorer la vie des femmes et des filles rurales dans toutes ses dimensions et de garantir leurs droits.

ONU Femmes, avec ses partenaires du système des Nations Unies, est prêt à autonomiser les femmes rurales, à fournir un soutien solide et cohérent de manière à traduire les engagements mentionnés par les délégations au cours de cette session, qui demeurent malgré l'absence d'accord, en des résultats concrets pour les femmes sur le terrain.

Au cours de cette session, les délégations ont accepté et adopté un certain nombre de résolutions sur des questions essentielles comme l'élimination de la mortalité et la morbidité maternelles, le rôle clé des femmes autochtones, et l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes lors de catastrophes naturelles.

Je voudrais exprimer mon espoir sur le fait que nous pouvons aller de l'avant, guidés par le consensus réalisé dans les accords internationaux depuis de nombreuses années en ce qui concerne les droits des femmes, tels qu'ils sont définis dans la Convention sur l'élimination de tous les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW), le programme d'Action de Beijing, le Programme d'action de la Conférence internationale sur la population et le développement et d'autres accords.