Remarques de Michelle Bachelet, Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive d’ONU Femmes, pendant la visite sur le terrain, « Le droit des femmes Soulaliyates à bénéficier du droit de propriété sur les terres ».

Date: 09 Mar 2012

Remarques de Michelle Bachelet, Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive d'ONU Femmes, pendant la visite sur le terrain, « Le droit des femmes Soulaliyates à bénéficier du droit de propriété sur les terres ».

[Vérifier à l'écoute]

Je suis extrêmement heureuse de me trouver ici sur vos terres. Je vous félicite pour avoir résisté, de vous être exprimées et d'avoir réclamé vos droits sur votre propre terre.

Grce à votre leadership déterminé, à l'organisation de conférences de presse et de réunions avec le Ministère de l'Intérieur, ainsi que de sit-in devant le parlement, vous, les Soulalyates, avez réussi à mobiliser les médias et l'opinion publique contre les violations de vos droits.

Je vous félicite d'avoir obtenu la reconnaissance officielle des droits des femmes aux terres communales.

Cette reconnaissance est arrivée en 2010, lorsque le Ministère de la Justice a publié une circulaire appelant les autorités de la province de Kenitra à assurer que le transfert de la terre communale soit réalisé conformément aux principes de l'égalité des sexes.

Mais vous ne vous êtes pas arrêtées là. Vous avez réussi à édifier un réseau pour renforcer la mobilisation en faveur des droits des femmes et pour relayer la nouvelle dans toute la région.

Suite à ces initiatives de mobilisation, le ministre de l'Intérieur a appelé les autorités locales à appliquer les principes d'égalité des sexes au transfert des terres communales dans tout le pays.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Elle prend encore une meilleure tournure. En mai 2011, vous avez mené une marche de protestation pour revendiquer l'égalité des sexes au niveau des droits civils et économiques ainsi que leur intégration dans la Constitution et dans la nouvelle loi régissant les terres collectives.

Les Soulalyates ont reçu depuis lors des compensations financières pour avoir cédé la terre collective, et ont pour la première fois gagné un revenu, au même titre que les hommes, de la vente du bois de construction provenant des forêts collectivement détenues.

Mes amies, vous êtes l'illustration du thème prioritaire de la Journée internationale de la femme de cette année : autonomiser les femmes rurales ! Lorsque les femmes rurales font entendre leur voix, il n'y a pas de fin à l'égalité, à la dignité et à la justice.

ONU Femmes est fier d'être votre partenaire, avec l'Association démocratique des femmes marocaines. Nous sommes fiers d'être votre partenaire en faveur de l'égalité des sexes. Nous nous réjouissons de la poursuite de notre collaboration.