Soulignant les bénéfices de l’égalité des sexes pour les résultats des entreprises, Près de 400 PDG s’engagent en faveur des Principes d’autonomisation des femmes

Date: 06 Mar 2012

Communiqué de presse d'ONU Femmes
Pour diffusion immédiate

Contact média:
Oisika Chakrabarti, oisika.chakrabarti[at]unwomen.org, +1 646 781-4522
Kristen Coco, cocok[at]un.org, +1 917 367-8566

Nations Unies, New York — Ces deux dernières années, près de 400 responsables d'entreprises à travers le monde se sont officiellement engagés à mettre en œuvre les Principes d'autonomisation des femmes (Women's Empowerment Principles - WEPs), comme l'annonceront aujourd'hui le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon et la Directrice exécutive d'ONU Femmes Michelle Bachelet, au cours de la 4ème manifestation annuelle « Pour l'entreprise aussi, l'égalité est une bonne affaire » (« Equality Means Business »).

Se joignant à près de 200 chefs d'entreprises et représentants de la société civile, des gouvernements et des Nations Unies, ils célébreront le deuxième anniversaire de cette initiative lancée par ONU Femmes et le Pacte mondial des Nations Unies, qui fournit une feuille de route aux entreprises pour autonomiser les femmes sur leur lieu de travail, sur le marché et au sein de la communauté. Cette forte croissance de l'appui des entreprises - qui a plus que doublé depuis l'an dernier - montre que le monde des affaires reconnaît aujourd'hui que l'autonomisation et l'égalité économiques des femmes sont des moteurs essentiels du succès et de l'expansion des économies dans le monde.

La manifestation de cette année, intitulée « L'égalité des sexes pour des entreprises durables » se focalise sur les pratiques auxquelles les entreprises ont recours à l'heure actuelle pour mettre en application ces Principes. Au cours de la manifestation, un certain nombre d'outils et de sources d'information doivent être mis en place en vue d'aider les entreprises à appliquer ces Principes, notamment des directives sur la manière de faire état des progrès accomplis au niveau de leur application.

Soulignant le lien crucial entre l'autonomisation économique des femmes et le développement durable dans le contexte de la Conférence des Nations sur le développement durable qui aura lieu cette année (Rio +20), le Secrétaire général a indiqué : « Les contributions du secteur privé seront cruciales. Nous ne pouvons réaliser le développement durable sans avoir l'adhésion du monde des affaires - depuis les firmes mondiales majeures jusqu'aux petites et moyennes entreprises, en passant par les investisseurs et les entrepreneurs. Nous ne pourrons pas non plus atteindre la durabilité - au niveau des entreprises ou à l'échelle mondiale - sans autonomiser les femmes à travers le monde ».

« Parmi tous les problèmes et opportunités que présente notre monde d'aujourd'hui, un fait est irréfutable : les pays et les entreprises caractérisés par des niveaux supérieurs d'égalité des sexes enregistrent une croissance et des résultats supérieurs » a souligné Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU Femmes. « Et la croissance est plus inclusive, ce qui bénéficie à chacun d'entre nous ».

Depuis leur lancement en 2010 avec l'appui du Secrétaire général des Nations Unies, les Principes d'autonomisation des femmes ont pris leur essor au Brésil, en Afrique du Sud, en Turquie, en Serbie, au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Islande. Dans ces pays, les parties prenantes nationales sont en train d'élaborer des approches et programmes distinctifs pour mettre en œuvre l'initiative. Ceux-ci ont consisté par exemple à renforcer l'accès des femmes et des filles à la science et à la formation technique, à appuyer les femmes entrepreneurs et artisans après les catastrophes, ou à aider les rescapées des attaques à l'acide.

Georg Kell, Directeur exécutif du Pacte mondial, a souligné : « Malgré des efforts accrus, les problèmes de durabilité des entreprises et d'égalité des sexes demeurent souvent déconnectés l'un de l'autre. De plus en plus de sociétés reconnaissent désormais que les entreprises peuvent maximiser leur contribution au développement durable en donnant la priorité et en intégrant l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes en tant qu'éléments clefs de la durabilité des entreprises ».

Mme Güler Sabanc?, Présidente et PDG de Sabanc? Holding, a estimé: “Sabanci Holding a toujours été en avance sur son temps en matière de genre, ce qui m'a encouragée à aller de l'avant à cet égard. J'ai toujours ressenti une responsabilité supplémentaire à cause de cela, et ai toujours défendu la promotion des femmes de tous horizons. C'est la raison pour laquelle Sabanc? se trouve en première ligne du mouvement en faveur de l'égalité des sexes en Turquie. Nous défendons cette cause non pas pour nos propres intérêts, mais pour ceux du pays tout entier. »

Commentant le rôle crucial des Principes pour promouvoir l'égalité des sexes, Joseph Keefe, Administrateur de PaxWorld Management LLC, a ajouté: « Je suis convaincu que si une masse critique d'entreprises de par le monde adoptaient ces Principes d'autonomisation des femmes et prenaient des mesures proactives pour les mettre en œuvre, la cause de l'égalité des sexes ferait un grand pas en avant, et le calendrier pour réaliser de véritables progrès serait grandement accéléré ».

Figurent parmi les outils et sources d'information qui seront lancés pour promouvoir les Principes d'autonomisation des femmes lors de la manifestation de cette année:

  • Mises au point en association avec Ernst & Young, les Directives d'établissement de rapports sur les Principes d'autonomisation des femmes, qui correspondent à chacun des sept Principes, permettront de renforcer la capacité des entreprises à faire rapport sur les progrès accomplis au niveau de la promotion des femmes et de l'égalité des sexes.
  • Un Programme des défenseurs des Principes d'autonomisation des femmes identifiera les entreprises prêtes à faire passer leur engagement en faveur de l'égalité des sexes au niveau supérieur.
  • La campagne « Faire sauter le plafond et monter le plancher » (« Cracking the Ceiling, Raising the Floor ») demandera aux entreprises d'augmenter la participation des femmes à la prise de décisions et à la gouvernance des entreprises jusqu'à un pourcentage d'au moins 30%, à tous les niveaux et dans tous les domaines des affaires. La campagne met en exergue les initiatives et sources d'information clefs qui montrent l'intérêt qu'il y a à améliorer le taux de représentation des femmes au sein des conseils d'administration et aux niveaux supérieurs de la direction.
  • Avec les Principes d'Education au management responsable (PRME), un Groupe de travail sur le genre a été créé pour mettre un nouvel accent sur le genre, la diversité et l'inclusion à la formation au management à l'échelle mondiale - transformant ainsi le vivier de futurs dirigeants d'entreprises qui est estimé essentiel pour faire changer la culture d'entreprise.

A propos des Principes d'autonomisation des femmes
Les Principes d'autonomisation des femmes - Pour l'entreprise aussi, l'égalité est une bonne affaire est une initiative commune d'ONU Femmes et du pacte mondial des Nations Unies. Les principes mettent en exergue sept mesures permettant aux entreprises d'autonomiser les femmes sur leur lieu de travail, sur le marché et au sein de la communauté. Les Principes soulignent qu'il est essentiel : d'autonomiser les femmes afin qu'elles puissent participer pleinement à la vie économique dans tous les secteurs et à tous les niveaux de l'activité économique si l'on veut construire des économiques fortes ; d'établir des sociétés plus stables et justes ; d'atteindre des objectifs internationalement adoptés pour le développement, la durabilité et les droits de l'homme ; d'améliorer la qualité de vie des femmes, des hommes, des familles et des communautés ; et de promouvoir les activités et les objectifs des entreprises. Pour de plus amples informations, veuillez consulter http://unglobalcompact.org/Issues/human_rights/equality_means_business.html.

Ordre du jour complet: http://bit.ly/yHajq0

Suivez-nous sur Twitter: @WEPrinciples

Suivez-nous sur Facebook: www.facebook.com/WEPrinciples