ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

La Directrice exécutive d’ONU Femmes commémore la Journée internationale de la femme au Maroc

Error:

Date: 09 March 2012

Communiqué de presse d'ONU Femmes
Pour publication immédiate

Contacts médias :
Oisika Chakrabarti, oisika.chakrabarti[at]unwomen.org, +1 646 781-4522
Hadrien Bonnaud, hadrien.bonnaud[at]unwomen.org, +1 646 781-4751

[Disponible aussi en anglais, arabe et espagnol.]

Elle demande instamment que les femmes puissent participer sur un pied d'égalité à tous les domaines de la vie, une condition fondamentale de la démocratie et de la justice

Rabat, 8 mars 2012 — Dans le contexte des récents événements géopolitiques mondiaux et de la période de transformation sans précédent traversée par la région, la Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive d'ONU Femmes, Michelle Bachelet, a commémoré la Journée internationale de la femme aujourd'hui au Maroc. Elle a mis en valeur les progrès réalisés mondialement sur le plan des droits juridiques, de l'éducation et de la participation des femmes à la vie publique. Elle a également souligné que les femmes demeuraient confrontées à d'importantes inégalités, telles que l'inégalité des chances et les violations flagrantes de leurs droits.

Pour marquer le coup d'envoi de la Journée internationale de la femme, la Directrice exécutive d'ONU Femmes Michelle Bachelet a pris part à un dialogue interactif avec de jeunes étudiantes du lycée de Rabat «  Abidar Al Ghafari » au Maroc. Cette rencontre a réuni des étudiantes venues de quinze écoles de la ville, nommées par leurs pairs pour participer à un débat sur le leadership des femmes et sur les récents changements qui ont marqué la région. (Photo: ONU Femmes/ Karim Selmaoui.)

Pour marquer le coup d'envoi de la Journée internationale de la femme, la Directrice exécutive d'ONU Femmes Michelle Bachelet a pris part à un dialogue interactif avec de jeunes étudiantes du lycée de Rabat « Abidar Al Ghafari » au Maroc. Cette rencontre a réuni des étudiantes venues de quinze écoles de la ville, nommées par leurs pairs pour participer à un débat sur le leadership des femmes et sur les récents changements qui ont marqué la région. (Photo: ONU Femmes/ Karim Selmaoui.)

Mme Bachelet a appelé avec force les dirigeants mondiaux à promouvoir une plus grande participation politique et autonomisation économique des femmes, qui constituent les piliers de sociétés durables à travers le monde. « La participation pleine et égale des femmes à la vie politique et économique est fondamentale pour la démocratie et la justice, que les peuples appellent de leurs vœux », a-t-elle déclaré. « L'égalité des droits et l'égalité des opportunités permettent de construire des économies et des sociétés solides ».

Au cours de son premier voyage dans ce pays, Mme Bachelet a félicité le Maroc et la région arabe pour les avancées réalisées, notamment : la fin de l'écart entre les sexes au sein des écoles et universités ; l'établissement, dans la Constitution marocaine, du principe d'égalité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines, ainsi que la priorité donnée aux conventions internationales ; et l'adoption par l'Assemblée constituante tunisienne d'une loi électorale favorisant une totale parité, qui a permis aux femmes de remporter 27% des sièges au cours des récentes élections. Elle a toutefois demandé instamment que davantage de mesures politiques concrètes soient prises afin d'améliorer la vie des femmes.

« Malgré les mesures promues et les progrès réalisés dans de nombreux Etats arabes, les femmes revendiquent des progrès plus importants. Le fait de se distinguer par la plus basse représentation des femmes en politique et dans la main-d'œuvre ne rend justice ni aux femmes arabes, ni à l'Histoire, à l'héritage et à l'avenir du monde arabe », a-t-elle estimé lors d'une conférence de presse à Rabat.

Pour lancer les célébrations de la Journée internationale de la femme, Mme Bachelet a participé à un dialogue interactif avec de jeunes filles au lycée « Abidar Al Ghafari » de Rabat. La réunion a rassemblé des étudiantes issues de 15 écoles de la ville, qui ont été sélectionnées par leurs pairs pour participer à une conversation sur le leadership des femmes et les changements récents connus par la région. Dans le cadre de la commémoration nationale de la Journée internationale de la femme, Mme Bachelet a également pris la parole lors d'une conférence intitulée « Le Maroc sur la voie de l'égalité : avancées juridiques et institutionnelles pour des politiques publiques favorisant l'égalité des sexes », organisée par le ministère de l'Economie et des Finances, et le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social, en partenariat avec ONU Femmes.

Au cours de sa visite de trois jours, Mme Bachelet s'entretiendra avec le Chef du gouvernement marocain et d'autres ministres. Son séjour comprendra également, le 9 mars, une visite à un projet en faveur des femmes rurales, mené à bien par l'Association démocratique des femmes marocaines, et appuyé par ONU Femmes, qui illustre le thème de la Journée internationale de la femme de cette année : autonomiser les femmes rurales : en finir avec la pauvreté et la faim. Le projet met l'accent sur la lutte menée par les femmes Soulalyates afin de bénéficier des droits fonciers, et montre la mobilisation des femmes sur le terrain en vue d'obtenir des droits fonciers collectifs et d'acquérir leur indépendance économique.

Plusieurs réunions de haut niveau avec des responsables politiques et des représentants du monde universitaire et de la société civile sont également prévues, au cours desquelles Mme Bachelet réitèrera le ferme engagement d'ONU Femmes à appuyer les femmes à travers le monde, y compris les femmes arabes de la région au cours de cette période de transition, à promouvoir l'égalité des sexes et à entraîner des changements concrets et durables dans la vie des femmes.