Un manuscrit offert à ONU Femmes présente un système d’écriture uniquement utilisé par des femmes

Date: 20 Apr 2012

Le Directeur exécutif adjoint d'ONU Femmes, John Hendra, s'est vu offrir un manuscrit Nushu par la Ministre Lu Hailing au nom de la Mission Permanente de Chine auprès des Nations Unies. (Source: ONU Femmes / Ryan Brown)

Un manuscrit venant de Chine, offert à ONU Femmes par une délégation chinoise, a présenté un texte écrit avec un système de caractère unique seulement utilisé par les femmes.

Le Directeur exécutif adjoint d'ONU Femmes, John Hendra, s'est vu offrir ce manuscrit par une délégation d'experts de la Province de Hunan, au Siège des Nations Unies de New York. Le texte n'est autre que la traduction de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW), et vise à célébrer la création d'ONU Femmes ainsi que le lancement d'une nouvelle exposition d'écritures chinoises au Siège des Nations Unies.

L'écriture Nushu (littéralement, « texte des femmes », également connue sous les termes de NvZi et de NvShu), s'est transmise de mères à filles pendant des siècles depuis la création du district de Yongjiang, dans le Hunan, et est basée sur le dialecte Yongming. On ne connaît pas son origine. On sait toutefois qu'elle était utilisée par les femmes ou « sœurs sous serment » comme signe d'amitié, pour s'écrire entre elles, et pour des occasions telles que les mariages, les anniversaires et les festivals. Pour les femmes, cet écriture était une manière novatrice de lutter contre leur accès historiquement limité à l'éducation.

Peu de personnes ont appris et utilisé cette langue depuis 1949, période où les filles ont commencé à aller à l'école en plus grand nombre et à apprendre les caractères les plus usités. Pendant la Révolution culturelle, l'écriture Nushu disparut presque. Elle a toutefois été redécouverte dans les années 1980 par les intellectuels chinois, et connaît une renaissance à Yongjiang, grce à une nouvelle génération qui commence à l'apprendre de nouveau. Elle a particulièrement suscité l'attention du public après que le film « Snow Flower and the Secret Fan » ait été distribué au niveau international, l'an dernier. Ce film, tiré d'un livre, raconte l'histoire de deux filles qui développent le code pour combattre les normes culturelles rigides imposées sur les femmes dans la Chine du XIXème siècle.

Le texte est composé de fines lignes incurvées et de points, et comprend environ 400 caractères. Il est généralement utilisé sous forme de chansons Nushu - des airs folkloriques souvent sentimentaux interprétés par les femmes - et de motifs brodés sur les vêtements.

La délégation chinoise était menée par le Ministre conseiller Ms. Lv Hailing, la femme de l'Ambassadeur et du Représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Mr. Li Baodong, qui a fait don du texte à Mr. Hendra, au nom de la Mission permanente de la Chine auprès des Nations Unies.

L'exposition des écritures Nushu du Club de lecture chinois des Nations Unies a été organisée par le Département de l'information publique de l'ONU pour célébrer la Journée de la langue chinoise, le 20 avril.

Plus de photos de cet événement peuvent etre visioné sur le lien: http://www.flickr.com/photos/unwomen/sets/72157629497826718/with/6951150182/