La culture et les arts, des moyens puissants pour promouvoir les droits des femmes

Date: 20 May 2012

Au Timor-Leste, les femmes dansent le « tebe-tebe » et jouent du « babadok », à côté d'un arbre sacré, dans le village de Camenasa. Crédit photo : MINUT/Martine Perret

A l'occasion de la Journée internationale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement (21 mai), un regard sur la manière dont les formes différentes de culture et les arts vivants abordent les questions de développement telles que l'éradication de la violence à l'égard des femmes, l'autonomisation économique et le leadership des femmes.

Lutter contre la violence à l'égard des femmes grce au thétre en Papouasie-Nouvelle Guinée

Mettre la violence en scène : telle est la devise de la troupe de thétre communautaire Seeds « semences », qui s'attache à lutter contre la violence à l'égard des femmes et des filles dans les communautés densément peuplées du district de Lae, dans la province de Morobe, en Papouasie-Nouvelle Guinée. La troupe est principalement constituée de jeunes chômeurs, et utilise l'art dramatique comme outil puissant pour sensibiliser les communautés urbaines en proie à des taux élevés de VIH/sida, d'activités criminelles et de drogue. Financé par le biais du Fonds du Pacifique d'ONU Femmes pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes, la troupe de thétre Seeds donne des représentations dans les espaces publics, notamment sur les marchés, aux arrêts de bus et dans les quartiers. En lire davantage »

Autonomiser les femmes arabes grce à la musique

« Nul n'est besoin de le prouver, je suis au fond la moitié du monde » : telles sont les paroles interprétées par Angham, l'une des chanteuses les plus connues du monde arabe, dans son nouveau titre « Nos El Donia » ou « La moitié du monde », qui est dédié aux femmes égyptiennes. La chanson sort au bon moment. Alors que l'Egypte s'attache à stabiliser son économie et se prépare aux élections présidentielles, les militantes des droits des femmes travaillent sans relche pour que l'égalité des sexes demeure au cœur des priorités nationales. « Nos El Donia » est le fruit d'une collaboration entre Angham et d'autres professionnels de premier plan de la scène musicale arabe et ONU Femmes, et vise à mobiliser sur des messages cruciaux. En lire davantage »

Préservation des connaissances : la voie vers le développement durable au sein des communautés autochtones du Mexique

ONU Femmes aide les femmes autochtones du Mexique à promouvoir leurs droits, en renforçant les capacités institutionnelles de la Commission nationale pour le développement des peuples autochtones. L'accord entre ces deux organisations vise à montrer la contribution des femmes autochtones à leurs communautés et à la société dans son ensemble, dans l'esprit du Buen Vivir « bon vivre », une approche holistique qui englobe leurs relations à la terre, au territoire et à l'environnement. Les résultats de l'accord démontrent que le fait d'utiliser les connaissances traditionnelles telles que le respect de l'environnement, l'artisanat ancestral et la médecine naturelle permet d'autonomiser les femmes autochtones sur le plan économique et politique. En lire davantage »

Les stars du ballon ovale de Géorgie se lancent dans la mêlée pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes

L'action menée en Géorgie pour s'attaquer à la violence à l'égard des femmes se déroule sur différents fronts, y compris dans les stades du pays. Un partenariat entre ONU Femmes et la Fédération de rugby de Géorgie a récemment enflammé l'imagination nationale grce à une campagne de plaidoyer novatrice. De grands joueurs nationaux de rugby ont accepté de servir de modèles dans ce pays pour parler de la « tolérance zéro » en matière de violence familiale dans des émissions-débats à la télévision, et pour passer des messages d'intérêt public à travers les médias locaux, des conférences de presse et des matches de rugby. Le message de la virilité positive semble avoir été convaincant. « Tous mes amis rêvent de devenir joueurs de rugby. Ils sont forts et gentils, comme de vrais hommes, et je veux être comme eux » explique Sandro, un garçon de 13 ans, lors d'une des rencontres. En lire davantage »

Des artistes de scène des Caraïbes sensibilisent à la violence

En coopération avec le Secrétariat de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), ONU Femmes a organisé un atelier de travail au Suriname afin d'impliquer les artistes de scène de la région sur les thèmes et questions touchant à la violence sexiste. En 2011, en collaboration avec les praticiens du genre, des médias et du secteur ludo-éducatif, des artistes de Belize, de Guyane et du Suriname ont été incités à mettre leurs compétences créatives au service des messages de la campagne Tous UNiS, la campagne du Secrétaire général des Nations Unies pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes. Ils ont lancé aujourd'hui une série d'œuvres artistiques visant à sensibiliser la population de la région : pièces de thétre, jingles, messages d'intérêt public et même une chanson écrite sur un rythme de calypso par l'artiste guyanais Young Bill Rogers. Les participants ont également collaboré à un documentaire sur la violence sexuelle, psychologique et physique, utilisant les dialectes autochtones de Belize, Guyane et Suriname. Chaque œuvre artistique vise à sensibiliser et à remettre en cause la « culture de la normalité » qui entretient les préjugés sexistes ainsi qu'à promouvoir les attitudes positives à l'égard des femmes. En lire davantage »

Vidéos connexes :

http://www.youtube.com/watch?v=Y3OwhRGjf90&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=F3DRdqx_dBY