Discours de Michelle Bachelet Directrice exécutive d’ONU Femmes durant la manifestation de haut niveau sur le développement durable dans un monde inégal

Date : 20 June 2012

Bon après-midi. C'est formidable de me trouver ici parmi vous. Il existe un véritable sentiment d'urgence. Nous sommes parvenus à une situation que j'aurais espéré ne jamais connaître : une menace réelle et dangereuse qui pèse sur les systèmes naturels de notre planète dont nous dépendons, en tant qu'humains et que civilisations.

Nous ne pouvons poursuivre sur la voie actuelle caractérisée par l'accroissement des inégalités, l'instabilité économique et le déclin environnemental.

Nous voyons bien que le libre marché n'est pas libre. Il entraîne des coûts que les gens doivent assumer quotidiennement, des coûts dont il faut tenir compte et qui doivent être pris en considération par les politiques publiques.

Nous payons cher pour le chômage, lorsque les jeunes femmes et hommes fraîchement diplômés se trouvent dans l'impossibilité de trouver un emploi. Nous payons cher la pollution de l'eau, que les enfants et leurs familles ne sont pas en mesure de boire. Et nous payons tous cher la poursuite de l'exclusion sociale, de l'exploitation et de la violence sexuelles à l'égard de millions de femmes et de filles.

Je n'aurai qu'un message à adresser aujourd'hui : une monde équilibré exige l'égalité des sexes.

Voilà pourquoi ONU Femmes et le gouvernement du Brésil ont organisé le Forum des dirigeants, qui a commencé aujourd'hui, et le Sommet des femmes leaders qui réunira des femmes Chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier. La voix des femmes doit être entendue.

Nous devons progresser vers un nouveau modèle d'inclusivité, d'égalité sociale et de protection de notre environnement.
Qu'on ne se méprenne pas pour autant. Je ne prétends pas que les femmes peuvent tout résoudre. Je dis simplement que les femmes et les hommes, et les jeunes, doivent prendre des décisions ensemble.

Notre monde souffre d'un déséquilibre et ne peut plus se permettre de voir la prise de décision monopolisée par les hommes.

Nous sommes arrivés à un point où il n'est plus possible de laisser les femmes de côté. Il faut que davantage de femmes travaillent aux côtés des hommes au sein des parlements, dans la haute fonction publique, sur les négociations de paix, et au sein des bureaux exécutifs et des conseils d'administration des entreprises privées de par le monde.

Le développement durable exige l'égalité des droits, des opportunités et de la participation à la société, à la politique et à l'économie.

Lorsque les femmes apportent leurs idées, leurs points de vue et leur sagesse uniques à la prise de décisions, elles contribuent à résoudre les problèmes du monde. Les études montrent que la diversité conduit à des décisions qui sont plus éclairées, pratiques et efficaces.

Lorsqu'une femme prend des décisions, cela transforme sa vie. Lorsque de nombreuses femmes prennent des décisions, cela transforme les politiques, les plans et les priorités.

Nous avons tous compris aujourd'hui que les forces du marché et les politiques économiques ne tenant pas compte des inégalités entre les sexes ne sont pas en mesure de réaliser le développement durable, la justice sociale et l'égalité.

Cette prise de conscience croissante est marquée par une nouvelle émergence et un renforcement des mouvements sociaux. Des mouvements et des émeutes qui remettent en cause les modèles actuels de croissance et de développement alimentant les inégalités, rompant les contrats sociaux et sapant les droits fondamentaux des personnes à l'alimentation, la santé, un travail décent, l'égalité, l'eau potable et l'assainissement.

Nous avons pour défi collectif de réorienter les institutions afin que celles-ci protègent le bien-être des générations actuelles et futures ainsi que les systèmes écologiques. Le rapport du Groupe de haut niveau sur la viabilité mondiale du Secrétaire général des Nations Unies apporte un point de vue nouveau à ce débat. Il reconnaît qu'il ne s'agit pas seulement d'une question de marchés, mais de femmes et d'hommes qui les impulsent et qui sont affectés par ceux-ci. Il ne s'agit pas seulement d'une question d'entreprises, mais de femmes et d'hommes qui y travaillent.

Il ne s'agit pas seulement d'une question de croissance économique, mais de la manière dont cette croissance est générée, où elle va et ce qu'elle apporte aux femmes, aux hommes et aux familles, ainsi qu'à l'environnement.

L'égalité des sexes apporte des dividendes au niveau du développement dans toutes les dimensions de la durabilité : sociales, économiques et environnementales.

Un nombre croissant de rapports indiquent que l'égalité des sexes améliore les performances économiques. Le Rapport sur le développement dans le monde 2012 montre que l'augmentation des gains de productivité et l'amélioration des perspectives de croissance et des résultats pour la génération future dépendent du renforcement de l'accès des femmes à l'emploi et aux actifs productifs tels que le financement.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture montre que le fait de donner aux femmes le même accès aux semences, aux engrais et aux outils que les hommes permettrait d'augmenter la production agricole nationale jusqu'à 4% et de réduire de 100 à 150 millions le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde.

Les études montrent que les pays bénéficiant d'un haut niveau de développement humain sont mieux classés au niveau de l'Indice d'inégalité entre les sexes sur la base de trois dimensions : la santé en matière de procréation, l'autonomisation mesurée en nombre de sièges au sein des parlements et le suivi de l'éducation secondaire, et la participation au marché du travail.

Mes amis,

Les solutions sont claires et nettes : nous devons placer les droits et la dignité de l'Homme ainsi que l'égalité des sexes au centre du discours et des actions en matière de développement durable. Nous devons promouvoir l'égalité afin que les femmes et les filles puissent atteindre leur potentiel.

L'autonomisation des femmes et l'égalité des sexes sont fondamentales pour promouvoir des sociétés et des économies en bonne santé, ainsi que le développement durable. Les femmes se trouvent en première ligne, notamment dans les régions rurales, et leur pleine participation s'avère absolument nécessaire pour régler les questions-clés de l'alimentation, de l'eau et de l'énergie durables.

Partout où je me suis rendue dans le monde, j'ai rencontré des femmes décidées et dynamiques qui mettent à profit leur ingéniosité, leur talent entrepreneurial et leurs connaissances pour créer de la richesse, réduire la pauvreté et transformer leurs familles, leurs communautés et leurs sociétés avec des ressources extrêmement limitées. Elles sont la force motrice derrière tous les piliers de la durabilité, aux niveaux du développement social, économique ou environnemental.

Nous nous trouvons ici à Rio pour nous attaquer à la « crise de l'égalité des sexes » dans le cadre de l'ordre du jour de la durabilité.

Il convient d'accorder aux femmes l'accès plein et égal ainsi que le contrôle sur les ressources productives, l'égalité des droits et des chances dans les processus de prise de décisions politiques, et l'accès universel à une planification familiale de qualité et abordable, ainsi qu'aux autres droits et services de santé en matière sexuelle et de procréation.

Il est temps de promouvoir la protection sociale, d'alléger le fardeau du travail non rémunéré des femmes et de faire une place aux femmes dans la croissance verte et les emplois verts.

L'avenir souhaité par les femmes est un monde en bonne santé, débarrassé de la faim, de la peur, de la violence et de la pauvreté. Un monde qui donne la priorité à l'équité, aux droits de l'homme et à l'égalité des sexes.

Un monde où les femmes et les hommes, les filles et les garçons, bénéficient de droits et de chances égaux ainsi que d'un accès égal aux ressources, à l'éducation, aux soins de santé, à l'emploi, au leadership et à la prise de décisions. Un monde où les femmes constituent une force dynamique permettant de tirer profit des bénéfices du développement durable pour les générations actuelles et futures.

Chacun d'entre nous à ONU Femmes sommes impatients de travailler avec vous, afin que l'avenir souhaité par les femmes devienne un avenir que nous partagerons tous.

Merci de votre attention.