Principes d’autonomisation des femmes : intégrer l’égalité des sexes dans le cadre de durabilité des entreprises à Rio+20

Date: 15 Jun 2012

Le 18 juin à Rio, trois événements connexes organisés conjointement par ONU Femmes et le Pacte mondial des Nations Unies réuniront des dirigeants d'entreprises de premier plan et des responsables gouvernementaux, des acteurs de la société civile ainsi que la Directrice exécutive et la Directrice exécutive adjointe d'ONU Femmes, Mmes Michelle Bachelet et Lakshmi Puri, dans le cadre du Forum sur la durabilité des entreprises.

Ces réunions font partie de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20). Elles mettront en exergue la manières par laquelle les entreprises peuvent optimiser leur contribution au développement durable en plaçant les femmes au cœur de tous les efforts en matière de durabilité des entreprises.

Utilisant les Principes d'autonomisation des femmes comme guide, les sessions mettront en exergue les « dividendes du genre » recueillis lorsque les femmes sont pleinement intégrées dans tous les aspects des entreprises et de la société. « Les Principes d'autonomisation des femmes - L'égalité est une bonne affaire » est une initiative partenariale d'ONU Femmes et du Pacte mondial de l'ONU, qui a été lancée en mars 2010.

Lors d'une allocution prononcée lors du déjeuner « Les femmes et le développement durable : le rôle des entreprises » réunissant des dirigeants d'entreprises de haut niveau, Mme Bachelet appellera les entreprises à s'engager en faveur des Principes, à mettre l'accent sur leur application et à faire publiquement rapport à cet égard aux parties prenantes.

Plus tard dans la journée, lors d'une session sur « L'égalité des sexes pour la durabilité », la Directrice exécutive d'ONU Femmes soulignera que l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes sont essentielles pour réaliser les trois principaux piliers du développement durable dont il est question à Rio+20 : les piliers social, économique et environnemental. Modérée par Mme Monika Weber-Farr de la Société financière internationale (membre du Groupe de la Banque mondiale), cette réunion explorera les bonnes pratiques et les mesures concrètes à prendre pour autonomiser les femmes sur leur lieu de travail, sur le marché et au sein de la communauté. Elle analysera la manière dont ces bonnes pratiques doivent être renforcées en vue d'accroître leur impact. Les Principes fourniront un plan réalisable en vue d'obtenir des résultats.

Simultanément, une troisième session de Rio+20, « Opportunités locales pour transformer les principes en progrès », examinera les bonnes pratiques pouvant être reproduites et les projets-pilotes de réalisation qui ont permis de renforcer le leadership des femmes au niveau des affaires, tels que les chaînes logistiques ouvertes et l'entreprenariat des femmes. Elle se penchera également sur les pratiques visant à améliorer les conditions sur le lieu de travail, ainsi que les problèmes de la violence et du harcèlement sexuel.

La Déclaration de soutien aux Principes d'autonomisation des femmes a déjà été signée par plus de 425 PDG à travers le monde, et des groupes nationaux de parties prenantes se sont constitués au Brésil, en Serbie, en Islande, au Japon, en Australie et en Afrique du Sud, entre autres pays. Plus d'informations sur http://www.weprinciples.org

Liens connexes