ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Une étape essentielle est franchie en faveur de l’égalité des sexes en Albanie, facteur d’espoir pour beaucoup

Error:

Date: 12 September 2012

Les filles des villages de la région du sud-est de l'Albanie racontent souvent la même histoire. Pour Albana, comme pour les autres filles gées de dix ans, le premier jour d'école devrait être un moment réjouissant. Mais celle-ci se trouve contrainte de courir dans les rues du village de Kukes pour ne pas arriver en retard : son école se trouve de l'autre côté de la frontière avec le Kosovo, et elle doit marcher pendant près d'une heure pour s'y rendre.

Il n'y a pas de bus, et aucune camarade pour l'accompagner. La seule amie qu'elle possédait et pouvait l'accompagner sur ce long chemin a abandonné l'école après que ces parents aient estimé ce périple trop dangereux pour des filles. Albana se retrouve donc toute seule. Elle a peur de ne pas pouvoir se rendre à l'école quand il neige, et craint que ses parents ne décident d'interrompre ses études, comme ce fut le cas pour sa camarade. Elle espère de tout cœur un changement.

Pour améliorer la situation des jeunes filles comme Albana, l'Albanie a pris en juillet une mesure importante en faveur de l'égalité des sexes. Le Conseil national des ministres a approuvé un plan budgétaire tenant compte des questions de genre - une étape importante sur la voie de l'égalité des sexes dans le pays.

L'intégration de l'égalité des sexes est une stratégie adoptée au niveau mondial pour promouvoir l'égalité des sexes. Elle assure que les perspectives de genre et l'objectif de l'égalité des sexes sont au cœur de toute la planification gouvernementale, en particulier au niveau des allocations budgétaires, de l'élaboration des politiques, de la recherche, du plaidoyer, de la législation et du contrôle des programmes et des projets du pays.

La décision du Conseil des ministres de l'Albanie de prendre en compte les questions de genre dans le budget doit conduire à une augmentation des investissements dans des programmes spéciaux sur les secteurs liés au développement, tels que l'agriculture, la santé, l'éducation et le transport.

Le plan oblige les ministres à inclure au moins un objectif de genre dans leur programme budgétaire. Afin qu'un objectif de genre puisse être intégré, il est nécessaire de procéder à une analyse par sexe détaillée et de définir des indicateurs de condition féminine appropriés en vue d'établir des lignes budgétaires donnant des orientations stratégiques et des objectifs en matière d'égalité des sexes.

Cette initiative n'est qu'une des nombreuses mesures prises par l'Albanie en vue de promouvoir l'égalité des sexes. Ces dernières années, le pays a constitué une base juridique et politique appropriée pour réaliser l'égalité des sexes.

Une Stratégie nationale sur l'égalité des sexes et la réduction de la violence sexiste et domestique ainsi qu'un Plan d'action pour 2011-2015 ont été approuvés en juin 2011. La Stratégie est un document politique intersectoriel visant à assurer l'intégration d'une démarche soucieuse d'égalité entre les sexes et à établir des objectifs pouvant être appliqués par les ministères pertinents et autres institutions.

Ces mesures sont mises en place par les gouvernements central et locaux. Entretemps, ces derniers doivent mettre en place une budgétisation tenant compte des questions de genre.

Une participante prend la parole lors d'une discussion sur le financement de l'égalité des sexes, organisée à Tirana, en Albanie, en juillet 2012, au moment de l'adoption par le Conseil national des ministres du pays d'un Plan budgétaire d'intégration d'une démarche soucieuse d'égalité entre les sexes. Crédit photo : ONU Femmes

ONU Femmes fournit une expertise technique depuis 2008, et a appuyé des conférences sur les meilleures pratiques ainsi que des voyages d'études destinés aux hauts fonctionnaires, en vue de renforcer les capacités locales quant à la mise en place d'une budgétisation tenant compte des questions de genre.

Depuis que les ministères doivent prendre en compte les besoins des filles et des garçons, et des femmes et des hommes, lors de la planification de leurs budgets dans les domaines de l'éducation, du transport, de la santé et de l'agriculture, le rêve d'Albana de devenir une infirmière et d'aider les autres est en passe de devenir réalité.