Journée internationale de la paix

Date: 20 Sep 2012

La Journée internationale de la Paix, commémorée chaque année le 21 septembre, est une occasion de saluer tous ceux qui, autour du monde, travaillent à assurer la sécurité et œuvrent en faveur de la paix dans certains des contextes mondiaux les plus instables et dangereux. Au sein de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti(MINUSTAH), le contingent du Bangladesh est entièrement constitué de femmes. Montrant l'exemple, plus de 100 femmes contribuent à restaurer la paix et la sécurité dans l'île caribéenne de Haïti, en s'attachant particulièrement à éradiquer la violence contre les femmes.

De même, dans le pays africain du Mali, les femmes participent aux négociations tandis que le pays est en proie à l'insécurité physique et aux pénuries alimentaires. En Afghanistan aussi, les femmes ont un rôle crucial à jouer pour promouvoir la paix et la sécurité dans le pays. Les conflits en Colombie ont plongé les femmes dans la marginalisation et la détresse. Grce aux nouveaux plans nationaux en faveur de l'égalité des sexes, les femmes colombiennes pourront enfin vivre en paix, comme elles le méritent.

La violence sexuelle a été utilisée comme une arme pendant la guerre civile qui a frappé le Libéria, soumettant de nombreuses femmes à l'opprobre du viol et de la contamination au VIH/sida. Les rescapées n'hésitent pas désormais à prendre l'initiative en menant des actions de sensibilisation et en brisant le cercle vicieux de la violence sexiste, qui a déchiré des familles et des communautés entières.

Articles connexes

Vidéos connexes

Side by side: Women, Peace and Security

Réalisé conjointement par le Centre civilo-militaire australien et ONU Femmes, en vue de mettre en exergue le rôle joué par les femmes au niveau de la paix et de la sécurité dans le monde, « Side by Side: Women, Peace and Security » explore la manière dont la communauté internationale a rempli et peut remplir ses engagements relativement aux femmes et aux conflits. Ce film vidéo de 30 minutes comporte une introduction du Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon ainsi que des interviews de Mme Bachelet et d'autres membres du personnel des Nations Unies, dont des soldats du maintien de la paix, des médiateurs, des acteurs humanitaires, des décideurs politiques et des rescapées du conflit.

Lilly Be'Soer - Voice for Change

Lilly Be'Soer Kolts est la fondatrice de « Voice for Change », une ONG qui travaille sur les droits fondamentaux des femmes en Papouasie-Nouvelle Guinée. Elle a été victime d'un conflit tribal et a connu un mariage polygame. Elle élève à l'heure actuelle six enfants toute seule. Elle se définit elle-même comme « une femme qui défend les droits fondamentaux » et a pris les devants en facilitant la médiation dans le contexte des conflits et des guerres tribales. En 2010, elle s'est vue remettre un Prix des Défenseurs des droits fondamentaux dans le Pacifique. Cette année, elle a coordonné avec succès une action de réconciliation, qui a visé à réinstaller 500 familles déplacées dans leur propre pays. Elle facilite également un programme de renoncement à la drogue destiné aux jeunes de son district..

Liens connexes