ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

ONU Femmes et Gear Campaign co-organisent une discussion sur les processus du Programme de développement pour l’après-2015

Error:

Date: 13 September 2012

ONU Femmes et la Campagne mondiale de réforme des structures en faveur de l'égalité des sexes (GEAR) ont co-organisé une réunion en vue de discuter de l'engagement de la société civile envers le Programme de développement pour l'après-2015*.

Cette réunion avait pour but de fournir des informations sur les processus du Programme de développement pour l'après-2015 ainsi qu'à apporter des clarifications sur celui-ci. Elle visait également à discuter de la manière dont ONU Femmes et les organisations de la société civile (OSC) peuvent travailler ensemble pour assurer l'inclusion de la question du genre dans le programme de développement pour après 2015.

Mme Lakshmi Puri, Sous-Secrétaire générale et Directrice exécutive adjointe, et M. John Hendra, Sous-Secrétaire général et Directeur exécutif adjoint, lors des consultations avec les organisations de la société civile sur le Programme de développement pour l'après-2015. Crédit photo : ONU Femmes

La réunion a été ouverte par Lakshmi Puri, Directrice exécutive adjointe chargée de l'appui intergouvernemental et des partenariats stratégiques d'ONU Femmes. Mme Puri a mis l'accent sur l'importance de la collaboration et de l'engagement entre ONU Femmes et les organisations de la société civile concernant les processus du Programme de développement pour l'après-2015 et des Objectifs de développement durable (ODD) ainsi que sur les résultats de Rio+20 et leurs implications pour le cadre de développement pour l'après-2015. Elle a estimé nécessaire d'élaborer un programme de transformation mettant en exergue l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes en tant que principes fondateurs.

Son intervention a été suivie par une présentation de John Hendra, Directeur exécutif adjoint chargé des politiques et des programmes.

Mr. John Hendra, Assistant Secretary General and Deputy Executive Director, at the consultation with Civil Society Organizations on the Post 2015 Development Agenda.

M. John Hendra, Sous-Secrétaire général et Directeur exécutif adjoint, lors des consultations avec les organisations de la société civile sur le Programme de développement pour l'après-2015. Crédit photo : ONU Femmes

M. Hendra a présenté les lignes générales du Programme de développement des Nations Unies pour l'après-2015, mettant en exergue trois processus actuellement en cours, à savoir : le travail de l'Équipe spéciale des Nations Unies sur l'après-2015 - constituée de 60 organisations des Nations Unies et des Institutions de Bretton Woods - qui a présenté son rapport sur « Btir l'avenir que nous voulons pour tous » au Secrétaire général en juin 2012 et auquel ONU Femmes a apporté une contribution substantielle ; le Groupe de haut niveau de personnalités éminentes sur le Programme de développement pour l'après-2015, qui a été nommé par le Secrétaire général en juillet 2012 ; et le cadre de consultation des pays mis en place par le Groupe des Nations Unies pour le développement et auquel les bureaux de pays d'ONU Femmes participeront.

Mme. Charlotte Bunch, de l'organisation GEAR Campaign, et Mme. Bani Dugal, de l'organisation GEAR Campaign

Ms. Charlotte Bunch, GEAR Campaign, and Ms. Bani Dugal, GEAR Campaign, at the consultation with Civil Society Organizations on the Post 2015 Development Agenda. Photo credit: UN Women

M. Hendra a souligné que, dans les processus des Nations Unies, ONU Femmes a pour rôle d'assurer la primauté de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes dans les futurs cadres pour le développement. Il a également souligné le besoin d'impliquer activement et de manière substantielle les bureaux de pays d'ONU Femmes en vue d'influer sur les discussions au niveau du pays.

La discussion finale de la réunion, modérée par Lopa Banerjee, Chef de la Section de la société civile d'ONU Femmes, s'est focalisée sur les opportunités potentielles concernant l'engagement des OSC et des points d'entrée stratégiques pour les organisations de femmes. La réunion s'est achevée par une reconnaissance que les partenariats et les alliances stratégiques avec les États membres et les organes-clés tels que l'Union européenne et les autres partenaires des Nations Unies est de la plus haute importance pour influer sur le cadre normatif du programme pour l'après-2015 et les autres processus de développement.

Mme Lopa Banerjee, Chef de la Section de la société civile, ouvre les consultations avec les organisations de la société civile sur le Programme de développement pour l'après-2015. Crédit photo : ONU Femmes

Au cours de la discussion, les organisations de la société civile ont estimé qu'il convenait d'« ouvrir la discussion » avec les gouvernements, et se sont tournés vers ONU Femmes pour contribuer à ces efforts, en vue de dynamiser les membres de la société civile eux-mêmes au niveau national.

Le GEAR a lancé un appel afin qu'une conversation ait lieu entre les différentes manifestations et anniversaires des mécanismes intergouvernementaux tels que la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et la Conférence internationale sur la population et le développement CIPD+20, afin que ces processus soient harmonisés.

Representatives of Civil Society at  the consultation with Civil Society Organizations on the Post 2015 Development Agenda.

Des representantes de la société civile pendant la discussion sur les processus du Programme de développement pour l'après-2015. Crédit photo : ONU Femmes

ONU Femmes a souligné son engagement à poursuivre son travail stratégique avec les États membres et les autres parties du Système des Nations Unies et la société civile, afin de défendre la cause de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes dans tous les futurs cadres de développement.

* Le Programme de développement pour l'après-2015

ONU Femmes travaille avec la société civile à préserver le caractère central du genre dans le Programme de développement pour l'après-2015. En vue d'assurer que la voix, ainsi que l'expérience, les connaissances et l'expertise de la société civile soient reflétées dans le Programme de développement pour l'après-2015, ONU Femmes s'engage largement et de manière globale avec les organisations de la société civile à tous les niveaux.

L'objectif est de nouer des partenariats avec la société civile en vue de définir un cadre de développement transformatif. À cet effet, un certain nombre de consultations sont planifiées avec la société civile, en vue d'appuyer et de renforcer les consultations thématiques mondiales et de pays sur le processus pour l'après-2015.
Une plateforme Extranet est en train d'être mise en place pour faciliter l'implication en ligne au sein et entre les groupes consultatifs de la société civile aux niveaux mondial, régional et du pays, et les autres membres de la société civile qui peuvent se trouver invités à participer aux discussions en ligne.

Lien connexe

Vidéo connexe