ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Promouvoir les leaders de demain: préparer les jeunes femmes en Amérique latine et aux Caraïbes

Date: 17 January 2013

« Pour nous, il est essentiel de participer au forum régional sur les Jeunes femmes, le leadership et la gouvernance ». Le fait d’être ici nous permet d’échanger nos expériences de travail et nos ordres du jour, qui ne diffèrent pas de ceux des autres femmes à travers le monde » explique Tania Pariona, une militante autochtone de 27 ans venue du Pérou et membre du Continental Network of Indigenous Women of the Americas. « Il peut exister des différences de détails entre nous, mais nous nous accordons sur nombre de points, par exemple pour condamner et rejeter toutes les formes de violence à l’égard des femmes ».

Tania est l’une des 80 jeunes dirigeantes ayant participé à une réunion régionale au Panama, du 23 au 25 novembre 2012. Organisée par ONU Femmes, le PNUD et le FNUAP, la réunion a rassemblé des jeunes dirigeantes de 25 pays d’Amérique latine et des Caraïbes et a fourni un espace de discussion et d’échange d’idées, où les participantes ont pu faire entendre leur voix au milieu de leurs pairs et des autres organisations. En vue de partager leurs expériences au-delà de leurs régions, les jeunes femmes du Cameroun, de la Tanzanie, du Cambodge et des Maldives y ont également participé.

Les participantes ont fait partager leurs expériences de travail sur des questions telles que l’environnement, la culture, la santé et l’entreprenariat des jeunes dans leurs propres pays. Certaines étaient des militantes de l’égalité des sexes à plein temps, tandis que d’autres étaient étudiantes, avocates, artistes, journalistes, parlementaires ou entrepreneuses.

Building the leaders of tomorrow

Sur la photo, quelques-unes des 80 jeunes dirigeantes venues d’Amérique latine et des Caraïbes qui ont participé à un Forum régional à Panama, organisé par ONU Femmes, le PNUD et le FNUAP. Crédit photo : Cronos Films

Pour Jennifer Delgado, 25 ans, venue du Panama, les jeunes dirigeantes ont une influence croissante sur la construction de l’avenir de leurs communautés et de leurs pays. « Si l’on ne prend pas en compte les préoccupations et les peurs des jeunes femmes, en d’autres termes, si l’on n’assure pas notre participation, il sera impossible de réaliser les changements nécessaires à l’édification d’une société égale, qui respecte les droits de l’homme » affirme Jennifer, qui gère l’Observatoire panaméen contre la violence basée sur le genre, une institution qui dépend du Bureau du Médiateur et qui entreprend des recherches, évalue les programmes et les initiatives et prépare des recommandations sur l’évolution de la violence dans toutes ses dimensions.

« Elles sont les dirigeantes d’aujourd’hui et surtout de demain. Elles peuvent compter sur notre soutien et sur notre engagement en vue d’assurer leur participation aux processus qui seront décisifs pour leur propre avenir – des processus tels que Le Caire+20, Beijing+20, le Programme de développement pour l’après-2015 et la Commission de la condition de la femme » a souligné Moni Pizani, Directrice d’ONU Femmes pour l’Amérique latine et les Caraïbes, au cours de l’inauguration du Forum. « Pour ONU Femmes, il est crucial d’œuvrer à la participation pleine et égale des jeunes femmes des pays d’Amérique latine et des Caraïbes ».

Reconnaissant que les femmes ont des droits et jouent un rôle fondamental dans le développement national, les délégués ont prononcé des déclarations sur les questions qu’ils considèrent essentielles pour l’avenir qu’ils souhaitent, tels que les droits sexuels et procréatifs, la participation, l’éducation, la violence, l’autonomisation économique, les technologies de l’information et des communications, l’art et la culture ainsi que le développement durable.

Au terme du Forum, les participants ont appelé les dirigeants à : garantir aux jeunes femmes une vie sans violence, créer des activités en vue de l’autonomisation économique, réduire la fracture numérique et créer des espaces pour leur participation. Les jeunes femmes ont présenté leur Déclaration finale et l’ont soumise aux parlementaires de toute l’Amérique latine, qui se sont rassemblés à Panama pour une réunion organisée par ONU Femmes, le FNUAP, le PNUD, Parlatino et le Groupe parlementaire interaméricain.

Foro Regional Latinoamérica y el Caribe: Mujeres Jóvenes, Liderazgo y Gobernabilidad (disponible en espagnol seulement)