World Radio Day

La radio communautaire développe le dialogue sur les droits de femmes au sein des communautés rurales

Date: 13 Feb 2013

Une nouvelle voix se fait entendre dans le district de Rajshahi, un haut-lieu de la production de la soie au Bangladesh. Les habitants ont récemment appris que la Radio Padma 99.2FM, la première des 14 stations de radio communautaires dont la création est planifiée dans le pays, allait ouvrir l’antenne.

Dans les villages du Népal, le programme de radio communautaire Sajha Awaj (« D’une seule voix »), retransmis par plus de 160 stations de radio communautaires, permet de tenir des discussions sur des questions importantes pour les femmes locales. Le programme est produit par l’Association of Community Radio Broadcasters Nepal (ACORAB), un bénéficiaire du Fonds pour l’égalité des sexes d’ONU Femmes. Le programme permet de creuser des questions allant de la lutte contre les pratiques culturelles dommageables dont sont victimes les femmes rurales – comme le fait d’être mises à l’écart pendant leur cycle menstruel – jusqu’au rôle des femmes dans la vie politique locale, en passant par la construction d’une autoroute locale qui s’avère essentielle pour les commerçantes locales.

(Apprenez-en davantage sur le programme en écoutant l’Administratrice du Fonds pour l’égalité des sexes d’ONU Femmes pour l’Asie, Caroline Horekens.)

En Amérique latine, des organisations comme « Puntos de Encuentro » au Nicaragua et l’Asociacion de « Comunicadores Sociales Calandria et le Movimiento Manuela Ramos » au Pérou, permettent, grâce aux programmes radio, l’organisation de forums publics de discussion sur les moyens efficaces afin de mettre un terme à la violence faite aux femmes, sur l’accès des femmes à la justice et à l’aide juridique. La radio constitue également un canal d’information important dans les pays en situation postconflictuelle comme l’Iraq et le Népal. Ces initiatives sont soutenues par le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes, géré par l’ONU Femmes. Etabli en 1996, le Fonds est le seul mécanisme multilatéral d’octroi de subventions qui s’attache exclusivement à soutenir les initiatives visant à mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles.

Toutes ces initiatives ont un point commun : le pouvoir de la radio. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), 75% de la population mondiale possède une radio chez eux. Pour des milliards de personnes vivant dans les zones rurales, ou pour les personnes pauvres vivant en milieu urbain, l’accès à l’information reste limité. Pour ceux qui ne sont pas connectés aux canaux d’information à cause de la pauvreté, du faible niveau d’alphabétisation, de réseaux électriques précaires et de l’accès limité aux technologies de la communication comme les ordinateurs et Internet, la radio est souvent le seul média disponible. Alimentées par piles, légères, mobiles et peu onéreuses, les radios sont un média dont la popularité demeure élevée chez les six milliards de personnes qui y ont accès à travers le monde.

La radio communautaire utilise la puissance de ce média, mais la redéfinie en vue de donner la parole aux communautés les plus marginalisées. Elle créé une plateforme non commerciale, dont les membres ordinaires des communautés rurales, souvent des femmes, possèdent et produisent le contenu qui sera diffusé à la radio.

(Bianca Miglioretto, formatrice et Membre du Conseil d’administration de l’AMARC-Women’s International Network parle de la radio communautaire et des femmes – écoutez-la.)

Pour développer le dialogue sur les droits des femmes et pour veiller à ce que les femmes rurales puissent faire entendre leur voix au niveau international, l’ONU Femmes a pour ambition de renforcer ses initiatives de plaidoyer grâce à la radio communautaire. Cela passera notamment par des partenariats novateurs en matière radiophonique, tels que ceux noués avec la « World Association of Community Radio Broadcasters », le principal réseau radiophonique au niveau international, qui regroupe plus de 4.000 organisations de radios communautaires. Abordant des questions telles que l’autonomisation économique, le leadership et les initiatives de développement durable, ce nouveau partenariat en matière de communication permettra d’explorer les questions qui sont déterminantes pour la vie des femmes rurales et de leurs communautés, et la manière dont celles-ci peuvent entraîner des changements à travers le monde.

(Ecoutez les productrices de programmes des radios communautaires: Eka Rimawati, de Radio Suara Warga en Indonésie, et Ridita Mizam, de Radio Padma, au Bangladesh.)

Liens connexes