ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Phumzile Mlambo-Ngcuka, d'Afrique du Sud, est nommée Directrice exécutive d’ONU Femmes

Error:

For immediate release
Date: 10 July 2013

New York —

Phumzile Mlambo-Ngcuka

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, originaire d’Afrique du Sud, au poste de Directrice exécutive d’ONU Femmes, l’organisation chargée de superviser les travaux de l’ONU visant à promouvoir l’égalité des sexes et les droits des femmes.

L’annonce de sa nomination a été faite par le Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies lors du Point de presse de ce jour. Voici le contenu de ce communiqué :

« Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka possède une vaste expérience de la défense des droits des femmes, une expérience pratique de l’administration, ainsi qu’une expérience dans les domaines du leadership stratégique et de la recherche de consensus. Elle a été la première femme à occuper les fonctions de vice-présidente de l’Afrique du Sud, de 2005 à 2008. Nommée députée en 1994, Mme Mlambo-Ngcuka a présidé le Comité du portefeuille de la fonction publique. Elle a également été vice-ministre au Ministère du Commerce et de l’Industrie (1996-1999) puis ministre des Ressources Minières et de l’Énergie (1999-2005). En outre, en 2004, Mme Mlambo-Ngcuka a été brièvement nommée ministre provisoire des Arts, de la Culture, des Sciences et de la Technologie.

Mme Mlambo-Ngcuka a été Coordinatrice des jeunes femmes auprès de l’Alliance mondiale des Unions chrétiennes féminines (YWCA) à Genève de 1984 à 1986, et toute première présidente de l’Organisation natale des femmes, qui fait partie du Front démocratique uni, lors de sa formation en décembre 1983. Mme Mlambo-Ngcuka a créé la Fondation Umlambo en 2008 afin de soutenir les écoles des régions défavorisées d’Afrique du Sud par le biais du mentorat et de l’accompagnement de leurs enseignants, et du Malawi par l’amélioration d’établissements scolaires en collaboration avec des partenaires locaux.

Mme Mlambo-Ngcuka est titulaire d’une maîtrise en philosophie de la planification et de la politique éducative obtenue à l’Université du Cap (2003) et d’un baccalauréat en éducation de l’Université du Lesotho (1980). En 2003, elle s’est vu décerner un doctorat honorifique de l’Université de Western Cape en Afrique du Sud.

Née en 1955, Mme Mlambo-Ngcuka est mariée et a trois enfants. »

Lien vers la déclaration faite lors du Point de presse quotidien :
http://webtv.un.org/
http://www.un.org/sg/spokesperson/