ONU Femmes - Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

#RamenezNosFilles

Error:

Un éditorial co-signé par Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice Exécutive de l'Entité des Nations Unies pour l’Egalité des sexes et Autonomisation des Femmes (ONU Femmes) et Babatunde Osotimehin, Directeur exécutif du Fonds des Nations unies pour les populations (UNFPA).

Date: 07 May 2014

Aujourd'hui, plus de 200 jeunes filles vont se réveiller à vivre une journée de plus dans un cauchemar effroyable. Il y a trois semaines, elles ont été kidnappées en pleine nuit par des hommes armés habillés en soldats qui prétendaient les protéger. En réalité, ces hommes étaient des militants extrémistes qui les ont kidnappées, et mis le feu à leur pensionnat. L’endroit où se trouvent les filles reste à ce jour inconnu.

Ceci s’est passé dans Chibok, une ville dans le nord-est du Nigeria. Imaginez si cela s’était produit dans votre communauté.

Cet acte horrible, offense notre humanité collective et exige l'indignation et une action mondiale. Nous avons la responsabilité de rallier les parents, la population et le gouvernement du Nigeria afin de ramener les filles à la maison en toute sécurité.

La violation des droits des femmes et des filles à une telle échelle, peu importe qui elles sont et d’où elles viennent, nécessite que tout le monde se mobilise. Nous sommes dans une course contre la montre et chaque seconde compte. Nous avons besoin que le gouvernement du Nigeria agisse vite et nous avons aussi besoin du soutien du monde.

Nous devons envoyer le message fort et clair qu'aucune fille ne devrait être enlevée.

Les droits humains sont indivisibles et universels. Pourtant, les femmes et les filles continuent d'être systématiquement prises pour cible, agressées, victimes de la traite et de l’esclavage à grande échelle. Globalement, une femme sur trois sera victime de violence dans sa vie.

Pour les femmes et les filles dans tous les pays, la violence et la peur de la violence sont une réalité quotidienne. Dans les zones de conflit et en présence d'extrémistes armés, la violence est une menace encore plus grande.

L'enlèvement des écolières au Nigeria est choquant et mérite une réponse mondiale urgente. Alors que certaines filles ont échappé, sautant de voitures, et sont rentrées chez elles pour raconter l'histoire, les autres restent toujours portées disparues.

Leurs parents, enseignants et amis continuent de réclamer leur libération. Pendant ce temps, des informations circulent, faisant l’annonce de la vente des filles comme épouses et de leur utilisation comme esclaves sexuelles à travers les frontières du Nigeria.

Au Nigeria et partout ailleurs, les parents et les manifestants sont descendus dans les rues portant du rouge, et exigeant  des réponses et de une action. Il ya eu un déluge de messages à travers les médias sociaux, réclamant la libération urgente et inconditionnelle des filles. Les hashtags, #BringBackOurGirls et #BringBackOurDaugthers, se répandent dans le monde entier.

Ces filles ont été ciblées pour la simple raison qu'elles sont inscrites à l’école. Elles ne font qu’exercer leur droit à l'éducation. Elles ont été enlevées par le groupe islamiste Boko Haram.

Les attaques contre les enfants et le ciblage des écoles ne peuvent pas être justifiés sous aucun prétexte et doivent être fermement condamnées par tous.

Les filles et les jeunes femmes doivent fréquenter l’école et ne doivent pas éprouver de crainte ou subir des violences, afin qu'elles puissent jouer leur rôle légitime comme des citoyennes du monde. Les écoles sont et doivent rester des lieux de la sûreté et de sécurité, où les enfants peuvent apprendre et grandir dans la paix.

Les femmes et les filles ont le droit de vivre libre de toute intimidation, de persécution et toutes autres formes de discrimination et participer pleinement et équitablement à la vie publique et civique.

Nous ne pouvons pas permettre aux extrémistes de piétiner ces droits et retourner notre société en arrière dans une période révolue. Nous sommes de ceux à travers le monde qui croient que chaque personne est égale en valeur, en dignité et en droits humains. Nous soutenons les parents et les familles des jeunes filles enlevées.

Si nous ne réagissons pas efficacement, ceux qui s'en prennent à des femmes et des filles seront tentés de poursuivre leurs crimes.

Le monde doit s'unir et faire tout son possible pour sauver ces filles, conduire leurs ravisseurs à la justice, et, plus important encore, faire tout ce qui est possible pour empêcher que cela se reproduise.

Related News graphic
Articles liés