Yannick Glemarec participe à la conférence « Climat, les femmes s’engagent ! »

Date : lundi 19 octobre 2015

Le 16 octobre, Yannick Glemarec, Directeur Exécutif Adjoint d’ONU Femmes, a participé à la conférence sur le thème « Climat, les femmes s’engagent ! » au Ministère des Affaires étrangères et du Développement international à Paris. La conférence a été notamment l’occasion de souligner le rôle des femmes en tant qu’actrices engagées dans la lutte contre le changement climatique et de mettre en avant les opportunités que crée le développement durable pour les femmes. Elle fut organisée à quelques semaines de la 21ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), qui cherchera un accord universel juridiquement contraignant sur le changement climatique à Paris en Décembre.

Yannick Glemarec, Directeur Exécutif Adjoint d’ONU Femmes, intervenant à la conférence « Climat, les femmes s’engagent ! », Crédit : ONU Femmes/Laurence Gillois
Yannick Glemarec, Directeur Exécutif Adjoint d’ONU Femmes, intervenant à la conférence « Climat, les femmes s’engagent ! ». Photo : ONU Femmes / Laurence Gillois.

Intervenant dans le premier panel « Femmes actives et engagées pour le climat », aux côtés notamment de Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, Yannick Glemarec a souligné qu’ « un des grands leviers d’action sur le climat est l’implication des femmes dans les politiques publiques énergétiques et agricoles ». Aujourd’hui, le principal défi est d’intégrer systématiquement l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans les réponses opérationnelles face au changement climatique à un niveau local, national et international. Ceci nécessitera un nouveau paradigme qui met les femmes au centre de tout effort d’adaptation, d’atténuation et de gestion des risques liés aux catastrophes.

Danielle Bousquet, présidente du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Catherine Coutelle, présidente de la délégation aux Droits des femmes de l’Assemblée nationale, et Chantal Jouanno, présidente de la Délégation aux Droits des femmes du Sénat remettent le plaidoyer « Les Femmes, actrices de la lutte contre le changement climatique » à Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international en présence de Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes et de Pascale Boistard, Secrétaire d’État chargée des Droits des femmes. Crédit : Comité ONU Femmes France/ Béatrice Audollent
Danielle Bousquet, présidente du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Catherine Coutelle, présidente de la délégation aux Droits des femmes de l’Assemblée nationale, et Chantal Jouanno, présidente de la Délégation aux Droits des femmes du Sénat remettent le plaidoyer « Les Femmes, actrices de la lutte contre le changement climatique » à Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international en présence de Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes et de Pascale Boistard, Secrétaire d’État chargée des Droits des femmes. Photo : Comité ONU Femmes France / Béatrice Audollent.

Lors de la cérémonie de clôture, le plaidoyer : « Les femmes, actrices de la lutte contre le changement climatique» a également été remis à la France en tant que Présidence de la COP21. « Je serai le porteur de vos recommandations » a indiqué Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, qui a aussi souligné que « la bataille contre le changement climatique doit prendre en compte la question de l’égalité femmes hommes ».

Cet appel signé par les participants, dont ONU femmes, et plus de 100 personnalités du monde politique, scientifique ou culturel, demande à ce que la COP21 intègre des engagements concrets en faveur de l’égalité femmes-hommes et de l’autonomisation des femmes dans l’Accord de Paris et plus largement dans les stratégies et les financements futurs.

Pour un monde 50-50 en 2030: Franchissons le pas pour l’égalité des sexes