Où je me tiens : Anisa Marama

Date : mercredi 9 mars 2016

Anisa Marama, a market vendor in Fiji. Photo: UN Women/Eva Schroeder
Photo: UN Women/Eva Schroeder.
Quote

Je suis vendeuse sur le marché de Suva depuis 60 ans. J’aime bien ce que je fais, car cela me permet de rester active. Je préfère être ici que coincée chez moi, et il vaut mieux que je gagne mon propre argent plutôt que de compter sur mes enfants. J’ai arrêté d’aller à l’école à l’âge de sept ans, car mes parents ne pouvaient plus se permettre financièrement de m’y envoyer. Je suis donc restée chez moi pour aider.

Mon mari était un homme difficile à vivre. Lorsque son contrat a été supprimé, nous sommes allés à Suva et j’ai commencé à vendre sur le marché. Mon mari n’a pas retrouvé d’autre emploi et ma vie a vraiment été difficile. Je n’avais pas d’autre choix que de faire quelque chose pour aider ma famille à survivre. Tout l’argent que je gagnais servait à aider mes enfants. C’est ce qui me motive à revenir chaque jour.

Je me lève à 5 h 30 tous les matins afin de pouvoir arriver au marché à 6 h 55 et j’y reste jusqu’à environ 18 h. Dans un bon jour, je peux gagner 100 FDJ (50 USD), mais d’autres jours je reste assise toute la journée toute seule sans rien vendre.

Il y a eu beaucoup de changements depuis que j’ai commencé à travailler sur le marché, et je suis heureuse de voir les changements qui se produisent aujourd’hui pour améliorer la vie des femmes qui vendent sur le marché ».


ODD 1 : Pas de pauvreté
ODD 8 : Travail décent et croissance économique

Anisa Marama, 79 ans, est vendeuse sur le marché de Suva, la capitale des Fidji, et elle a participé à des ateliers sur l’alphabétisation financière et les organisations du lieu de travail dans le cadre du projet « Marchés pour le changement » d’ONU Femmes. Ces ateliers sont en adéquation avec les nouveaux Objectifs de développement durable, y compris l’ODD n° 1 sur l’élimination de la pauvreté, qui vise à assurer des droits égaux aux ressources économiques, et l’ODD n° 8 qui appelle à une croissance économique soutenue, partagée et durable, au plein emploi productif et à un travail décent pour toutes et tous, notamment pour les femmes et les personnes qui ont un emploi précaire.

Lisez plus d'histoires de la série éditoriale « Où je me tiens ».