Où je me tiens : «Un jour, je veux me réveiller pour découvrir que l’égalité entre les sexes est réelle»

Hayfa Sdiri a créé une plateforme destinée à la jeunesse tunisienne pour mettre en relation les entrepreneurs, les idées, les compétences et les investisseurs.

Date : vendredi 24 février 2017

Hayfa Sdiri. Photo: UN Women/Emad Karim
Hayfa Sdiri. Photo: UN Women/Emad Karim

Quote

« Je préfère ne pas donner mon âge d’emblée : les gens ont tendance à ne pas me prendre au sérieux car je suis une jeune femme. 

Si l’on s’en tient aux lois en vigueur en Tunisie, l’égalité est partout. Ce n’est pas comme si les femmes ne devaient pas étudier ou travailler. Mais il y a tout de même des limites. Si vous êtes perçue comme une femme trop audacieuse, qui tente de renverser les stéréotypes ou de briser le plafond de verre, vous pourriez alors commencer à susciter des inquiétudes. 

J’ai fondé Entr@crush, un nouveau type de plateforme en ligne pour les jeunes tunisiens qui ont des projets d’entreprises. Elles et ils peuvent réseauter avec des personnes ayant les mêmes aspirations, des donateurs et des entrepreneurs. Cette plateforme propose des formations en ligne sur de nombreux sujets, de la gestion à la communication en passant par la comptabilité, afin de préparer les jeunes entrepreneurs. Elle les met en contact avec des donateurs. Nous développons ce projet à but non lucratif avec une petite équipe de cinq personnes et pratiquement sans apport financier. Nous trouvons des bénévoles qui veulent bien partager leurs compétences. 

Pour les femmes qui ne vivent pas en ville, cela peut être le premier pas vers l’acquisition de compétences et la création d’entreprise, sans qu’elles aient à se déplacer puisque toutes les ressources sont disponibles en ligne. 

Un jour, je veux me réveiller pour découvrir que l’égalité entre les sexes est réelle. Ce soir-là, je sortirai tard. Je porterai ce que bon me semble sans m’inquiéter d’être harcelée. Je serai libre de vivre seule si je le souhaite et je gagnerai ma vie aussi bien qu’un homme. »


SDG 8: Decent work and economic growth

Hayfa Sdiri est une blogueuse tunisienne de 19 ans et une activisite sociale. Elle étudie actuellement à l’université Paris-Dauphine. Son engagement civique a débuté quand elle avait 16 ans. Elle a été parmi les premiers responsables et organisateurs d’une série de conférences de la jeunesse en Tunisie. Mlle Sdiri faisait partie des 12 acteurs du changement du Youth Leadership Programme (YLP ‑ Programme de Leadership pour Jeunes) ‑ conçu et mis en œuvre par le PNUD avec le soutien d’ONU Femmes dans la région arabe - à présenter le Forum 2017 de la jeunesse de l’ECOSOC au siège des Nations Unies. Son travail, qui s’attache à faciliter l’entrepreneuriat et l’autonomisation des jeunes, contribue à la réalisation de l’Objectif de développement durable (ODD) n° 8, qui promeut le plein emploi productif et un travail décent pour toutes et tous, notamment pour les jeunes, grâce à l’entrepreneuriat et à l’innovation.

Lisez plus d'histoires de la série éditoriale « Où je me tiens ».