Où je me tiens : « Il est temps que le monde entende notre voix »

Rayanne Cristine Maximo Franca est une activiste autochtone du Brésil. Depuis qu’elle a quitté son foyer à l’âge de dix-sept ans, elle travaille sans relâche à la défense des droits et de la reconnaissance des jeunes femmes autochtones.

Date : vendredi 4 août 2017

Rayanne Cristine Maximo Franca. Photo: ONU Femmes
Rayanne Cristine Maximo Franca. Photo: ONU Femmes

Quote

J’avais dix-sept ans quand j’ai quitté mon foyer et ma communauté. Ma famille recevait fréquemment des menaces de mort parce que mon père avait dénoncé la corruption. Quand la chance de passer un examen d’entrée à l’université s’est présentée, ma famille a voulu que j’y aille. Pour elle, c’était une personne de moins en danger. Pour moi, c’était un cheminement vers l’indépendance et l’autonomisation.

Lisez le récit complet en anglais ►