Les activistes des droits des personnes Dalits ouvrent de nouveaux horizons en Asie du Sud

Date : mardi 24 juillet 2018

Moni Rani Das speaking to a Journalist about the situation of her colony situated at Ganaktuli, Dhaka. Photo: Nagorik Udyog

Moni Rani Das, née et élevée dans une « colonie de nettoyeurs » - des communautés pauvres et isolées où vivent les balayeuses et balayeurs de rue et les travailleuses et travailleurs domestiques - à Dhaka, au Bangladesh, n'a jamais imaginé défendre ses droits et ceux de près de 3 millions de femmes Dalits de son pays. Aujourd'hui, elle est la première Dalit à faire partie de la Commission nationale des droits de l'homme du Bangladesh.

Les Dalits sont au bas du système de castes en Asie du Sud. La mobilité sociale est souvent impossible lorsque les enfants nés dans une certaine caste se voient systématiquement refuser des opportunités, allant de l’alimentation, de l’éducation et de la santé à des emplois et aux droits civiques. En Asie du Sud, près de 120 millions de femmes Dalits sont confrontées à la discrimination, à la violence et à la pauvreté.

Lire l’article complet en anglais>