En Afrique du Sud, les femmes appellent à un « #ArrêtComplet » de la violence basée sur le genre

Date : vendredi 3 août 2018

Protesters march against gender-based violence in South Africa. Photo: UN South Africa/Eunice Namugwe
Protestors march against gender-based violence in South Africa. Photo: UN South Africa/Eunice Namugwe

Des milliers de femmes ont manifesté le 1er août en Afrique du Sud pour protester contre le fléau de la violence basée sur le genre. Des femmes de tous les horizons ont profité du début du Mois des femmes dans le pays pour manifester leur frustration et leur colère face à la montée de la violence basée sur le genre en Afrique du Sud.

Les manifestations ont eu lieu peu après que Stats SA ait révélé en juin 2018 que le taux de meurtres de femmes avait augmenté de 117 pour cent entre 2015 et 2016/2017. Le nombre de femmes victimes d’agressions sexuelles est également passé de 31 665 en 2015/2016 à 70 813 en 2016/2017, soit une augmentation de 53 pour cent.

Participants in the #TotalShutdown movement in South Africa. Photo: UN South Africa/Eunice Namugwe

Themba Kalua, représentant adjoint du bureau multi-pays d'ONU Femmes en Afrique du Sud, a partagé les plans du groupe thématique des Nations Unies sur le genre, présidé par ONU Femmes, pour renforcer la programmation conjointe des Nations Unies sur l’élimination de la violence basée sur le genre. Il a également appelé l’ensemble du personnel à jouer un rôle actif dans la lutte contre la violence à l'égard des femmes en Afrique du Sud, notamment en veillant à une tolérance zéro du harcèlement sexuel aux Nations Unies en Afrique du Sud.

Lire l’article complet en anglais>