Journée internationale des femmes

Communiqué de presse : La commémoration de la Journée internationale des femmes sera l’occasion de célébrer les personnes et les activistes qui innovent en faveur de l’égalité des sexes

Date : jeudi 7 mars 2019

International Women's Day is commemorated at United Nations Headquarters in New York. Photo: UN Women/Ryan Brown
Photo: ONU Femmes/Ryan Brown

Demandes de renseignements – Médias :
media.team[at]unwomen.org

(New York, 7 mars) - La technologie et l’innovation jouent désormais un rôle essentiel dans notre vie quotidienne, et il semble difficile d’imaginer le développement au XXIe siècle sans elles. Le thème cette année de la Journée internationale des femmes (8 mars), « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement », donne l’occasion d’explorer comment l’innovation peut favoriser l’égalité des sexes, stimuler l’investissement dans des systèmes sociaux sensibles au genre et améliorer les infrastructures et les services publics pour répondre aux besoins des femmes et des filles.

« L'innovation façonne et change la manière dont les gens vivent dans le monde entier. Nous devons donc prendre les choses en main, et l’utiliser pour améliorer la vie des femmes et des filles », a déclaré la directrice exécutive d’ONU Femmes Phumzile Mlambo-Ngcuka. « L’innovation est un élément clé de développement, un besoin de base pour ceux qui vivent en situation de pauvreté, un outil élargissant les droits humains aux répercussions profondes. Les femmes et les filles doivent participer au design et à l’exécution des solutions qui changeront leur vie. Elles y sont plus que prêtes. »

En construisant des infrastructures durables — des routes reliant efficacement et en toute sécurité les femmes rurales aux marchés qui leur permettent de générer un revenu, des canalisations d’eau les soulageant de la lourde tâche d’aller chercher l’eau — l’innovation peut changer la vie des femmes et des filles. Qu’il s’agisse d’accroître la production de lampes fonctionnant à l’énergie solaire — mettant l’énergie durable à la portée de toutes et tous et constituant par exemple une aide utile aux sages-femmes dans les zones à faibles ressources pour faciliter leurs services si essentiels à la vie —, ou qu’il s’agisse de mettre à disposition des garderies d’enfants abordables et de qualité permettant aux mères de continuer à faire partie de la population active rémunérée, l’innovation peut devenir pour les femmes le moyen d’éliminer les obstacles spécifiques auxquels elles se heurtent et de franchir plus vite la ligne d’arrivée de la course engagée pour parvenir à l’égalité des sexes d’ici 2030.

Alors qu’il ne reste qu’un peu plus d’une décennie pour atteindre les Objectifs de développement durable, et notamment l’Objectif 5 relatif à l’égalité des sexes, tout indique qu’au rythme où les changements se font actuellement, il faudra attendre encore 108 ans pour réduire l’écart entre les sexes à l’échelle mondiale et 202 ans pour atteindre la parité économique, ce qui est considérable.

D’après les recherches :

  • À l’heure actuelle, 740 millions de femmes tirent leur revenu de l’économie informelle avec, par conséquent, un accès limité à la protection sociale ainsi qu’aux infrastructures et services publics qui pourraient leur permettre d’accroître leur productivité et la sécurité de leurs sources de revenus.
  • Les femmes accomplissent des travaux domestiques et fournissent des soins non rémunérés dont le volume représente 2.6 fois et demiecelui des hommes, et seulement 41 pour cent des mères de nouveau-nés bénéficient de prestations de maternité dans le monde.
  • Une femme sur trois aura vraisemblablement à faire face à des actes de violence au cours de sa vie ; néanmoins, les services publics, la planification urbaine et les systèmes de transport sont rarement planifiés en tenant compte de la sécurité et de la mobilité des femmes. 

Pour répondre aux besoins des femmes et des personnes les plus marginalisées se trouvant au bas de la pyramide, il est indispensable d’adopter des approches innovantes susceptibles d’améliorer la qualité et le caractère abordable des services publics, des infrastructures et de la protection sociale en faveur des femmes utilisatrices et de répondre aux contraintes qui s’imposent à elles pour y accéder en raison de leur charge plus lourde (tâches domestiques ou soins prodigués dans leur foyer sans être rémunérées). L’innovation doit également permettre aux femmes d’accéder plus facilement à l’information et aux ressources qui leur manquent pour tirer parti des possibilités offertes par les nouvelles technologies. De plus, les femmes et les filles doivent nécessairement apporter leurs points de vue sur la manière dont les innovations sont conçues, afin de pouvoir véritablement en profiter et contribuer à un réel changement.

Événements commémoratifs d’ONU Femmes à l’échelle mondiale à l’occasion de la Journée internationale des femmes 2019

  • Cérémonie commémorative de l’ONU, au siège des Nations Unies à New York : D’éminentes personnalités innovatrices, tant dans le domaine social que dans le domaine technologique, notamment Ellen Ochoa, astronaute expérimentée, Lorraine Twohill, directrice du marketing chez Google, Elizabeth Hausler, fondatrice de Build Change, et la jeune scientifique sud-africaine Kiara Nirghin, seront aux côtés du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, de la présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, María Fernanda Espinosa Garcés, de la présidente de la 63e session de la Commission de la condition de la femme, Geraldine Byrne Nason, de la Sous-Secrétaire générale et Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, et de la secrétaire générale de Rehabilitation International, Venus Ilagan à cette occasion.

La cérémonie permettra de mettre en avant le rôle et l’expérience des femmes qui ont apporté leurs contributions dès le démarrage des innovations technologiques et d’identifier les moyens par lesquels le système des Nations Unies et ses partenaires peuvent accélérer les actions qui garantiront qu’aucune femme ni aucune fille ne soit laissée pour compte, d’où qu’elle vienne, où qu’elle vive et quels que soient ses revenus.

  • Campagnes de reportages multimédias : Dans le cadre de cette manifestation, Google présentera en avant-première la bande-annonce d’une nouvelle série de réalité virtuelle, en quatre parties, consacrée à des activistes dans le domaine des droits des femmes dans le monde. Les quatre épisodes produits par Google, en collaboration avec ONU Femmes, seront présentés pour la première fois à l’occasion de la Journée internationale des femmes, à la fois en ligne et lors d’une exposition multimédia au siège des Nations Unies. Pour marquer la Journée internationale, dans le cadre d’un autre partenariat avec WPP, compagnie de communication internationale et la plateforme Alexa d’Amazon, ONU Femmes se fait l’écho de l’incroyable travail de dirigeantes communautaires et de leurs histoires inédites. Pour accroître la visibilité et la reconnaissance de femmes ayant marqué leur temps, ONU Femmes lance des challenges à travers une nouvelle campagne sur les médias sociaux : par exemple, trouver une femme dont l’effigie se trouve sur la monnaie de votre pays ou faire connaître une rue portant le nom d’une femme dans votre ville. Suivez @ONUFemmespour relever les challenges lancés chaque jour et utilisez le hashtag #Journéedesfemmes.
  • Programme mondial « She Innovates », New York : ONU Femmes, en partenariat avec la Coalition mondiale de l’innovation pour le changement, lancera le 8 mars le programme mondial « She Innovates » (« Elle innove »). Ce programme vise à soutenir les femmes qui cherchent à innover en leur donnant accès à des outils de développement et à des ressources, et en permettant aux innovatrices de se mettre en relation les unes avec les autres partout dans le monde.
  • « Sonner la cloche pour l’égalité des sexes » dans le monde : Du Chili à la Croatie, de la Tanzanie à la Tunisie, plus de 70 places boursières organiseront pour la cinquième année consécutive une cérémonie de sonnerie de cloche afin de sensibiliser le public au rôle central que les entreprises et les marchés peuvent jouer dans la promotion de l’égalité des sexes. En signe de soutien à ONU Femmes, le NASDAQ à New York, en tant que fier signataire des Principes d’autonomisation des femmes, fera précéder sa sonnerie de fermeture d’un rassemblement sur l’innovation et l’égalité des sexes en présence de la Directrice générale adjointe d’ONU Femmes, Åsa Regnér.
  • Événements commémoratifs dans le monde : La Journée internationale des femmes sera célébrée dans le monde par des rassemblements, des marches, des festivals cinématographiques, des conférences du type « TED talks », des activations de médias sociaux et des rencontres mettant en avant la science, la technologie, le codage et le commerce électronique. Les bureaux d’ONU Femmes se joindront aux commémorations à travers une série de manifestations, notamment des activités de mentorat avec des jeunes filles du Rwanda, un festival de cinéma en Albanie, des tables rondes à Hong Kong, des expositions de photos au Népal et à la Barbade, et un défilé et un concert en Sierra Leone, pour n’en citer que quelques-unes.

Participez aux discussions en ligne sur Twitter en utilisant le hashtag #Journéedesfemmes et suivez @ONUFemmes.

Téléchargez le kit médias sociaux ici, et pour plus d’informations, d’actualités et de récits, visitez l’éditorial d’ONU Femmes, Gros plan : Journée internationale des femmes.