Le Groupe de haut niveau de personnalités éminentes

En juillet 2012, le Secrétaire général a nommé un Groupe de haut niveau de personnalités éminentes sur le Programme de développement pour l’après-2015. Ce groupe est co-présidé par Son Excellence le Président Susilo Bambang Yudhoyono d’Indonésie; Son Excellence la Présidente Ellen Johnson Sirleaf du Liberia; et Son Excellence le Premier ministre David Cameron du Royaume-Uni.

En mai 2013, le Comité a présenté au Secrétaire général son rapport, dans lequel il émet des recommandations au sujet de sa vision du programme de développement pour l'après-2015. Il énumère des principes essentiels pour refaçonner le partenariat mondial pour le développement et pour renforcer les mécanismes de responsabilisation. Ce rapport explique comment bâtir et maintenir un large consensus politique sur un programme de développement pour l'après-2015 qui soit ambitieux mais pragmatique, soutenu par les piliers de la croissance économique, de l'égalité sociale et de la durabilité environnementale.

ONU Femmes se félicite des recommandations du Panel de haut niveau, qui a défendu un objectif distinct relatif à l'égalité des sexes et l'intégration d'une perspective de genre dans tous les autres objectifs. Dans le cadre de son Objectif n° 2, « l'autonomisation des filles et des femmes et la réalisation de l'égalité des sexes », le Panel propose quatre cibles :

  • prévenir et éliminer toutes les formes de violence à l'égard des filles et des femmes ;
  • mettre fin au mariage des enfants ;
  • garantir l'égalité des droits des femmes à posséder des biens et à en hériter, à signer des contrats, à enregistrer une entreprise et à ouvrir un compte bancaire ; et
  • à éliminer la discrimination à l'égard des femmes, que ce soit dans la vie politique, économique ou publique.

Mais le Panel n'est pas le seul à accorder la priorité à l'égalité des sexes. Au mois de juin, le Réseau des solutions pour le développement durable a présenté au Secrétaire général de l'ONU son rapport sur le futur programme de développement. Quelques jours plus tard, le Pacte mondial, l'organe des Nations Unies qui s'efforce d'encourager les entreprises à adopter un ensemble de principes commerciaux universels garantissant le respect des droits de la personne, des droits du travail et de l'environnement, a publié un rapport parallèle. Ces trois rapports proposent des objectifs ou des éléments d'objectifs relatifs à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes. Considérés ensemble, ils témoignent du consensus émergent quant à l'importance de l'égalité des sexes, des droits des femmes et de l'autonomisation des femmes, essentiels à un développement efficace.

Le rapport du Réseau des solutions pour le développement durable souligne qu'il importe de mettre fin à la discrimination et de surveiller efficacement la discrimination envers certains groupes, qui en souffrent de diverses manières. Le rapport du Pacte mondial insiste aussi sur la nécessité de soutenir les femmes entrepreneures et les entreprises appartenant à des femmes, ainsi que l'accès des femmes à des emplois officiels.